Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 10:45

Implanté aux portes de la ville médiévale sur des carrières souterraines, le Clos Fourtet doit son nom au "Camp Fourtet", place fortifiée qui servait à protéger Saint-Emilion au Moyen-Age.

 

Rendu célèbre par ses propriétaires les seigneurs de Figeac au XVIIIème siècle, le domaine clos de murs comprend un vignoble de 18,7 hectares d’un seul tenant et une résidence construite durant l’Ancien Régime.

 

Racheté en 2001 par Philippe Cuvelier à la famille Lurton, le Clos Fourtet a un terroir naturellement drainé fait d’un sol argilo-calcaire doté d’une faible couche arable.

L'encépagement est constitué à 85 % de merlot, à 10 % de cabernet-sauvignon et à 5 % de cabernet franc.

Les vignes, qui ont une moyenne d’âge de 25 ans, sont travaillées de manière traditionnelle et raisonnée : emploi d’engrais organiques et minéraux, ébourgeonnage, protection des embryons de grappes et des ceps contre les maladies, acariens ou champignons, effeuillage, vendanges en vert pour optimiser la concentration.

« Clos Fourtet - Saint-Emilion - 1982 »

La robe d’un rouge orangé à tuilé indique l’âge du vin.

 

Le nez, tout en finesse et équilibre, très typé merlot (Saint-Emilion), est sur des arômes tertiaires marqués (Sous-bois, torréfaction, chocolat, bois précieux et truffe).

 

La bouche est dans le même registre, après 33 ans, les tannins et la matière sont totalement fondus, le vin est soyeux et délicat, on peut lui reprocher un petit manque de puissance et longueur mais il n’est pas fatigué ni trop vieux pour son âge et la persistance est remarquable.

 

Il fallait le boire et c’était le bon moment d’ouvrir cette bouteille. A quelques mois près et on serait passé à côté !!

« Clos Fourtet - Saint-Emilion - 1982 »

1982, un millésime exceptionnel !!

On a déjà tout dit sur l’année 1982 à Bordeaux : hors norme sur tous les plans, elle a désormais rejoint les illustres 1961, 1945 ou 1929 au panthéon des millésimes du siècle.

 

Exceptionnel en qualité et en quantité, 1982 se caractérise en effet par des conditions climatiques frôlant la perfection : des mois de juin et juillet chauds et sec, un mois d’août plus doux, et surtout, en septembre, trois semaines d’une vague de chaleur intense qui permet aux raisins d’atteindre un extraordinaire degré de maturité en décuplant les taux de glucose présents dans les raisins.

 

Les volumes récoltés, pléthoriques pour l’année, constituent un record qui sera cependant égalé, voire dépassé par ceux de 1985, 1986, 1989 et 1990. Maîtrisant parfaitement les rendements, la plupart des châteaux a produit des vins richement extraits, concentrés et d’une incroyable complexité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article

commentaires

Fabymary POPPINS 03/09/2015 19:02

vous avez du apprcier, ça se ressent, bisous

Bacchus & Dionysos 04/09/2015 16:44

Oh oui!!

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche