Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 10:28

Le château Pradeaux est la propriété des Portalis depuis 1752. Jean-Marie-Etienne Portalis, corédacteur du code civil et négociateur du Concordat sous Napoléon I hérita de cette propriété en 1752. En 1789, la propriété fut dévastée par la révolution.

Détruit également lors de la seconde guerre mondiale, le château retrouva ses lettres de noblesse grâce au travail acharné effectué par Arlette Portalis et sa mère Suzanne à cette époque.

 

C’est Cyrille Portalis qui gère aujourd’hui, dans un style très traditionnel, ce vignoble ancien aux rendements peu importants. Réputé pour ses vins rouges très lents à s’ouvrir et de longue garde, le domaine est entouré de 20 hectares de vignes situées sur un terroir argilo-calcaire en amphithéâtre face à la mer.

 

Appartenant à l’appellation Bandol, le château Pradeaux désigne un lieu autre fois recouvert par les marécages « les prés d’eau » mais les archives détruites lors de la révolution empêchent de vérifier cette supposition.

Chateau-Pradeaux-2004.JPG

La couleur est très foncée avec de beaux reflets violacés, beaucoup de profondeur.

 

Au nez, l'intensité aromatique est moyenne  avec des arômes d'épices, de cuir puis des notes florales. A la longue des notes plus suaves comme les fruits noirs arrivent à l’oxydation.

 

L’attaque  en bouche est franche, assez ample. Les tannins ont présents et se manifestent rapidement mais conservent une certaine souplesse. L’acidité prend la relève jusqu’à la finale. Le gras du vin se développe en milieu de bouche.

Elle est riche et puissante sur des notes de poivre et de fruits noirs. Très complexe. Très long, l’équilibre est superbe entre force et délicatesse, avec du potentiel.

 

Voilà un beau vin tout à la gloire de son appellation

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article

commentaires

Fabymary POPPINS 21/10/2014 18:38

Hihi tu as pris un coup de soleil?

Bacchus & Dionysos 23/10/2014 16:11



un coup de soleil "émotionnel"!!



Julien O. 17/10/2014 19:21

Bonsoir,
Voici mes commentaires d'une bouteille de Pradeaux 2004 bue en juillet de cette année. Je crois qu'on se retrouve dans nos impressions.
Robe sombre, sans trace d'évolution.
Le nez est très épicé, sur la girofle, la résine, des notes de fruits noirs, de cerise et une pointe de goudron. Ensemble classe et un peu fermé encore.
La bouche est dotée d'une haute acidité qui rafraichit très bien un corps suave et puissant. L'aromatique reste jeune et un peu en dedans, comprimée, sur les fruits noirs épicés.
La finale est juteuse et salivante, sur des tanins encore fermes qui demandent à se fondre.
Bon à très bon en l'état. Devrait faire une superbe bouteille dans quelques années.
Amitiés.

Bacchus & Dionysos 21/10/2014 18:19



Effectivement.
Merci julien.
Amicalement



Fabymary POPPINS 17/10/2014 19:04

Tu en parles si bien, et un vin de "famille" petite production ça me séduit d'emblée. Je me dis aussi à te lire régulièrement que si tu parles à une femme comme tu parles des vins, ce doit être des
moments magiques, bises et bon we

Bacchus & Dionysos 21/10/2014 18:20



Tu vas me faire rougir!!
Belle soirée et bises.



Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche