750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 14:56

La complantation ou l’art de mélanger différents cépages dans un terroir est la plus ancienne forme de viticulture connue en Europe.

Vignes-de-la-Confrerie-du-Frankstein-en-complantation.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La complantation est le fait de cultiver différents cépages dans la même parcelle. Ils auront donc le même terroir et seront vendangés en même temps et vinifiés ensemble contrairement à l’assemblage ou on mélange des vins déjà fermentés, issus de terroirs différents, vendangés séparément.

 

Par défaut, on appelle aujourd’hui complantation le fait de remplacer les pieds morts ou déficients afin de respecter la densité requise pour l'appellation et retrouver la rentabilité de la parcelle.

 

Bien avant que les vignerons ne connaissent les cépages et ne deviennent des savants ampélographes, elle a permis d’assumer une régularité des récoltes comme le remarque Olivier de Serres dans son ouvrage « Le théâtre de l’agriculture et le mesnage des champs » (1600).

 

La tradition des treize cépages du Châteauneuf-du-Pape procède de la même logique puisqu’à l’origine ces cépages différents étaient complantés dans les mêmes parcelles, y compris des cépages blancs au milieu des rouges.

 

Une tradition avant tout faite pour équilibrer les vins et leur donner de la fraîcheur. Jean-Louis Stolz caractérise ainsi en Alsace en 1852 plus de 100 cépages et complantés dans le vignoble et décrit les complantations spécifiques des plus grands terroirs alsaciens (Sporen, Schoenenbourg, Sonnenglanz, Zotzenberg, Kastelberg, Kaefferkopf).

Gewurztraminer.jpg 

A cette époque, il existe très peu de vignes pures, les vignerons réalisant peu à peu une véritable adaptation d’un encépagement complexe au terroir par la technique du marcottage (art de remplacer un cep mort par son voisin plus résistant parce que mieux adapté).

 

Alors que la mention du cépage a toujours été facultative en AOC Alsace (Ordonnance de 1945) et que beaucoup de parcelles en coteaux étaient encore complantées dans les années 60, la mise en place de la législation “Grand Cru” obligeant à la mention du cépage (1975) peut être considérée comme une erreur historique car elle a eu pour conséquence un appauvrissement dramatique de la diversité biologique des vignobles, une mise en place des clones productifs et un basculement dans le tout variétal.

 

Heureusement, la persévérance et l’opiniâtreté de quelques vignerons ont permis, en 2005, de réformer cette législation (la mention du cépage est maintenant totalement facultative en Alsace AOC et “Grand Cru”). Il reste maintenant à retrouver les encépagements originaux de chacun des grands terroirs alsaciens.

 

La complantation des cépages, une richesse pour l’Alsace ?

En Alsace on trouve généralement des parcelles de cépage unique, c’est-à-dire une parcelle plantée qu’avec un cépage (parcelle de Riesling par exemple).

Aujourd’hui très peu de viticulteur pratique la complantation et pratique le principe de vin mono-cépage. Autrefois la plupart des parcelles étaient complantées.

 

Parmi les défenseurs de la primauté du terroir sur le cépage, on peut citer Jean-Michel Deiss (largement aidé aujourd’hui par son fils Mathieu) dont les vins possèdent cette personnalité unique, qui bouleverse parfois les habitudes, mais qui surtout enrichit considérablement notre approche des vins alsaciens.

 

Les vins du Domaine Marcel Deiss sont présentés que par rapport à un terroir hiérarchisé, un peu comme en Bourgogne avec ses premiers et grands crus.

Le terroir seul exprime ici sa marque, il domine les autres contingences. Il détermine le style, la personnalité exacte, la physionomie même du vin.

Pinot-gris.jpg 

Pour les grands crus, l’indication du cépage est totalement superflue tant est forte et parfois contradictoire l’influence du terroir sur son expression habituelle. Elle devient inutile quand la vigne est conduite en complantation comme à l’Altenberg au Schoenenbourg ou au Mambourg. Cet effort associé rend seul possible l’expression de toutes les nuances fines du terroir.

 

En effet, le fait de planter un seul cépage, voire un seul clone du cépage, empêche l’expression complète du terroir.

C’est pour cette raison que Jean-Michel Deiss a décidé, pour tous les vins issus de grands terroirs de ne plus utiliser l’indication du cépage, si réductrice et stérile et de nommer seulement le lieu.

Qui dit terroir, dit géologie, pédologie, climat et microclimats, mais aussi exploitation technique du caractère des terroirs.

Les vins de terroirs portent naturellement la marque de ces différentes expressions.

 Domaine Trimbach

Avec ce billet, un peu « technique », je vous l’accorde, s’achève (pour l’instant) notre découverte du vignoble alsacien.

A très bientôt et pour ceux qui ne nous auraient pas suivi avec assiduité, une séance de rattrapage de lecture s’impose  avec, ci-après, la liste des articles :

 

 

·         « Le Domaine Trimbach, la référence alsacienne »

·         « Trimbach - Gewurztraminer - Sélection de Grains Nobles - 1994 »

·        Mercredi 20 mars 2013 : « Le Domaine Weinbach, les vins remarquables de la famille Faller »

·         « Riesling, le roi d’Alsace !! »

·        « Alsace vers un indicateur de sucrosité sur les contre-étiquettes »

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Une belle description.... Bises...
Répondre
B
<br /> <br /> Bon samedi.<br /> Bises.<br /> <br /> <br /> <br />
C
Technique et très intéressant ce billet!<br /> Le vin est une alchimie, un audacieux mélange de savoir-faire et de passion.<br /> Excellentes fêtes de Pâques<br /> Amitiés<br /> Cendrine
Répondre
B
<br /> <br /> Merci.<br /> Bonnes fêtes de Pâques.<br /> Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
L
Très intéressant Bob, merci pour toutes ces informations que nous connaissons peu. Bises et belle journée à toi
Répondre
B
<br /> <br /> Un plaisir de partager.<br /> Bon week-end de Pâques.<br /> Bises.<br /> <br /> <br /> <br />
C
Technique, certes, mais très intéressant!!<br /> <br /> Bonne soirée!
Répondre
B
<br /> <br /> Belle journée de samedi.<br /> <br /> <br /> <br />
N
Un petit coucou en passant,<br /> bisous
Répondre
B
<br /> <br /> Merci.<br /> Bon week-end..<br /> Bises.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Je ne connaissais pas ce mot de "complantation" même si je savais que plusieurs cépages pouvaient être produits sur le même terrain, un article très édifiant et particulièrement intéressant, merci<br /> à toi, une information qui me semble indispensable pour qui s'intéresse à l'oenologie, superbe !<br /> Je te souhaite une très belle journée de mercredi, bises<br /> Jacqueline
Répondre
B
<br /> <br /> Bonjour Jacqueline,<br /> Très heureux du partage.<br /> Belle journée de samedi et bonnes fêtes de Pâques.<br /> Bises.<br /> <br /> <br /> <br />
F
au départ j'aurais dit qu'il fallait mieux un seul cépage maintenant je ne sais pas bises
Répondre
B
<br /> <br /> Et oui, le débat est ouvert!!<br /> Bon week-end de Pâques.<br /> Bises.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche