Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 13:30

« Des raisins dérobés dans une vigne de Condrieu »

Philippe Guigal, directeur général des caves du même nom dans le Rhône, est "dépité". Vendredi matin ses équipes s'apprêtaient à vendanger une parcelle de prestige sur l'appellation Condrieu mais un tiers du raisin avait été volé.

 

Une bien mauvaise surprise attendait les vendangeurs employés par Philippe Guigal vendredi matin sur une parcelle de prestige de l'appellation Condrieu. En effet, un tiers du raisin avait été volé. "C'est une parcelle de Condrieu très qualitative dans laquelle nous faisons des vendanges tardives les années de sécheresse afin d'avoir des sucres résiduels qui donnent des vins à l'équilibre particulier", dit-il.

 

Alors qu'elles arrivaient pour la récolter, les équipes du domaine ont constaté que 850 pieds avaient déjà été vendangés. "Mes voisins et riverains sont aussi atterrés que moi, j'attends les gendarmes, c'est une première dans la région", a-t-il poursuivi.

 

Philippe Guigal évalue le préjudice à 1.000 demi-bouteilles de ce vin qu'il n'a produit que deux fois en 1999 et 2003, soit 40.000 euros.

 

Les caves Guigal, situées historiquement à Ampuis, berceau de l'appellation Côte-Rotie, est une des principales maisons viticoles des Côtes du Rhône.

« Petites news autour du vin… »

« Les vignes d'Irouléguy touchées par la grêles »

Un épisode de grêle samedi 12 septembre vers 17H30 a touché durement des parcelles de vignes de l'appellation Irouleguy et a endommagé 10% de la production, a-t-on appris auprès de la Cave coopérative d'Irouléguy à Saint-Etienne-de-Baïgorry, au Pays Basque français.

 

"Il s'agit essentiellement de parcelles situées sur Saint-Etienne-de-Baïgorry où 20 à 30% de vignes ont été endommagées, ce qui représente 10% de la production de l'appellation," a indiqué Nadine Gaztambide, directrice de la Cave coopérative. "Une estimation a minima, note-t-elle. Le manque à gagner pour les producteurs de Saint-Etienne de Baïgorry sera, pour certains, de 40%".

 

Un épisode de grêle d'autant plus dommageable que "ça se présentait très bien cette année après la récolte 2014 touchée par les inondations et celle de 2013 par les intempéries. Nous ne nous attendions pas à une mauvaise 3e année", a-t-elle déploré.

 

La Cave coopérative Irouléguy exploite 135 ha sur une superficie de 250 ha au total pour l'Appellation d'origine protégée (AOP). Elle regroupe 41 producteurs et produit chaque année environ 700.000 bouteilles.

 

Les vignes d'Irouleguy sont plantées en terrasses dans les montagnes pyrénéennes du Pays Basque et surplombent deux vallées, celles de Saint-Etienne-de-Baïgorry et celle de Saint-Jean-Pied-de-Port.

©D.THIERRY/PHOTONONSTOP

©D.THIERRY/PHOTONONSTOP

« Loi Évin, les parlementaires repartent en croisade!! »

Retoqué par le Conseil constitutionnel cet été, l’amendement visant à clarifier la loi Évin en matière de publicité sur le vin renaît de ses cendres. Sénateurs et députés se mobilisent pour l’intégrer à la loi de santé publique.

 

Les sénateurs de l’Aude, Roland Courteau, et de Gironde, Gérard César, rejoints par une trentaine de collègues, ont déposé au Sénat deux amendements à la loi de santé publique. Ces amendements reprennent le texte gouvernemental qui intégrait une clarification de la publicité sur les boissons alcoolisées dans la loi Macron.

Ils espèrent ainsi revenir sur cet aspect de la loi Évin muselant professionnels et journalistes s’agissant de communication sur le vin.

 

Cet été, le Conseil constitutionnel avait estimé que ce texte rédigé par le gouvernement n’avait pas sa place dans la loi Marcon et l’avait censuré.

Les sénateurs répondent donc à l’institution en proposant de l’introduire dans son cadre législatif d’origine, la loi de santé publique.

Celle-ci sera examinée au Sénat à partir du 15 septembre. Par ailleurs, 54 députés ont co-signé une proposition de loi reprenant également ce même amendement de la loi Macron.

 

Le texte a été déposé à l’Assemblée nationale le 9 septembre par Alain Suguenot, député de la Côte-d’Or, et Guillaume Larrivé, député de l’Yonne.

« Petites news autour du vin… »

« Des chiffres encourageants au premier semestre »

Au cours des six premiers mois de 2015, les exportations de vins et spiritueux ont atteint 5,2 milliards d’euros, selon la FEVS. C’est 10 % de plus que l’année dernière à la même époque.

 

Avec 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires enregistré au premier semestre 2015, selon les résultats de la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS), les exportations françaises de vin réussissent une belle performance, avec une augmentation de 7 % par rapport à la même période l’année dernière.

 

L’analyse par marché confirme un tableau esquissé depuis plusieurs mois.

L’Amérique du Nord, dopée par les expéditions de cognac et champagne, est en forte progression de 29 % en valeur. L’Asie, elle, est en hausse de 13 % en volume et de 12 % en valeur, avec les marchés de la Chine, de Hongkong, de Corée et du Japon qui se développent.

Marché ultra-mature, l’Union européenne se montre beaucoup plus calme, avec une augmentation de 2 % des expéditions et un recul important des volumes de 7 %.

En Afrique, les exportations croissent très légèrement de 1,4 % en valeur et de 0,6 % en volume.

Le Manneken Pis

Le Manneken Pis

« Le Manneken Pis, nouvel ambassadeur des vins de Bordeaux!! »

La statuette de bronze de 61centimètres représentant un gamin faisant pipi, symbole de la décontraction bruxelloise, a été intronisée membre du Grand conseil des vins de Bordeaux mercredi 9 septembre.

 

Le Grand conseil des vins de Bordeaux compte un nouveau membre quelque peu... espiègle ! Il est mutique et a tendance à se faire photographier pendant qu'il urine. Vous l'avez reconnu, il s'agit bien sûr de la très célèbre statuette de bronze bruxelloise de 61 centimètres : le Manneken Pis. La statuette qui surplombe une fontaine est habituée aux honneurs.

 

C’est à l’occasion de l’édition 2015 du festival gastronomique "eat! BRUSSELS, drink! BORDEAUX" et pour célébrer la belle entente entre les deux villes, que le Grand Conseil du Vin de Bordeaux a décidé de cette intronisation un peu particulière.

 

La cérémonie était orchestrée mercredi 9 septembre par le Vice Grand Maître du Grand Conseil du Vin de Bordeaux, accompagné des membres des confréries de Bordeaux présents à Bruxelles. Une cape a été déposée sur l’épaule du Manneken Pis et un diplôme et une médaille ont été consignés aux autorités de la Ville de Bruxelles à son intention.

L’intronisation est un privilège pour les personnalités qui ont œuvré pour le renom de Bordeaux et de ses vins. Ce titre à vie leur ouvre les portes des propriétés bordelaises les plus prestigieuses.

 

Si vous visitez Bordeaux, essayez de vous faire passer pour le célèbre gamin de bronze, vous pourriez forcer les portes d’un cru classé!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Ô VIN SUR VINGT 16/09/2015 18:55

0rganisés en plus, ceux la vont nous sortir du Condrieu de contrebande, en série limitée numérotée? Sinon a mon avis il y a un commanditaire, peut pas être autrement, qui va se faire sa cuvée privée dans un coin.

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche