Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 02:30

Le Beaujolais nouveau est une tradition internationale très attendue chaque troisième jeudi de novembre par un large public, amateur de vin ou non. Depuis 1951, date de l'autorisation de sa mise en vente anticipée, le Beaujolais nouveau est progressivement devenu le symbole du vin festif.

le-Beaujolais-nouveau.jpg

« Le beaujolais nouveau est arrivé ». En 2012, ce sera le jeudi 15.

Ce sont les mots attendus avec impatience par un large public chaque année à l’approche du troisième jeudi de novembre. Les jours qui précédent, les caisses de beaujolais nouveau voyagent aussi vite que possible pour être à l’heure au rendez-vous. Car à minuit est donné le coup d’envoi de l’événement le plus populaire du monde du vin.

La dégustation du Beaujolais nouveau est devenue une tradition connue et pratiquée dans de nombreux pays. Ce vin représente aujourd'hui plus de la moitié de la consommation de Beaujolais à l’étranger, toutes appellations confondues. Aux premiers rangs des pays importateurs, se trouvent le Japon, les États-Unis et l’Allemagne.

La stratégie marketing du Beaujolais nouveau se révèle d’une efficacité redoutable, puisque ce vin fruité est devenu le symbole du vin festif, facile à boire. Tous les vendeurs de vins (cavistes, bars, grande distribution, web cavistes…) communiquent sur le Beaujolais nouveau tant l’événement est incontournable et l’enjeu économique important.

Élevé très peu de temps sur lie, le Beaujolais nouveau base son goût sur la fraîcheur du fruit. Le vin n’a pas le temps de gagner en complexité. La qualité du Beaujolais nouveau est très variable d’un producteur à l’autre. Certaines levures ajoutées lui donnent des arômes artificiels de caramel, de banane ou de fraise tagada. Associé au plaisir immédiat pour une partie des amateurs, il est catalogué par d’autres dans la catégorie des vins sans intérêt.

Le beaujolais nouveau représente le tiers de la production de vin de la région. Quelques semaines avant d’être servi, les raisins qui servent à produire le Beaujolais nouveau sont encore dans les vignes. Une récolte expéditive, une fermentation rapide et une mise en bouteille accélérée permettent au Beaujolais nouveau d’être consommé dès le troisième jeudi de novembre.
 

La dégustation du Beaujolais nouveau est rendue possible par deux facteurs.

Premièrement, une décision réglementaire prise en 1951 autorise le vente du vin « en primeur », sans devoir attendre le 15 décembre. Et en second lieu, les caractéristiques du cépage local, le gamay, offrent des vins qu’il est possible de consommer rapidement.

Novembre-2011 0011

Un peu d'histoire

Le Beaujolais nouveau est né au XIXe siècle, mais les volumes commercialisés ont explosé à partir des années 1960. Retour sur les points clés de l'histoire du Beaujolais nouveau.

Dès le XIXe siècle, quelques débitants achètent « sous le pressoir », enlèvent de suite et présentent le Beaujolais nouveau dès les semaines suivantes aux distributeurs, cafetiers-restaurateurs de Paris et de Lyon. La fermentation des vins s’achève souvent durant le transport, ce qui les protège au mieux de toute altération.

L’histoire du Beaujolais nouveau est marquée par l’évolution des règlements. Ainsi en 1951, l’Union viticole du Beaujolais demande la possibilité de vendre ses vins « en primeur », avant la date du 15 décembre.

Demande qui aboutit le 13 novembre 1951, avec la parution d’une note administrative précisant les conditions « Dans lesquelles certains vins à appellation contrôlée peuvent être commercialisés dès maintenant sans attendre le déblocage général du 15 décembre prochain ». Ainsi est né officiellement le phénomène Beaujolais nouveau le troisième jeudi du mois de novembre.

 

Les volumes commercialisés augmentent de manière fulgurante à partir des années 1960, atteignant environ 500 000 hl au milieu des années 1980, mais sans jamais dépasser la moitié de la production totale du Beaujolais.

En effet, afin que le vin « primeur » soit prêt rapidement, fermentation malo-lactique terminée, et présente un caractère frais et gouleyant, aromatique et fruité, les producteurs privilégient, en fonction du millésime, leurs parcelles les plus précoces, pratiquent des macérations plus courtes (d’une durée obligatoirement inférieure ou égale à 10 jours) et sélectionnent les cuvées révélant le caractère croquant du raisin et les arômes particuliers de fermentation.

Ces contraintes techniques conduisent sur chaque exploitation à limiter la production de « primeur » à une partie de la récolte, en règle générale 50%.

 

Encore un peu de patience. Plus que 15 jours à tenir!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

SKTV 19/11/2012 10:16

Mais oui, rien n'empêche d'utiliser le prétexte du Beaujolais nouveau pour réunir ses amis autour d'une dégustation plus large, voire totalement différente !
A propos de la réussite marketing du Beaujolais nouveau, une idée a fusé ce samedi autour de notre table : mettre l'équipe marketing du beaujolais nouveau aux commandes pour vendre les TGV français
!

Bacchus & Dionysos 20/11/2012 17:58



Idée à creuser!!



Fabymary POPPINS 06/11/2012 17:19

merci c'est gentil bises

barbara 05/11/2012 10:26

j'ai hâte !! une année il était super, un arrière gout de grenadine, jamais pu en retrouver un aussi bon !! bonne journee

Bacchus & Dionysos 06/11/2012 16:58



On verra ce que va donner ce 2012!!
A jeudi 15
Bonne soirée



Fabymary POPPINS 03/11/2012 17:46

tu verras ça sur le blog, bises et bon we cher Bob

Bacchus & Dionysos 06/11/2012 16:56



J'ai hâte!!
Bonne soirée et bises



Fabymary POPPINS 01/11/2012 17:30

je fais toujours à l'occasion de sa sortie une table et des plats de charcuterie... quiche lorraine ou autre pour l'accompagner et je cherche aussi les bouteilles sérigraphiées qui une fois vides
me servent pour l'eau cette fois, bises

Bacchus & Dionysos 03/11/2012 17:11



Tout cela doit être bien bon et beau.
Belle soirée.
Bises



Méline 01/11/2012 15:14

Coucou,
Là, je suis un peu moins l'article... lol... je n'aime pas vraiment le Beaujolais nouveau encore qu'il soit parfois très parfumé et même "presque" délicieux, je ne suis vraiment pas fan... une
tradition en effet mais que je ne suis pas à la lettre cependant...
Excellente journée pour toi, bises
Jacqueline

Bacchus & Dionysos 03/11/2012 17:13



Oui, je comprends.
Je crois qu'il faut le prendre ou le boire pour ce qu'il est, un vin festif, sans en attendre grand chose de plus!! Et qui nous donne l'occasion de passer un moment entre amis.
Belle soirée de samedi et bises.



Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche