Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 13:18

Le tribunal administratif vient de trancher : l’édition 2012 du classement des grands crus de Saint-Émilion reste valide. Un soulagement pour ses 82 crus classés, un camouflet pour les trois domaines plaignants. Qui n’ont cependant pas dit leur dernier mot.

 

Après l’audience des parties, le 8 décembre, le tribunal administratif de Bordeaux a validé, le 18 décembre, le cahier des charges ayant conduit au classement arrêté en 2012.

Ce jugement « confirme la validité de la démarche suivie, la fiabilité des procédures mises en place et la rigueur avec laquelle elles ont été appliquées », explique un communiqué de l’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao), qui souligne notamment, dans le jugement, « la légalité de la procédure d’élaboration du règlement de classement et la qualité des travaux de la commission ».

 

Mais la saga de ce litige n’est pas encore arrivée à son terme, les trois propriétés plaignantes pouvant faire appel de la décision administrative. Les châteaux Corbin-Michotte et Croque-Michotte ont confirmé leur volonté de ne pas en rester là, tandis que le château la Tour du Pin Figeac n’a pas encore fait connaître sa position.

Critiquant un déclassement injuste, les plaignants dénoncent des grilles de notation partiales dans les nouvelles procédures mises en place pour la révision de 2012.

« Le classement de Saint-Émilion à peine confirmé et déjà attaqué!! »

Ils contestent notamment le fait que la note de dégustation ne soit pas le critère prépondérant pour l'entrée dans le prestigieux classement et fustigent la prise en compte de critères, à leurs yeux accessoires, tels que la nécessité d'avoir une salle de réception dans le domaine et du personnel d'accueil multilingue.

 

"On ne va pas baisser les bras maintenant. Le premier round nous est défavorable, mais sur le fond tous les arguments de l'INAO et du rapporteur public sont faux. Nous allons le démontrer", a réagi Pierre Carle, associé et gérant de Croque-Michotte.

"On a été 'grand cru classé' pendant 40 ans et, du jour au lendemain, on est déclassé en nous disant que notre terroir n'est plus bon, alors que nous sommes cernés par des grands crus classés Saint-Emilion, dont Cheval Blanc", a-t-il ajouté.

 

"C'est tellement honteux, qu'on ira en appel ! C'est une injustice flagrante", s'insurge Jean-Noël Boidron, propriétaire de Corbin-Michotte. "Nos arguments ont été balayés d'un revers de main. La justice sait être expéditive quand elle veut !", a-t-il dénoncé.

« Le classement de Saint-Émilion à peine confirmé et déjà attaqué!! »

L'appellation Saint-Emilion est la seule à remettre en cause tous les dix ans son classement de grands crus.

Les deux autres classements des grands vins de Bordeaux, celui de 1855 pour les Médoc et Sauternes (plus Château Haut-Brion) et celui de 1959 pour les vins de Graves, sont figés dans le mabre depuis leur création.

 

(Source AFP)

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Fabymary POPPINS 23/12/2015 20:17

J'avoue que ces querelles là , je les trouve nulles, bises et douces fêtes

Bacchus & Dionysos 24/12/2015 14:55

Bien d'accord avec toi. Affaire de gros sous!!
Bisous

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche