750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 09:59

Le-vin.jpgC’est un échange avec MESSER GASTER du blog « Et tout pour la tripe ! » suite à son article « Les épices au Moyen-Age » qui me fait vous poster ce petit billet.

 

 

Depuis le 11 avril et jusqu’au 11 novembre 2012, vous pouvez découvrir, du mercredi au dimanche, de 13h30 à 18h,  à la tour Jean sans Peur dans le 2e arrondissement, l’exposition intitulée « Le vin au Moyen Âge ».


A travers une riche iconographie, elle aborde non seulement la viticulture, le vin et ses dérivés tant en cuisine qu'en médecine mais aussi les manières de table, les lieux de consommation et les excès produits par cette boisson.

Le Moyen Âge est la période de la plus grande extension jamais atteinte par la vigne, et le vin, avec le pain, constitue la base de l’alimentation : hommes, femmes et enfants en boivent en quantité !

Après l’évocation du rôle du vin dans la religion chrétienne, sont décrits les travaux viticoles (conduite de la vigne, outillage, vinification…) amenant à l’élaboration de vins qui ne se gardent qu’une année.

L’exposition présente également dressoirs et verres, ainsi que les manières de boire, coude au corps si l’on est bien éduqué. Mais attention, comme de nos jours, les excès conduisent à l’ivresse et à l’alcoolisme, illustrés par des scènes de tavernes.

Tour Jean sans Peur
20 rue Etienne Marcel 75002

Entrée : 5 €
3 € tarifs réduits (étudiants, professeurs, demandeurs d’emploi, 7-18 ans et amis du Louvre)

 

Quelques mots sur le vin au Moyen-Age

Au Moyen-âge, en Occident et durant les siècles qui suivent, le vin est une boisson majeure.

Dans les livres de pharmacopée d'alors il s'avère être primordial, notamment dans la fabrication de médicaments.

Il permet d’aseptiser quelque peu une alimentation qui ne connaît pas les règles d'hygiène actuelle.

 

C'est un élément commercial de premier ordre ; et sa culture apporte la prospérité. Toutes les classes sociales l'apprécient.

A doses raisonnables, il procure la joie. C'est une boisson païenne et biblique.

 

Tout un service lui est associé.

Par souci de pureté, le vin de messe exige un service attentif et requiert une vaisselle d’or: burette, passoire, calice au large pied, petite cuillère, pipette liturgique. » nous dit l'exposition.

Lors d’un festin, le vin est servi au dernier moment suivant un cérémonial parfois complexe.

Ainsi, à la cour de Bourgogne au XVe siècle, au moins trois personnages sont requis :

L’huissier de salle (chargé de quérir l’échanson) 

L’échanson (porteur d’une coupe)

Le sommelier (porteur des pots d’eau et de vin et goûteur).

Le-vin-2.jpg 

Les vins sont appréciés frais et oxygénés et pour cette raison, versés de haut.

Chez les puissants, la vaisselle (hanaps, verres, coupes...) ainsi que les vins d’apéritifs et autres boute-hors (vins signalant qu’il est temps de prendre congé) sont disposés sur des dressoirs.

Les traités de bonnes manières se diffusent à partir du XIIIe siècle. On y apprend à boire le coude collé au corps et à petites goulées (pour les femmes).

 

Le vin de l'époque avait un plus faible titrage et ne se conservait guère plus d'une année. On consommait également une boisson appelée piquette, fabriquée à partir de raisin, d'eau et de sucre.

 

Au XIe siècle, on consommait surtout du vin blanc, mais à partir du XIIe siècle, la préférence est allée au vin rouge, du moins dans les pays du Sud de l'Europe. Le vin de l'époque était très acide et il était souvent coupé à l'eau et agrémenté d'épices, de miel ou d'herbes (claret et hypocras).

 

En dehors du vin et des alcools servis pendant les repas, la bière (Cervoise) et le cidre étaient aussi appréciés - selon la région - que les bourgognes rouges et blancs.

 

Pour faciliter la digestion, on servait des breuvages aux herbes (vin d'anis, d'absinthe, de romarin, de sauge) ou aux épices, tels l'hypocras, le clairet.

Avec les sucreries on servait des vins très généreux (malvoisie) et des vins doux.  

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Très beau billet extrêmement intéressant! Une jolie suite au billet de Messergaster! Bonne soirée ^^
Répondre
B
<br /> <br /> Merci et à patarger avec Messer Gaster qui est à l'origine de cet échange!! Belle fin de semaine<br /> <br /> <br /> <br />
L
je ne savais pas que le terme Piquette avait une connotation historique..je pensais que c'était de l'argot....je m'en souviendrai.<br /> merci pour l'info.<br /> Bonne journée<br /> Didier
Répondre
B
<br /> <br /> Très heureux du partage.<br /> <br /> <br /> Bon mercredi Bob<br /> <br /> <br /> <br />
K
Excellent article encore une fois, merci à toi, je viens justement de chez Messergaster pour un commentaire qui me tenait à coeur, m'étant essayée à la cuisine du Moyen-Age... j'ai appris beaucoup<br /> de choses et chez toi et chez elle, malheureusement pas à Paris pour l'expo, je le regrette beaucoup... belle fin de journée à toi, bises<br /> Jacqueline
Répondre
B
<br /> <br /> Bonsoir Jacqueline,<br /> Merci et encore une fois très heureux de ce partage dont l'initiatrice est bien Messer Gaster!!<br /> Il y a très peu de chances pour que je sois à Paris avant la fin de l'expo.<br /> Bonne soirée. Bises<br /> Bob<br /> <br /> <br /> <br />
C
Merci pour l'info!!<br /> Bon week-end!
Répondre
B
<br /> <br /> Un plaisir. Belle fin de semaine<br /> <br /> <br /> <br />
P
Je ne pense pas voir cette expo. Je ne suis pas sur Paris. Je verrais le billet de messer gaster. Bon we de pentecôte. Bises, Patricia
Répondre
B
<br /> <br /> Comme pour moi, on attend dponc le billet de Messer Gaster sans lui mettre pour autant la pression!!<br /> <br /> <br /> Belle soirée. Bises. Bob<br /> <br /> <br /> <br />
M
Bon les dates m'arrangent pas pour la semaine à venir.. ce sera peut-être à un autre moment que j'irai (de toute façon j'aurai occasion d'aller à Paris en été...)-->bref, je vous tiens au<br /> courant si j'y vais-->je dédierai sûrement un article à ce sujet!
Répondre
B
<br /> <br /> .....Bon, je suis sûr que tu trouveras le temps d'y aller et j'attends ton billet avec impatience car pour moi ce sera plus compliqué. Bon week-end<br /> <br /> <br /> <br />
M
Ah mais je viens de relire les dates!!! mais c'est super!-->je serai à Paris la semaine prochaine! je vais essayer d'aller voir l'expo.. une GRAND merci pour cette signalisation!
Répondre
M
Et bien je vais "tweeter" cet article!!!<br /> Réactions:<br /> 1. malédiction!! je ne sais pas du tout si je vais être à Paris à ce moment-là.. grrrr! ça aurait été le genre d'expo que j'aurais adoré visiter... bon, il y aura peut-être moyen que je me<br /> débrouille pour aller à Paris quand même.. ce serait vraiment dommage de rater cette super expo!<br /> 2. J'ai bien aimé ce billet qui non seulement traîte du côté gustatif/art de vivre du vin, mais mentionne aussi tout l'arrière-plan social qu'implique la consommation de la "liqueur de Bacchus" à<br /> l'époque.. eh oui l'échanson, une figure qui a disparu! Et de même les coupes reflétaient bien le statut social de la maison où on se trouvait...<br /> Merci d'avoir poursuivi l'échange et bonne soirée!
Répondre
B
<br /> <br /> Bonsoir,<br /> <br /> <br /> très heureux de cet échange qui m'a fait découvrir ou redécouvrir des choses sur le vin. Si je suis de passage à Paris avant la fin de l'expo, j'irais volontiers. Belle soirée.<br /> <br /> <br /> <br />
F
j'ai pu lire des choses là dessus avec l'écrivain MICHELE BARRIERE elle parle dans des romans policiers de la gastronomie et des vins à travers les âges très instructif
Répondre
B
<br /> <br /> Merci pour ce commentaire. Belle soirée<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche