Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 14:34

L’affaire a suffisamment secoué le Landerneau du monde viticole bourguignon, les médias s’empressant de communiquer sur le sujet, qu’à moins d’être enfermé dans la bulle politique des législatives, cela m’étonnerait que vous n’ayez pas entendu parler de ce « scandale »

Mais comme on ne sait jamais, petite piqure de rappel pour les « étourdis » !!

 

Labouré-Roi, une des principales maisons de négoce en vins de Bourgogne, se trouve au cœur d'une vaste affaire de fraude présumée à la coupe et sur l'étiquetage, qui inquiète l'ensemble de la Bourgogne.

Cave-Bourgogne.JPG

 

« Six responsables de la société ont été entendus sous le régime de la garde à vue » la semaine dernière, a indiqué le procureur de la République de Dijon, Eric Lallement, lors d'une conférence de presse.

« On peut en déduire, au nombre de bouteilles concernées, qu'il s'agissait d'un système organisée et de manière assez régulière », a-t-il ajouté, précisant que l'enquête n'était «pas terminée ».

La fraude à la coupe, également appelée « fraude sur les appellations », porte sur    « 500.000 bouteilles » pour une valeur de « 2,7 millions d'euros ».

Il s'agissait par exemple pour cette société d'effectuer des coupages d'appellations dans des proportions supérieures aux 15% autorisés pour les vins de Bourgogne ou de « rajouter du vin de table ».

 

La tromperie à l'étiquetage concerne 1,1 million de bouteilles, dont la valeur n'a pas été estimée.

« S'il y avait une rupture de stock de Meursault 2008, le Meursault 2010 était transformé en 2008 sur l'étiquette », a détaillé le représentant du parquet qui a également évoqué le fait d'ajouter la mention « Vieilles vignes » sur ce qui n'en était pas.

« Ce qui a attiré l'attention des enquêteurs c'est le très faible différentiel sur les manquants. C'est-à-dire la perte durant la vinification entre ce qui entre comme jus de raisin et ce qui ressort comme vin », selon le procureur.

Conduite par la gendarmerie et les services de lutte contre la fraude, l'enquête porte sur la période allant de 2006 à 2008.

Lors de leurs auditions, les responsables de l'entreprise, dont les dirigeants, Louis et Armand Cottin, âgés de 81 et 82 ans, ont « reconnu les faits » tout en les mettant « sur le compte d'erreurs matérielles ou informatiques ».

Pour l'heure, aucune mise en examen n'a été prononcée et il n'y a pas eu d'ouverture d'information judiciaire, ni de qualification retenue, a indiqué le parquet.

 

Le code de la consommation punit la tromperie sur l'origine ou la qualité d'un produit d'une peine d'emprisonnement de deux ans et d'une amende de 37.500 euros.

« Cette affaire a jeté un trouble dans la profession. L'image du vin de Bourgogne s'en trouve altérée », a jugé le procureur de la République.

 

Les différents acteurs de la filière viticole bourguignonne ont d'ailleurs décidé de se réunir ce vendredi pour aborder cette affaire, a indiqué à l'AFP Michel Baldassini, président délégué du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB). « On ne peut pas cautionner ce genre de pratiques. Si les faits sont avérés, on se portera partie civile au procès », a-t-il ajouté.

Armand Cottin, le directeur général délégué de Labouré-Roi, a affirmé lors d'un point presse qu'il n'y avait « pas eu de volonté de fraude. On a toujours fait des bons vins ».

« Nous sommes 3 ans après la fin de la période contrôlée et on se rapproche aujourd'hui d'un taux d'erreur proche de zéro. La direction a assumé et assumera la situation », a-t-il déclaré, sans vouloir expliquer le terme « erreur ». « Bien sûr, je crains des réactions des fournisseurs, des clients, des banques. Il faut être prêt à tout », a conclu M. Cottin souhaitant que "la société perdure pour sauver les 70 emplois".
La société vend « 10 millions de bouteilles par an » et réalise quelque « 35 millions d'euros de chiffre d'affaires » annuel, a-t-il ajouté.

 

Fondée en 1832, la maison Labouré-Roi a été transmise en 1974 aux frères Cottin. Elle figure aujourd'hui parmi les "10 premiers négociants de Bourgogne", selon l'interprofession.

L'action de la société a perdu 36,36% et atteint 3,50 euros.

 

(Source AFP)

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Bonsoir kola 16/06/2012 21:19

Bonsoir Bob,
Labouré-Roi... un nom qui a fait rêver.. une renommée incroyable et "sûre" et puis, tout d'un coup... maintenant, il faut aller jusqu'au bout, je ne juge pas, nous ne saurons jamais que ce que l'on
veut bien nous dire et je déteste de condamner de cette façon.. c'est-à-dire sans vraiment connaître le fondement et la vérité sur la fraude en question, je souhaite en effet que soit résolue cette
triste histoire qui ne peut qu'entâcher le Bourgogne... je ne crois pas du tout à l'adage "pas de fumée sans feu", les médias peuvent aussi être destructeurs, ne serait-ce que par le "on-dit"...
j'attends de voir, mais je le répète nous ne saurons que ce que l'on veut bien diffuser... lamentable histoire finalement...
Belle journée pour toi, bises
Jacqueline

Bacchus & Dionysos 18/06/2012 22:44



Bonjour Jacqueline,
Quel que soit le fin mot de l'histoire, ce que l'on voudra bien nous dire ou ce qui sera découvert réellement, c'est bien le monde du vin qui en sortira un peu terni et sans chercher à désigner
des coupables, c'est bien dommage.
Bonne semaine. Bises.
Bob



le producteur d'huile de noix 16/06/2012 20:04

j'ai entendu un commentaire sur-réaliste de l'avocat qui disait que l’enquête a démarré alors que la situation commençait à s'assainir....on nous prend pour des gogos!
en prison les tricheurs!
Bonne fin de semaine
Didier

Bacchus & Dionysos 18/06/2012 22:38



Oui, j'ai entendu cet argumentaire aussi!! Pas mieux que celui des dirigeants qui parlent "d'erreurs matérielles ou informatiques".
Sans commentaire.
Bonne semaine
Bob



Miamana 15/06/2012 18:47

C'est de plus en plus fréquent malheureusement....

Bacchus & Dionysos 15/06/2012 19:13



Pas aussi souvent que cela, heureusement...
Bonne soirée



EmilieRD 15/06/2012 16:11

Bon vendredi!

Bacchus & Dionysos 15/06/2012 19:14



Merci et belle fin de semaine à toi



christopheCTL 15/06/2012 16:02

il falloir sze mefier si on veut echeter une bonne bouteille

Bacchus & Dionysos 15/06/2012 19:16



Il faut surtout faire confiance aux vignerons qui dans l'ensemble sont des gens honnêtes.



EnviesDélices 15/06/2012 14:30

Quelle histoire, c'est bien malheureux

Bacchus & Dionysos 15/06/2012 19:17



Comme tu dis. Bonne soirée



Eliane 15/06/2012 13:08

Hello , c'est triste cette affaire qui va salir la profession et jeter un discrédit sur les vins
déjà que les bouteilles françaises ont une énorme concurrence !!
belle journée, ici sous la pluie

Bacchus & Dionysos 15/06/2012 19:22



Effectivement. Il faut espérer que cela ne remettra pas en cause la confiance des consommateurs français et étrangers!!


Il pleut ici mais on espère du soleil pour le week-end. Je te le souhaite ensoleillé également.



Valérie ( Franche-Comté ) 15/06/2012 10:24

Et bien il s'en passe, merci de nous sensibiliser
Je te souhaite une agréable fin de semaine.
Valérie.

Bacchus & Dionysos 15/06/2012 19:08



Pas très joli, joli!! Bonne soirée.
Bob



Recettes de ZZ 15/06/2012 09:03

J'ai déjà entendu parler de ces pratiques mais pas récemment.
On n'est plus sûr de rien ...

Bacchus & Dionysos 15/06/2012 19:07



Il faut faire attention mais heureusement ce ne sont pas des pratiques généralisées...
Bonne soirée



EmilieRD 14/06/2012 22:15

Bon jeudi!

Bacchus & Dionysos 14/06/2012 23:33



Merci. Je te souhaite une belle soirée



Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche