Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 21:15

Le côtes-du-rhône est une AOC située sur les rives droite et gauche du Rhône. Il fait partie de l'ensemble géographique et économique formé par le vignoble de la vallée du Rhône. Les étés sont chauds, hivers longs et rigoureux.

 

Les niveaux d'ensoleillement et de pluviométrie varient considérablement d'une année sur l'autre, rendant extrêmement vulnérable la qualité comme la quantité de chaque millésime. Autre contrainte, les gelées de printemps, qui ont longtemps pesé comme une menace redoutée sur les récoltes.

Ils s'étendent de Vienne au Nord jusqu'à Avignon au Sud. Le vignoble se répartit en deux régions :

  • Les côtes-du-rhône septentrionales (de Vienne à Valence)
  • Les côtes-du-rhône méridionales (de Montélimar et Bourg-Saint-Andéol à Avignon)

CHATEAUNEUF-DU-PAPE est une appellation locale ou cru de la côtes-du-rhône méridionale dont le terroir s'étend dans le département de Vaucluse. L'appellation, la seconde en importance après celle de Saint-Émilion, couvre la commune de Châteauneuf-du-Pape et une partie de celles d'Orange, Bédarrides, Sorgues et Courthézon.

C'est ici que prit corps pour la première fois la notion d'AOC appellation d'origine contrôlée avec la constitution en 1923 par le baron Pierre Le Roy de Boiseaumarié d'un syndicat de défense.

Dominé par le château qui servait de résidence d'été aux papes d'Avignon, ce vignoble s'est rendu célèbre par ses treize cépages.

 Châteauneuf-du-Pape 2008

La grande majorité du terroir de Châteauneuf-du-Pape, principalement sur les hautes terrasses des Atouts, est constitué de terrasses alluvionnaires où des galets de quartzite, roulés par le Rhône, se sont englués dans une matrice rouge d'argile décomposée. Les gros galets qui recouvrent le sol restituent aux raisins durant la nuit la chaleur qu'ils ont emmagasiné le jour. Avec des composantes argileuses et argilo-calcaires sur certains terroirs, il est composé de trois types de sols : galets roulés, terres graveleuses, sols sablonneux.

 

Le grenache est le plus souvent majoritaire (74 %) dans les cuvées de châteauneuf. Syrah (10 %) et mourvèdere (6 %) contribuent par leur assemblage avec celui-ci à donner une couleur soutenue et une palette aromatique plus riche. (Exception notable, le Château Rayas est constitué de 100% de grenache provenant de très vieilles vignes) Il existe quelques cuvées avec une majorité de syrah ou de mourvèdre (Beaucastel).

 

Un très grand nombre de cépages sont présents dans l'appellation, ceci est dû au complantage en vigueur au début du siècle ; mais, sur les treize cépages, grenache, mourvèdre, syrah, cinsault, muscardin, counoise, clairette, bourboulenc, roussanne, picpoul, picardan, vaccarèse et terret noir, les plus utilisés sont les huit premiers.                                                         

 

Les vins dégustés :

 

 

Domaine du Vieux Télégraphe 2008 (14,5°)

Robe rouge violacée, foncé et dense

Nez fruits rouges, boisé, mentholé, pruneaux confits

Bouche puissante mais équilibrée, alcool et fruits. Bonne longueur. Finale fruitée, légèrement boisée. A attendre pour plus de sagesse.

Note : 13/20

 

Domaine de la Mordorée « La reine de bois » 2008 (15°)

Robe rouge violacée à noire, foncée, dense

Nez fermé, puis quelques notes de fruits et champignons mais peu expressif

Bouche très puissante, matière et tannins présents, minéralité. Finale légèrement desséchante. Bonne longueur mais à attendre pour plus de souplesse

Note : 13/20

 

 

Châteauneuf-du-Pape «  Vieilles vignes » Tardieu-Laurent 2008 (14,5°)

Robe rouge violacée à noire, foncée, dense

Nez sur des arômes de torréfaction, café, moka, superbe et expressif

Bouche tout en finesse et équilibre, notes de fruits surmuris, belle longueur. Equilibre entre fruité/acidité et minéralité. Superbe Châteauneuf-du-Pape à boire pouvant encore évoluer.

Note : 17/20

 

 

Domaine de la Janasse « Vieilles vignes » 2008 (15°)

Robe rouge grenat à noire, foncée et dense

Nez discret, notes de champignons (truffe)

Bouche très proche du Tardieu-Laurent avec plus de fruité et moins de bois mais toujours cette finesse et équilibre. Très belle longueur et finale acidulée avec une pointe d’alcool. Un très grand vin.

Note 16,5/20

 

 

Château de Beaucastel 2008 (14,5°)

Robe rouge grenat à noire, foncée et dense

Nez champignons, sous-bois, torréfactions, fruits noirs très mûrs, expressif et complexe

Bouche équilibrée, finesse, superbe, belle expression du fruit sur un boisé élégant, bonne longueur et persistance. Finale acidulée. Déjà fort agréable à boire mais à attendre pour encore plus de plaisir.

Note : 17,5/20

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Dégustations 2014
commenter cet article

commentaires

Julien O. 10/06/2014 21:40

Bonsoir,
Voici mes souvenirs d'une bouteille de Beaucastel 2008 bue il y a un peu plus d'un an!!
Le nez est magnifique; élégant mais puissant sur un mélange de coulis de fraise et de prune, de réglisse avec un beau fond épicé (douces).
La bouche me semble construite sur une belle acidité répondant parfaitement à la trame velouté et pleine du vin. La complexité du nez est ici parfaitement retranscrite. Le fruit rebondit en bouche;
longue finale fraîche sur l' orange sanguine et les épices. SUPERBE!!

Amicalement.
Julien

Bacchus & Dionysos 11/06/2014 18:19



Bonjour Julien,
Merci pour ce partage. On vera ce soir si nos impressions concordent!!
Amitiés



Fabymary POPPINS 10/06/2014 08:48

Je penserai bien à vous tous, bisessssssss

Bacchus & Dionysos 11/06/2014 18:20



Nous aussi, on aura une petite pensée pour toi!!
Belle soirée et bises.



Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche