Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 09:38

Six hectares de vignes, dont deux provenant d'une vigne ayant échappé au phylloxéra au XIXe siècle, ont été plantés dans le domaine de Chambord, où 60.000 bouteilles devraient être produites dans cinq ans.

 

"Cette plantation est historique. C'est le retour d'une œuvre d'art en France. Il n'y avait plus de vigne au château de Chambord depuis deux siècles", s'est émerveillé vendredi Jean d'Haussonville, le directeur général du domaine.

 

Pour s'ouvrir à l'œnotourisme et renflouer les coffres du château de Chambord, Jean d’Haussonville a une idée: produire un vin estampillé Chambord, qui se vendrait aux quatre coins du monde. "François Ier avait importé des vignes de Bourgogne en 1519. Mais les pieds plantés à l'époque ont été ravagés par les maladies".

"Le fruit de la récolte du vin permettra de participer à la préservation de patrimoine. De plus, les vignes étant visibles des terrasses, on restitue la beauté du paysage", a-t-il ajouté.

« Les vignes de François 1er de retour au château de Chambord »

"Au XIXème siècle, le phylloxéra a aussi détruit toutes les vignes de France à l'exception de celles appartenant à Henry Marionnet", explique Jean d'Haussionville. C'est dans sa propriété située à 35 km du château, à Soings-en-Sologne qu'il est allé chercher ses pieds de vigne, du romorantin non greffé.

 

"C'est le plus vieux cépage au monde. Les plants de François 1er ont retrouvé leur berceau", commente le vigneron Henry Marionnet. Pour lui, les vins issus de vignes pré-phylloxériques, c'est-à-dire plantées avant le début de l'épidémie de phylloxéra en 1870, ont "plus de race, plus d'élégance et plus de complexité".

®Ludovic Letot

®Ludovic Letot

"Chambord va devenir le conservatoire d'une espèce unique au monde", déclare Jean d'Haussonville, soulignant que "nous prenons au passage un risque, celui d'être victime du phylloxéra".

 

Henri Marionnet n'explique pas pourquoi ses vignes échappent toujours au phylloxéra.

"Même l'INRA ne trouve pas d'explication. Elles sont peut-être génétiquement un peu différentes des autres, ou bénies", avance-t-il.

 

Dans cinq ans, 60.000 bouteilles devraient être produites à Chambord. Un chef de vigne, spécialiste en biologie, va être recruté. L'an prochain, six autres hectares seront plantés.

 

(Souce AFP)

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Connaissance du vin
commenter cet article

commentaires

Messergaster 28/06/2015 00:08

et voilà un autre motif qui me donne envie d'aller visiter les chateaux de la Loire !

Bacchus & Dionysos 30/06/2015 00:15

Alors on est deux!!
Belle semaine.

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche