Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 22:37

Carte-Chassagne---Puligny.jpg

CHASSAGNE-MONTRACHET

Situé au Sud de la côte de Beaune, Chassagne-Montrachet partage avec Puligny-Montrachet, le prince incontesté de tous les vins blancs secs de la création, le divin Montrachet.

Ce large et beau coteau porte à l'excellence les deux cépages bourguignons. Le Chardonnay et le Pinot Noir s'épanouissent côte à côte, en raison de la complexité des terroirs. D'importantes carrières de pierres marbrières forment un front rocheux.

 

D'ailleurs à Paris, le Trocadéro, et plus récemment la Pyramide du Louvre font appel à cette pierre en dallages roses ou beiges.

L'appellation d'origine contrôlée date de 1937. Elle concerne aussi quelques vignes du village voisin de Remigny, en continuité du terroir.

 

Entre 220 et 325 mètres d'altitude, les terroirs comportent successivement à partir du sommet,
des abrupts rauraciens, un talus callovien et des marnes argoviennes en reflet, puis des calcaires bathoniens. Selon les climats, il s'agit de terres calcaires et caillouteuses, marneuses ou plus sableuses (assises jurassiques).

 Carte de Chassagne-copie-1

Cette appellation comporte 55 climats classés en Premier Cru 
Le vignoble de Chassagne-Montrachet produit également 3 Grands Crus, Montrachet et Bâtard-Montrachet, partagés avec Puligny
et Criots-Bâtard-Montrachet.

 

Le Chassagne-Montrachet Blanc se présente avec une robe bien marquée en lamé or, aux reflets verts. Le silex rappelle la minéralité profonde d'un vin parfois toasté, beurre frais. Ses arômes d'aubépine, d'acacia et de chèvrefeuille se mêlent à la verveine et à la noisette.

Avec l'âge, ses notes deviennent joliment miellées. Souvent opulent, son attaque au palais est enlevée et fait place à un gras moelleux, au subtil goût de poire bien mûre.

 

PULIGNY-MONTRACHET

Puligny-Montrachet est situé en Côte de Beaune, au sud de Meursault.

Le vignoble de Puligny-Montrachet est exploité également sur une partie du Hameau de Blagny. Le terroir de Puligny-Montrachet est propice à la production de vins blancs de type Chardonnay (98%).

Les superficies d'aires de production sont de 114,2 ha pour l'appellation Communale Puligny-Montrachet et de 100,1 ha pour l'AOC Puligny-Montrachet Premier Cru.

 

Les 17 Premiers crus présentent des variations diverses selon leurs situations 

La commune de Puligny-Montrachet abrite entièrement 2 Grands Crus Blancs, Chevalier-Montrachet et Bienvenues-Bâtard-Montrachet. Elle partage avec Chassagne-Montrachet 2 des 3 autres Grands Crus Blancs de ce secteur, Montrachet et Bâtard-Montrachet.

 Copie-de-Carte-de-Puligny.jpg

Le Puligny-Montrachet  présente une robe cousue d’or, brillante et auréolée de reflets verdâtres. Cette tonalité prend de l’intensité avec l’âge. Son bouquet réunit aubépine, raisin mûr, pâte d’amande, noisette, ambre, citronnelle, pomme verte.

 

Les arômes lactiques (beurre, croissant chaud) et minéraux (silex) sont habituels, ainsi que le miel. Corps et bouquet se fondent en une harmonie subtile et une concentration remarquable.

 

Conseils du sommelier

La puissance et la persistance aromatique de ces seigneurs imposent des mets nobles, sophistiqués et de texture complexe.

De la belle cuisine en somme. Le foie gras en pâté, bien sûr, mais aussi le caviar. Le homard, la langouste, les grosses crevettes sauvages, puissantes en saveur et fermes, voire croquantes sous la dent, lui rendront un hommage mérité et équilibreront son opulence.

 

Les poissons blancs fermes, comme la lotte, seront également à la fête. Mais on n'oubliera pas non plus les poules et poulardes de belle lignée, élevées en plein air, dont la finesse de chair sera délicatement enrobée par la texture onctueuse et noble du Montrachet. Avec une sauce crémée aux champignons, ce ne sera que mieux, même sur une pièce de veau poêlée ou en sauce, que l'acidité longue et subtile du Montrachet soulignera avec une grande classe.

 

Température de service : 12 à 14 °C.

 

Les vins qui dégustés :

Puligny-Montrachet Le Folatières 2006 J. Drouhin

Robe jaune or, reflets dorés, brillante et lumineuse

Nez de noisette, brioche, beurre, expressif, bois de l’élevage, grillé, complexe.

Bouche équilibrée avec de la fraîcheur, de l’élégance et une belle longueur. On a des arômes de fruits confits (abricot et pêche), du gras, de la brioche, de la finisse.

Un vin déjà fort agréable à boire et pouvant encore attendre de belles années

Note : 15+/20

 

 

Puligny-Montrachet Le Folatières 2006 V. Girardin

Robe blanc jaune aux reflets vert-argent, brillante et lumineuse. Elle fait plus jeune que celle du Drouhin.

Nez sur la minéralité, la pierre à fusil, le grillé, les fruits exotiques, plus discret mais tout en finesse.

Bouche plus minérale avec beaucoup de droiture, un peu trop rectiligne diront certains, mais de la finesse. On a des arômes de pamplemousse et de citron qui apportent beaucoup de fraîcheur. Il y a aussi du gras en finale mais l’ensemble donne une impression de plus de jeunesse et de finesse avec beaucoup d’élégance.

Un grand vin qui mérite d’être attendu de nombreuses années.

Note : 16,5/20

 

Chassagne-Montrachet « Le Cailleret » 2006 V. Girardin

Robe blanc jaune aux reflets vert-argent, brillante et lumineuse.

Nez très subtil et fin sur les fleurs blanches puis arrivent des notes de brioche, de beurre et noisette (bois de l’élevage).

La bouche rappelle beaucoup cette du Puligny mais avec encore plus de finesse et de droiture. On retrouve la droiture, la fraîcheur du citron mais aussi les fleurs blanches et la minéralité. Cela donne un ensemble de grande qualité avec de la longueur et de la persistance qui comme son « cousin » demande à être attendu plusieurs années pour révéler son immense potentiel.

Note : 17+/20

 

Chassagne-Montrachet « Marquis de Laguiche » 2006 J. Drouhin

Robe blanc jaune aux reflets vert-argent à doré, brillante et lumineuse.

Nez de fruits confit abricots, raisins mûrs, pêche, brioche, grillé, complexe et fin, du très grand.

La bouche est dans la droite ligne du nez avec des arômes multiples, de la finesse et de l’élégance. L’acidité et la minéralité apportent de la fraîcheur qui se marie avec le gras des fruits confits et du boisé pour un ensemble de très grande qualité. On a une belle longueur et une persistance remarquable sur le citron et le pamplemousse.

Note : 18,5/20

Chassagne-vs-Puligny.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Dégustations 2012
commenter cet article

commentaires

Valérie ( Franche-Comté ) 01/02/2012 07:27

Bon mercredi, ici la température est à -7°C
Valérie.

Bacchus & Dionysos 02/02/2012 18:01



Ici on a un tout petit peu plus chaud!! Bonne soirée



Pascal Djemaa 31/01/2012 21:51

Bonne année 2012 et plein de bonnes choses ! Pascal.

Bacchus & Dionysos 01/02/2012 05:06



Merci. Bonne année 2012 avec que le meilleur en tout. Bob



Cendrine 31/01/2012 20:37

J'apprends énormément de choses en lisant vos articles sur le vin, un univers que je trouve fascinant mais que je ne connais que très peu, malgré de longues années à Bordeaux! L'évocation des
arômes est un beau moment de poésie. Merci. Excellente soirée! Cendrine

Bacchus & Dionysos 01/02/2012 05:08



Bonjour,


Merci et toujours heureux de partager cette passion avec vous. A bientôt pour d'autres découvertes. Belle journée de mercredi. Bob



Val 31/01/2012 20:16

Merci pour ces infos. On en apprend, même si on n'aime pas le vin, hi!!! Bisous

Bacchus & Dionysos 01/02/2012 05:09



Bonjour,


j'espère que petit à petit ce blog fera évoluer vos goûts!! Bises



Valérie ( Franche-Comté ) 31/01/2012 16:59

Le blanc je l'adore, il faut dire que je ne connais pas le rouge !!
Je te souhaite une bonne après midi, ici le paysage est habillé de blanc
Valérie.

Bacchus & Dionysos 01/02/2012 05:12



Bonjour Valérie,


je comprends ta "passion" pour le blanc qui me plait de plus en plus même si je connais mieux les rouges.
Bon courage avec le froid, ici on n'a pas trop à se plaindre!!


bonne journée et à bientôt. Bob



kola 31/01/2012 11:22

Bonjour Bob,
Et bien, voilà qui me fait un immense plaisir que de revenir à ces bourgognes de prestige !! que ce soit le Chassage ou le Puligny.... tu vises très haut, aujourd'hui, j'ai eu l'occasion de goûter
un merveilleux Chassage-Montrachet blanc de Louis Jadot sur un filet de turbot en croûte... sublime !!! quant au Puligny-Montrachet, c'était le vin préféré de ma mère... il reste pour moi, un
merveilleux souvenir familial...
Bravo pour ce fabuleux article que je goûte volontiers à la lecture de ton texte... excellente journée, bisous
Jacqueline

Bacchus & Dionysos 01/02/2012 05:14



Bonjour Jacqueline,


c'est une dégustation que j'attends avec impatience. J'espère et pense que je ne serais pas déçu!!


les commentaires seront en ligne jeudi.
merci pour ton témoignage.


Amitiés. Bob



Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche