Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 11:10

Un client de grand restaurant lui avait un jour "lancé la carte des vins à la figure", refusant d'être conseillé par une femme. La sommelière Virginie Routis a depuis pris une belle revanche, en obtenant les clés de la cave de l'Elysée, où elle officie depuis neuf ans.
 

Elle veille sur 14.000 bouteilles, destinées à être servies lors des dîners d'État, officiels, ou déjeuners de travail organisés au palais présidentiel. François Hollande fait confiance à ses choix : "j'ai carte blanche", assure cette femme enjouée et discrète.

 

Dans la cave voûtée et climatisée du sous-sol de l'Elysée, les flacons de prestige côtoient les bouteilles plus abordables. Le vin le plus ancien est un sauternes, un Château Rieussec de 1906.

 

La sommelière choisit les vins en fonction du menu concocté par le chef des cuisines de l'Elysée, Guillaume Gomez, ainsi que du protocole, avant de les goûter et les servir. "Si on reçoit un chef d'Etat étranger, on va miser sur une valeur sûre, un grand bourgogne blanc, un grand bordeaux rouge, mais pour d'autres déjeuners on peut aller voyager en Alsace, Cahors, ..."

Virginie Routis dans la cave

Virginie Routis dans la cave

"Je joue sur des découvertes, je sais que le président est ouvert à cela", explique-t-elle. La cave, créée en 1947 sous la présidence de Vincent Auriol, a en partie été renouvelée grâce à la vente aux enchères en 2013 de quelque 1.200 bouteilles.

 

Le dîner d'Etat qui a le plus marqué Virginie Routis est celui organisé en l'honneur de la reine Elizabeth II, le 6 juin 2014. "C'était l'un des plus stressants", confie la sommelière, qui avait servi pour l'occasion un sauternes, un Château d'Yquem 1997, du Haut-Brion 1990 et un champagne Pol Roger, cuvée Winston Churchill.
 

Dans son métier, majoritairement masculin, "il faut savoir s'imposer", reconnaît celle, qui a été confrontée en début de carrière à la misogynie d'un client âgé en Angleterre. "Je suis arrivée avec la carte des vins, il me l'a lancée à la figure". Il m'a dit: "je veux voir un homme". Il ne voulait pas me parler, ni que je m'occupe du vin, rien. "C'est le maître d'hôtel qui y est allé!"
 

Virginie Routis

Virginie Routis

Mais les femmes sommelières sont de plus en plus présentes. "C'est beaucoup plus évident", juge Virginie Routis, qui a côtoyé au Bristol Estelle Touzet, aujourd'hui sommelière au Ritz, ou encore Marlène Vendramelli, meilleur jeune sommelier de France en 1993.
 

"Susciter encore plus de vocations féminines" est d'ailleurs "l'une des ambitions" de Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du monde (1992) et nouveau président de l'Union de la sommellerie française, qui estime entre 15 et 20% la proportion de femmes dans ce métier.


(Source AFP)

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos
commenter cet article

commentaires

Messergaster 06/12/2016 21:44

une histoire qui devrait plaire à mes amies féministes ;)

Bacchus & Dionysos 08/12/2016 12:47

Et pas qu'a elles!!

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche