Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 15:58

Bien sûr, tous les amateurs quand on parle de millésimes en 1 pensent automatiquement au mythique 1961, mais que valent, à Bordeaux, les autres années en 1.

Sans chercher, à tirer des principes gravés dans la pierre, voici nos impressions et sentiments sur quatre bouteilles dégustées.

 

Château Calon-Ségur 1991 - 3ème grand cru classé - Saint-Estéphe

Robe rouge grenat, tuilée en bordures, dense et profonde, un peu trouble.

Nez  discret de fruits confits, puis des champignons et du sous-bois, mais peu expressif.

Bouche sur la finesse et plutôt soyeuse, matière et tannins fondus mais équilibrés, bonne longueur avec une persistance et une finale sur l’acidulé, le fruité. Un vin qui commence à être marqué par les années. Bien mais à boire.

Note : 14,5/20

 Les-millesimes-en-1.JPG

Château Mouton Rothschild 1981 - 1er grand cru classé - Pauillac

Robe rouge noire foncée, aucunes traces d’évolution

Nez minéral, terre, champignons, chocolat. Un nez qui a du mal à se révéler et qui devient plus expressif avec le temps et l’aération (un carafage lui aurait fait du bien).

Bouche puissante avec encore beaucoup de matière et de tannins, mais la longueur est moyenne et le vin ne se développe pas en bouche. Il manque de complexité et de grandeur pour son rang et la finale sur l’acidulé laisse perplexe. Faut-il l’attendre en cave ou a-t’ il déjà atteint son maximum. Il nous faudra suivre son évolution.

Note : 13,5/20

 

Château Cos d’Estournel 1971- 2ème grand cru classé - Saint-Estéphe

Robe rouge grenat tuilée à orangé, marquée par l’âge.

Nez poivron, poivre blanc, très cabernet sauvignon, puis café grillé, torréfaction.

Bouche, la première attaque est assez agréable entre puissance et équilibre mais le vin est très court et la finale un peu desséchante. Dommage.

Note : 13/20

 

Château Batailley 1961 – 5ème grand cru classé – Pauillac

Robe rouge grenat tuilée, trouble, beaucoup de dépôts, vin bas épaule, bouchon correct.

Nez confituré, torréfaction, finesse, café grillé, bois précieux, havane qui exprime toute la palette aromatique des grands vins âgés.

Bouche sur le même registre, de la liqueur de fruits, de la finesse, de la minéralité, de la fraîcheur, du soyeux tactile, des feuilles mortes, du bois précieux, de la droiture, de la longueur. Un grand vin. A boire car il a atteint son apogée même s’il se conservera encore quelques temps.

Note : 17/20

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article

commentaires

Deligny Christophe 10/09/2011 13:42


Ca me fait plaisir, car le chateau Batailley est soigné par Denis Debourdieu et il est un des rares classés de Bordeaux à garder un prix raisonnable en ces temps de déraison. Je suggère à tous ceux
qui n'ont pu acheter des primeurs 2009 et 2010 d'en chercher et d'en acheter: nous sommes sur moins de 30 euros. Et Robert nous apprend qu'il se garde bien!!


Bacchus & Dionysos 13/09/2011 05:58



Merci Christophe et c'est vrai qu'il a bien vieilli ce Batailley 61. Il faudra attendre au moins 30 ans les 2009 et 2010 pour qu'ils révèlent la même qualité.


 



Hugues Balcaen 08/09/2011 06:12


Petit commentaire pour completer cette degustation après ces quatres vieux millésismes en rouge 1961.1971.1981.1991, nous avons pour accompagner le dessert servi un château Filhot 2001.
Bien sûr qu'après avoir déguster les précédants et n'ayant trouvé aucunes traces d'oxydation, on aurait pu avoir quelques regrets de déboucher un si jeune liquoreux ,mais quel enseignement....de la
robe profonde nette,aux arômes d'ananas, pamplemousse, citron du nez.
En bouche une petite acidité ,petite verdeur qui pourrait être desagréable et bien non ces informations nous confirment que ce Filhot 2001 seras un grand d'ici deux décénnies.
Donc aucun regret de l'avoir testé, au contraire un vin à acheter sans hésitations, bon placement.
Hugues


Bacchus & Dionysos 08/09/2011 22:59



Merci Hugues pour cette contribution.



Pascal 07/09/2011 22:36


J'ai ouvert samedi 2 bouteilles de Cos d'Estournel 1971. De conservation apparemment parfaite (achat en salle des ventes).
Ce vin a déclenché l'émerveillement de mes invités.
Arômes explosifs, bouche longue, très longue (encore du fruit, de l'astringence et une puissance inattendue pour peu que les participants aient eu la patience d'aérer un peu leur breuvage).
A l'aveugle, il ne fait pas ses 40 ans, je lui en aurais donné 15 à 20.
Persistance aromatique remarquable.
Divine surprise donc pour ce vénérable Saint-Estèphe.
Cordialement
Pascal


Bacchus & Dionysos 08/09/2011 22:57



Superbe.


On a été plus sévère que vous dans nos jugements mais c'est souvent le cas en dégustation. Après, avec le recul, on se rend compte, que le vin avait bien plus de qualités.


Cdt



Pierre A. 07/09/2011 18:50


Bonne idée de thème et compte-rendu intéressant! Si c'était à refaire, pour quelle durée caraferais-tu le Mouton 81 ?
cdt
Pierre


Bacchus & Dionysos 07/09/2011 19:36



Compte tenu de l'impression en bouche, je pense qu'un carafage d'au moins 2 heures, voire plus, ne lui ferait que du bien.
Mais on a hésité!!!
La prochaine fois on saura.



Ginette 07/09/2011 15:01


Bonjour!
Les 1200 recettes de «LA CUISINE POUR TOUS», livre de Ginette Mathiot paru en 1955, sont rassemblées sur un site mémoriel, simple et pratique.
http://www.SAPIDE.fr
Merci d’y jeter un coup d’œil et de le faire connaître si vous le jugez utile.
Bien cordialement,
G.


Bacchus & Dionysos 07/09/2011 19:42



Merci pour cette info fort intéressante.


J'ai créé un lien vers " La cuisine pour tous".


cdt.



Rud 07/09/2011 04:19


Règle de 3:
Pour faire un grand vin il faut un grand terroir, un grand millésime et un grand vigneron...
Cette dégustation était en ce sens la preuve !


Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche