750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2018 3 21 /02 /février /2018 11:41

Piliers de nos dégustations à l’époque au restaurant El Raco, Véronique et Pascal avaient dû, bien à contre cœur, nous quitter mais avec la ferme promesse de revenir en vacances « o’ payi » !!

 

 

Il nous aura fallu patienter treize longues années.

Mais en grands dégustateurs de la boisson de Bacchus, sachant parfaitement que l’on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, et pour se faire pardonner (même si ce n’était pas nécessaire), ils ne sont pas venus les mains vides, loin de là.

« Deux magnifiques flacons pour de jolies retrouvailles »

Fleuron de la Maison Jaboulet, la petite chapelle construite au 13ème siècle par le chevalier Gaspard de Sterimberg sur les collines de Tain l’Hermitage, a donné son nom à l’Hermitage La Chapelle, l’un des meilleurs vins du monde. Composée à 100% de très vieille syrah plantée sur des sols riches et variés, cette cuvée est réalisée avec une très grande minutie.

Une fois descendus des pentes de l’Hermitage sur des petits traineaux, les raisins sont triés et vinifiés traditionnellement dans les chais. La cuvée est ensuite élevée sous-bois dans le chai millénaire le "Vineum" pendant 15 à 18 mois.


 

Le 2004 a une robe rouge grenat sombre marquée par l’évolution avec quelque dépôts.

Le nez est complexe et expressif sur des arômes de fruits noirs, d’olives, de sous-bois, de poudre, de fumé.

La bouche est riche, entre puissance et équilibre, même si certains la trouvent légèrement desséchante. Elle possède une belle longueur, une finale boisée et fruitée.

Déjà fort agréable à boire, il y a là un grand potentiel.

« Deux magnifiques flacons pour de jolies retrouvailles »

Le 1994 a une robe orangée à tuilée très marquée par l’âge avec beaucoup de dépôts.

Le nez est moins expressif sur des notes boisées et fruitées mais qui ne se livre pas.

La bouche est suave, tout en rondeur mais pas fluette pour autant. La longueur est correcte et la finale sur les fruits mûrs apporte fraicheur et persistance.

C’est superbe.

 

 

Merci à Véro et Pascal pour ce beau moment de partage et ces belles retrouvailles, en espérant qu’il ne nous faudra pas patienter encore treize ans pour sortir le tire-bouchon !!

 

 

Et dans l’euphorie de la rédaction, j’ai failli oublier le plus important : Grosses bises à Marine et Antoine de la part de leurs oncles d’Amérique.
 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Merci pour ce bel article enfin lu à tête reposée et qui réchauffe en cette période glaciale. Promis on n'attendra pas 13 années supplémentaires pour revenir avec d'autres flacons et surtout avoir le plaisir de les déguster en aussi bonne compagnie.
Bises congelées (-15°C en ressenti ce matin) de la région Lyonnaise!
Répondre
B
Bon courage avec le froid et on espère à bientôt et très vite.
Bises ensoleillées.

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche