Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 21:20

Les vins d’Alphonse Mellot sont des figures de proue du vignoble de la vallée de la Loire et de la région de Sancerre.

La famille travaille la vigne depuis 1513. L’un des membres de la famille, César Mellot, a même été choisi par Louis XIV en 1698, pour devenir son conseiller viticole.

 

Les activités des Mellot ont toujours été dynamiques ; au XIXe siècle, Alphonse Mellot a tenu une auberge dans laquelle il proposait les vins de la région.

L’aubergiste obtint en 1881, l’autorisation d’expédier les vins de la Loire en France et à travers le monde.

L’activité s’est pérennisée et les descendants Mellot se prénomment tous Alphonse.

C’est aujourd’hui, Alphonse Mellot « Junior », la 19e génération, accompagnée de sa sœur Emmanuelle, qui perpétue la tradition familiale.

 La-Moussiere--le-Sancerre.JPG

Le Domaine La Moussière possède une superficie de plus de trente hectares, en un seul tenant.
Son exposition privilégiée à la pointe sud-ouest de Sancerre, son sol calcaire et son sous-sol réunissent tous les éléments nécessaires à la culture de la vigne.

Vaisseau Amiral du patrimoine familial, le Domaine de la Moussière est merveilleusement situé sur les collines entourant le village de Sancerre.

La richesse de ses sols se retrouve dans la qualité du vin. La particularité de ce terroir est la "caillotte»: des milliers de petites pierres calcaires qui reflètent les rayons du soleil sur les grappes de raisin.

Le niveau des vins a atteint une qualité qui place ce domaine parmi les très grands vins français.

Les cuvées phares du domaine : Génération XIX, La Moussière, En Grands Champs, Edmond.

Alphonse Mellot produit également, avec talent, la cuvée Les Pénitents, un vin de pays des coteaux charitois dans la Nièvre.

 

Sancerre, c'est d'abord une colline qui surgit, isolée, au milieu d'un calme paysage baignant dans la douce lumière blonde de la Loire.
Bâtie en amphithéâtre sur le versant sud-ouest de la colline, la vieille ville, du haut de ses trois cent douze mètres, domine le paysage et offre un panorama admirable.

Les vins dégustés :

 

La Moussière 2008

Robe rouge pourpre violacée, foncée et dense

Nez expressif et puissant sur les fruits rouges (cerise) mais aussi beaucoup de boisé de l’élevage, de la torréfaction, des épices, du lierre et végétal. Pas très pinot noir.

Bouche sur des tannins jeunes et très marqués du bois, il y a aussi de la matière (fruits) mais l’ensemble n’est pas encore bien en place ou intégré. La longueur est correcte et la persistance sur le fruité. Ce vin doit être manifestement attendu pour plus de plaisir

Note : 13,5/20

 

La Moussière 2006

Robe rouge rubis grenat, commence à se tuiler avec les bordures orangées

Le nez est plus sur les fruits (cerise, griottes, cassis), du poivre gris, de la rose fanée, des épices, plus de finesse.

La bouche présente un bel équilibre d’ensemble, avec une matière et un corps fondus et intégrés, le tout avec une belle longueur et une persistance entre le fruite et le végétal fort agréable. Un beau vin déjà mais qui possède du potentiel (5 à 8 ans).

Note : 14,5/20

 

La Moussière 2004

Robe grenat, tuilée nettement marquée par l’évolution

Nez moins expressif, discret, donne l’impression de dilution des arômes (année de pluie) puis avec une aération prolongée arrivent quelques notes de cuir, de tabac et de poivre.

La bouche est équilibrée mais manque d’attaque, un peu acidulée comme un vin bien plus âgé. Corps et matière sont totalement fondus, longueur moyenne avec une persistance sur la cerise confite et le floral puis torréfaction. A boire, un peu décevant.

Note : 12,5/20

 

La Moussière 2002

Robe rubis orangée tuilée, très marquée par l’âge

Nez d’évolution, cerise à l’eau de vie, xérès, oxydation, rose fanée, agréable et expressif d’un Bourgogne âgé.

Bouche d’une grande finesse, équilibrée et ronde. Tout est là et en place : il y a la longueur, la persistance sur la griotte et la rétro olfaction sur la rose et le cigare. C’est grand et la bouche confirme cette impression de bourguignon.  Superbe.

Note : 16/20

 

La Moussière 2000

Robe rubis orangée tuilée, très marquée par l’âge comme celle du 2002

Nez minéral, on retrouve les éléments du terroir calcaire, végétal, tabac (havane), poivre, moins expressif que le 2002 mais très fin.

La bouche comme celle du 2002 est d’un très grand équilibre, rondeur et finesse, du minéral et un plus d’alcool (millésime chaud) mais sans excès, belle longueur et finale acidulée sur la cerise confite. L’impression de bourgogne est là aussi. C’est superbe.

Note : 17/20

 

Une verticale fort intéressante qui aura démontré les qualités du Sancerre « La Moussière » d’Alphonse Mellot et sa capacité à franchir les années en se bonifiant.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Dégustations 2012
commenter cet article

commentaires

rudval 22/01/2012 05:32

les absents ont toujours tord...
Peut être dans un prochain polit-bureau ?

Bacchus & Dionysos 23/01/2012 05:08



Et oui, et oui!! Mea culpa maxima.... Vivement le polit-bureau



kola 12/01/2012 14:08

Bonjour Bob,
Et bien voilà un vin que je ne connais pas... non pas le Sancerre mais La Moussière 2008 ou autre année... ne connaissais pas non plus Alphonse Mellot, je viens de découvrir tout un monde à
savourer dès que l'occasion se présente... merci pour cet article qui fut pour moi une belle instruction... belle journée, bisous
Jacqueline

Bacchus & Dionysos 13/01/2012 18:53



Bonsoir Jacqueline,


je suis heureux de t'avoir fait découvrir A. Mellot car ses vins méritent plus que le détour, en blanc comme en rouge. Tu peux lire mes commentaires sur cette dégustation qui fut fort réussie.
Bon WE et Grosses bises. Bob



Pascal 11/01/2012 04:25

La Moussière 2008, bue ce dimanche
Au nez, on reconnaît les petits fruits rouges et noirs tels que la framboise, la groseille, la mûre et la griotte, avec des notes épicées de poivre rose, de vanille et de cannelle. En bouche, il
est rond et moelleux, de belle structure. Les notes épicées et les arômes de fruits sont accompagnés d'un joli boisé.

on verra si tes commentaires concordent
belle dégustation

Bacchus & Dionysos 13/01/2012 18:55



Bonsoir Pascal,


merci pour ton commentaire. j'ai trouvé ce 2008 un peu jeune et fermé, à attendre pour développer toutes ses qualites comme l'ont démontré les autres millésimes. Cdt



Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche