Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 18:09

L'origine du château La Lagune remonte sans doute au début du XVIIIe siècle et sa notoriété a été reconnue très rapidement puisqu'en 1855 le domaine était classé troisième Cru.

chateau-la-lagune.jpg

 

De nombreux propriétaires se succèdent jusqu'à la fin de la guerre.

Georges Brunet en fait l'acquisition et commence dès 1958 la restauration du domaine, il reconstruit des bâtiments et reconstitue une partie des vignes.

 

C'est René Chayoux qui poursuivra la restauration et triplera la surface des vignes. Le château La Lagune est devenu aujourd'hui une des belles propriétés du Médoc et ses vins bénéficient d'une bonne réputation.

  

Château La Lagune se trouve être en réalité une magnifique chartreuse jonché sur un terroir réputé du Haut-Médoc. Cette chartreuse est l'œuvre de Victor Louis à qui l'on doit également le splendide grand théâtre de Bordeaux. Déjà investie dans le bordelais, la famille Frey a acquis ce troisième cru classé en 2000.

 

Propriétaire ou actionnaire de maisons de renom telles que Paul Jaboulet Aîné et Billecart-Salmon, la famille Frey souhaitait acquérir un cru classé capable de rivaliser avec les plus grands.

Depuis 2004, Caroline Frey est à la tête de la propriété où elle a su imprimer son style en très peu de temps.  Directeur technique du Château depuis plus de trente ans, Patrick Moulin travaille en étroite collaboration avec le major de la promotion 2003 de la Faculté d’œnologie de Bordeaux.

En 2004, Château La Lagune a pris le virage de l’agriculture raisonnée et biologique. Enfin c’est en 2008 que le domaine a franchi un pas supplémentaire en commençant à tester la biodynamie.

 

Les vins de Château La Lagune sont réputés pour leur puissance en petit verdot. Ce cépage confère à ces vins leur force et leurs notes épicées. Château La Lagune propose un second vin dénommé Moulin de la Lagune ainsi qu’un troisième vin baptisé Mademoiselle L.

 

 

« Entre l’océan et l’estuaire : La terre du milieu »

Médoc signifie « le pays du milieu ».
Il est en effet situé sur le 45ème parallèle, encadré par l’océan Atlantique à l’ouest dont il est protégé par une immense forêt, et l’estuaire de la Gironde à l’est. Cette situation lui confère un climat idéalement tempéré.

Carte-vignoble-de-Bordeaux-Medoc.jpg

Le Médoc, jouit également d’un terroir unique où le savoir-faire des hommes a permis aux cépages traditionnels (Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot, Petit Verdot) d’exprimer toute leur qualité empreinte d’élégance et de subtilité.
   

C’est aussi grâce à un sol prédominant de graves (mélange de sable et de graviers) ou d’argilo-calcaire particulièrement propice à la production de raisins de grande qualité.

 

 

Les vins dégustés :

2006 :

Robe rouge rubis violacée, foncée et dense.

Nez expressif, complexe sur des arômes de truffe, champignons, boisé, fruits mûrs, se développe avec l'aération.

Bouche sur des tannins serrés, corps et matière très présents, un peu court. Bois de l'élevage pas fondu. Un vin jeune à attendre avec sa finale torréfiée.

Note 13+/20

 

1998 :

Robe rouge grenat orangée marquée par l'évolution.

Nez sur la finesse, champignons, sous-bois, bois précieux, havane, pierre à fusil.

Bouche finesse et équilibre, tannins et corps fondus mais présents, bonne longueur, finale torréfiée, fraîcheur. Très bien.

Note 15+/20

 

1995 :

Robe rouge grenat orangé mais foncée et dense.

Nez réglisse, moka, truffe, bois précieux.

Bouche finesse et équilibre, proche du 98, avec là aussi matière et corps fondus mais présents, belle longueur, persistance fruitée, confiture de mûres, finale présente de la puissance. Très bien avec du potentiel.

Note 16+/20 

 Chateau-La-Lagune-verticale.JPG

1993 :

Robe rouge grenat orangée, légèrement trouble, marquée par l'âge.

Nez métallique, fermé, iodé, pas expressif mais avec l'aération.

Bouche agréable mais un peu diluée, manque de puissance car tannins totalement fondus, la faiblesse du millésime se fait sentir. A boire.

Note 13/20

 

1988 :

Robe rouge grenat orangée en bordures mais dense.

Nez de réduction à l'ouverture presque oxydatif puis se développe avec l'aération : champignons, sous-bois, torréfaction, grillé, de mieux en mieux.

Bouche idem au nez au début puis prend une autre dimension, équilibrée et finesse, belle longueur, torréfaction en finale. Très agréable avec le repas (gigot d'agneau et pommes sautées). Bien à boire pouvant attendre.

Note 15/20

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Dégustations 2012
commenter cet article

commentaires

phil 28/12/2012 10:13

Me suis toujours demandé si le climat de la Martinique se prête à la dégustation de vin ? Quand j'étais en RD et à Maurice, avec cette moiteur et cette chaleur, je me dis que c'est peu propice à la
dégustation de grands vins ? A la limite, blanc ou rosé ?

Bacchus & Dionysos 28/12/2012 16:11



Il faut faire avec et c'est ce que l'on fait depuis plus de 25 ans.
On déguste le soir (moins chaud!!) et on fait très attention à la température de service des vins surtout pour les blancs.
Bonne soirée



phil 28/12/2012 10:11

Ah mais 1988 c'est un poème ! Tous les vins avant 1991 le sont. Une verticale ne doit-elle pas être composée de millésime qui se suivent ?

Bacchus & Dionysos 28/12/2012 16:09



Difficile à l'ouverure, ce 88 s'est révélé de belle facture mais le 98 et le 95 nous ont semblé au-dessus.



La serviette sur la table par Signé-Déco 18/12/2012 19:01

Le problème avec toi c'est qu'après t'avoir lu on a envie de tous les goûter :-) Bizzzzz

Bacchus & Dionysos 19/12/2012 05:05



Avec modération....
A bientôt!!



lou 18/12/2012 17:41

Bonne soirée de mardi accompagnée de pluie !
bises
Lou

Bacchus & Dionysos 19/12/2012 05:04



Ici, il fait beau et chaud. On a de la chance!!
Bises



el lobo 18/12/2012 16:37

merci de tout ces reportages sur le vin, moi qui ne bos pas d'alccol ça m'aide a mieux choisir du vin pour offrir! , ça va m'éviter cette année a offir une ifame piquette :)
bonne fin de journée

Bacchus & Dionysos 19/12/2012 05:04



Toujours un plaisir de partager.
Bon mercredi.



Fabymary POPPINS 18/12/2012 10:07

encore un article que je lis avec délectation, merciiiiii, bisous

Bacchus & Dionysos 19/12/2012 05:02



Merci.
Belle journée de mercredi et bises.



Julien O. 18/12/2012 05:43

La Lagune 1988
Servie non carafé.

Bouchon imbibé sur toute sa longueur, mais pas de défaut relevé à la dégustation.

Nez expressif, complexe, racé, avec un beau fruit (cassis), des épices, du sous bois et des notes de truffe.

Bouche équilibrée, tanins soyeux, de profondeur moyenne mais sans qu'il y ait de creux.

Une très jolie bouteille, classique, qui m'a agréablement surpris par le fruit qu'elle a conservé, je m'attendais à un vin plus évolué.

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche