Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 12:33

La Mouline – E. Guigal – Côte-Rôtie

Robe rouge grenat, tuilée en bordures, dense et profonde.

Nez  de fruits rouges mûrs (cerise), sous-bois, truffe, champignons puis torréfaction, café grillé.

Bouche puissante avec encore beaucoup de matière et de tannins, belle longueur, de l’équilibre et de la droiture, ensemble plutôt soyeux mais qui semble atteindre son maximum. Un vin à boire.

 La-Mouline-vs-Latour.JPG

Le Domaine GUIGAL vinifie et élève dans ses caves à Ampuis les Appellations septentrionales de la Vallée du Rhône. L’élevage des grandes appellations méridionales Chateauneuf-du-Pape, Gigondas, Tavel et Côtes-du-rhône est également assuré dans ces même caves.
Aujourd'hui, Philippe Guigal, œnologue, est la troisième génération à poursuivre l'œuvre familiale au service des grands vins de la vallée du Rhône.

 

Château Latour – 1er grand cru classé – Pauillac

Robe rouge grenat noire foncée, dense.

Nez superbe, puissant et complexe avec une multitude d’arômes allant du sous-bois,  havane, torréfaction, en passant par le cacao, le café, des champignons, de la minéralité.

Bouche très équilibrée, matière et corps présents mais fondus, très grande longueur, finale sur la torréfaction, le café grillé et persistance sur la torréfaction. Les goûts se développent au fur et à mesure de l’aération. Un très grand vin qui peut encore évoluer sur au moins une dizaine d’années.

 

De tous les premiers crus du Médoc, Latour passe pour être le plus régulier et donc le plus complet en année difficile.

Il doit ce privilège au microclimat particulier, propre au bord de Gironde, qui ne connaît pas le gel et ne craint ni la sécheresse ni l’excès d’humidité.

Les graves profondes et grosses autorisent un écoulement immédiat des eaux de pluies, tandis que le sous-sol argileux conserve l’humidité pendant les canicules de l’été.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article

commentaires

Daniel Chionnat 15/08/2011 19:45


Landonne 1993
La couleur est magnifique pour un vin de 18 ans.
Nez qui commence à devenir tertiaire, champignon et sous-bois. Encore beaucoup de fruits en bouche, un peu d’acidité, mais j’estime que le plateau de maturité arrive à son terme. Je note encore
quelques notes de « brûlé ».
Superbe, à boire
DC


Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche