Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 23:12

Le 26 février, le Conseil d’État a débouté l’Association des viticulteurs d’Alsace de sa demande d’annulation du décret autorisant les viticulteurs de Gaillac à utiliser la mention « vendanges tardives ». L’Alsace entend rebondir en rehaussant les conditions de production de ses liquoreux.

 

« Écœuré ». L’adjectif de Jérôme Bauer, président de l’Association des viticulteurs d’Alsace (Ava), résume le mieux le sentiment qui prédomine dans le vignoble alsacien.

 

Le Conseil d’État n’a pas suivi ce syndicat qui demandait l’interdiction de la mention « vendanges tardives » pour l’appellation Gaillac. « Cette décision ramène les vendanges tardives à un type de produit », analyse Jérôme Bauer.

Niedermorschwihr---Alsace.jpg
L’Alsace avait plaidé l’inexistence « d’usages locaux, loyaux et constants » à Gaillac (Tarn) pour demander que l’appellation ne puisse plus utiliser cette mention. La plus haute juridiction administrative ne l’a donc pas entendu de cette oreille.

Faute de pouvoir poursuivre son combat sur le terrain juridique, l’Alsace entend le déplacer désormais sur celui de la qualité.

 

Gaillac est autorisé à utiliser la mention « vendanges tardives » depuis un décret publié le 24 novembre 2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Connaissance du vin
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche