750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2019 5 05 /04 /avril /2019 11:05

Parce que parfois il faut savoir tordre le cou aux idées reçues et autres préjugés qui ont la vie dure, encore plus sous nos latitudes tropicales, comme quoi les vins blancs sont trop acides !!, donnent mal à la tête ou ne se marient qu’avec du poisson et autres crustacés,...., voilà donc pourquoi j’ai osé proposer à un petit groupe familial de dégustateurs en herbe mais assidus, une soirée dédiée aux vins blancs.

Et au final, tous sont tombés d’accord pour dire qu’on avait passé un superbe moment.

 

Plus qu’un grand discours, quelques photos qui parlent d’elles-mêmes !!

L'Alsace à l'honneur pour débuter

L'Alsace à l'honneur pour débuter

Quoi de mieux pour débuter une soirée dédiée aux vins blancs que deux cuvées du domaine alsacien de la famille Trimbach avec un Gewurztraminer tout en douceur sur les fruits confits alors que le Riesling était plus dans la droiture, les agrumes et la fraicheur.

Un Côte du Rhône Village sans complexe

Un Côte du Rhône Village sans complexe

Prévu pour faire la « transition » avant de s’attaquer aux Chassagne-Montrachet, ce Prélat n’a pas eu à rougir de se trouver en si belle compagnie, bien au contraire. Il exprime toutes les qualités de son cépage, le grenache blanc, entre minéralité et fruité. Il a fait, en plus, un très beau mariage avec quelques poissons frits.

Chassagne-Montrachet dans toute sa splendeur

Chassagne-Montrachet dans toute sa splendeur

Trois flacons qui dans des registres différents font honneur et rendent hommage à cette grande appellation.

L’Olivier Leflaive est très chardonnay – Bourgogne avec ces arômes briochés, la fraicheur en bouche et la finale fruitée.

Le Drouhin donne l’impression d’être plus vieux avec des arômes de fruits confits, beaucoup de finesse et d’élégance.

Le Dancer est égal à lui-même avec cette droiture sans concession, ces notes d’agrumes et la minéralité.

Un grand moment

Blanquette de veau déstructurée

Blanquette de veau déstructurée

Et pour confirmer que l’on peut très bien associer des vins blancs avec de la viande, cette « blanquette déstructurée » proposée par maitre Philippe a joué une très belle partition avec les Chassagne-Montrachet.

Dégustateurs en herbe mais atttentifs

Dégustateurs en herbe mais atttentifs

Pour ceux qui ont de la mémoire ou nous suivent sur ce blog depuis quelques années, se rappelleront, peut-être, cette petite anecdote d’un cousin se souvenant que je lui avais dit que fromages et vins blanc étaient bons amis, voulant « impressionner » le sommelier du restaurant chez Bocuse lui annonçant fièrement ce principe, c’était vu rétorquer (très poliment) que le choix pouvait également se porter sur un Champagne millésimé.

 « Une soirée en blancs »

C’est donc avec un brin de malice que j’ai proposé ce Duval-Leroy « Clos des Bouveries » de 2005 (100% Chardonnay).

Avec ses notes de pêche et d’abricot confits, de brioche, des bulles très fines et peu d’acidité, on est plus sur un Champagne de gastronomie que d’apéritif, et idéal pour accompagner un plat ou des fromages.

Dans l'ordre de dégustation

Dans l'ordre de dégustation

A bientôt pour une prochaine master class!!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche