Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 10:09

Le-vignoble-bordelais.gif

La vigne est apparue dans le Bordelais, à l’état de culture avec les Grecs et les Romains, sur la rive droite de la Dordogne, dans le Libournais, bien avant son implantation dans le Médoc et les Graves. Elle a ainsi contribué à l’essor des ports de la Gironde : Libourne, Blaye, Bordeaux.
Mais il fallut attendre le XVII ème siècle pour asseoir la notoriété des vins de Bordeaux, avec la prédominance des Médocs et des Graves sur le reste du vignoble girondin. 

                                                    

En 1855, afin d’être présentés pour l’Exposition Universelle sous le Second Empire, les Vins de Gironde firent l’objet d’un classement organisé par la Chambre de Commerce de Bordeaux et le syndicat des courtiers : le classement devait établir, non la situation à cet instant, mais la progression qualitative de tous les vins rouges de la Gironde au cours des siècles, en s’inspirant des recueils archivés, traitant des vendanges, des vinifications et des vins élaborés, année après année.


Il est résulté que seuls les grands châteaux médocains furent retenus, exception faite du Château Haut-Brion, seul Cru de Graves classé. Ils sont au nombre de 61.
La même année, les vins de Sauternes et de Barsac firent également leur classement ; 27 vins furent classés en premier Cru Classé et en second Cru Classé, avec YQUEM en Premier Cru Supérieur.

En 1936, les Vins de Bordeaux sont décrétés Appellation d’Origine Contrôlée à partir de leur 4ème feuille d’origine. Il n’existe pas de Vin de Pays dans le Bordelais.


En 1955, Saint-Émilion crée son classement, révisable tous les dix ans. 68 Crus sont de la fête.  Révisions : 1969 – 1986 – 1996.

En 1973, le titre Premier Cru Classé a été confirmé pour les châteaux, Lafite-Rothschild, Latour, Margaux, Mouton Rothschild et Haut Brion ; puis viennent les seconds, les troisièmes, les quatrièmes et les cinquièmes Crus Classés.


Egalement, en 1973, les Graves ont connu leur premier classement, avec 16 Grands Crus Classés Pessac Léognan, dont 8 en vin blanc sec (les seuls du Bordelais).
Que ce soit le classement en Médoc ou en Sauternes, aucune révision n’a encore été opérée, si ce n’est celle de 2003 sur les Crus Bourgeois du Médoc avec la reconnaissance de Crus Bourgeois Exceptionnels, puis Supérieurs et enfin Crus Bourgeois.

 

1996 : Une année de qualité et de quantité.
Pluies torrentielles en été, belles conditions anticycloniques en septembre et insolation exceptionnelle en octobre.

Les vins rouges des appellations du Médoc allient puissance et élégance. Le corps est ample, dense, les tanins fondus. La bouche, comme le nez, n'en finit pas d'évoluer.
Les vins blancs secs sont très bons et complexes. Les liquoreux sont d'une grande richesse.
  Grappes cabernet sauvignon

Château PICHON-BARON LONGUEVILLE BARON - Pauillac – 2ème grand cru classé

Les Tourelles de Longueville second vin de Pichon Baron Longueville. Pichon-Longueville Baron est devenu l'un des leaders incontestés de l'appellation Pauillac. Depuis 2001, Christian Seely a succédé à Jean Michel Cazes à la tête des domaines du groupe AXA, avec pour objectif la pérennisation de ce patrimoine viticole, et surtout la mise en valeur de chaque propriété. Les vins de Pichon Baron ont retrouvé toute leur splendeur, intensément concentrés, vigoureux et puissants, avec une belle longévité.

Cépage: Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc et Petit Verdot.

 

      Les Tourelles de Longueville

Robe rouge grenat, bordures tuilées, orangées

Nez puissant, sous bois, champignons, chocolaté, café, torréfié

Bouche équilibrée, tannins fondus, matière et corps présents mais souple, légèrement acidulé en finale. A boire dans l’année.

Note : 13,5/20

 

Château La GAFFELIERE - Saint-Émilion – 1er grand cru classé B.

La propriété du château La Gaffelière s'étend sur 25 hectares et contemple son vignoble d'une superficie de 22 hectares d'un seul tenant entre la colline d'Ausone et celle de Pavie. L'ensemble orienté favorablement au sud, reçoit un ensoleillement idéal ce qui profite à la vigne âgée de 35 ans. Les coteaux sont argilo-calcaires et les pieds de côte plus siliceux. L'encépagement est constitué à 66 % de merlot, 15% cabernet sauvignon et 15 % de cabernet franc.

La Gaffelière produit un second vin issu des jeunes vignes (moins de 15 ans) appelé Clos La Gaffelière.

 

Clos la Gaffelière

Robe rouge grenat tuilée, orangée, marquée par l’âge

Nez finesse, discret, sous bois, rose, cerise, fumé

Bouche acide, impression de tannins verts et matière présente. Dégustation difficile car impossible de dire si le vin est fermé et à attendre, ou dépassé. A revoir.

Note : 12/20

 

Château PAPE CLEMENT - Pessac Léognan – Grand cru classé

 

600 hectares, 10 millions de bouteilles, 68 domaines viticoles, 16 crus classés, 75 millions d'euros de chiffre d'affaires & L'appellation Pessac & Léognan est à la fois l'une des plus récentes et des plus actives des appellations communales du Bordelais. Pessac Léognan est aussi connue pour ses grands crus de rouge que ses vins blancs, même si ces derniers ne représentent que 15% de la production totale. Les vins se recommandent par une finesse et une élégance, bien fidèles à leur image. Ce sont, dit-on, les vins préférés des Bordelais eux-mêmes. Ce sont sans doute ceux qui collent le mieux à l'idée que l'amateur se fait des grands crus de Bordeaux, faciles à boire, digestes, à la fois délicats et accessibles, agréables dès leur jeunesse mais capables de vieillir longtemps.

Bertrand de Got était vigneron, il avait hérité d'une petite vigne à Pessac, avant d'être élu pape sous le nom de Clément V et de s'installer en Avignon en 1305.

Pape Clément fut une des premières vignes à être planté en "règes" (avec des ceps alignés en rangs, pour faciliter les labours attelés), alors que Haut Brion, son célèbre voisin n'existait pas encore.

Une évolution notable intervint à partir du XVII ème siècle et surtout au XVIII ème siècle : l'aptitude reconnue des vins des graves à vieillir plusieurs années.

A la fin du XVIII ème siècle, la vigne du Pape Clément se portait à merveille et figurait au premier rang des crus de Graves. En 1791, les propriétés de l'archevêque, confisquées à l'église par la Révolution, sont vendues aux enchères publiques. Après plusieurs propriétaires, on retiendra surtout Jean Baptiste Clerc qui porta le domaine à 30 hectares, fit construire un château et intégra le Cabernet franc aujourd'hui disparu.

En 1937, le domaine est en péril suite à un orage de grêle qui a ravagé toutes les vignes. C'est finalement grâce à Paul Montagne, ingénieur agronome, que le domaine est relancé et sera classé en 1959. Le fils de Paul, Léo, puis son gendre Bernard Magrez vont porter Pape Clément au plus haut niveau. Le château sera restauré et remanié en 1983.

60 % de cabernet sauvignon et 40 % de merlot.

 

Le Clémentin du Ch. Pape Clément

Robe rouge foncé, bordures orangées.

Nez puissant, complexe, sous bois, champignons, musc, torréfaction.

Bouche puissante, matière et tannins présents mais fondus, équilibre. Pouvant attendre encore

Note : 14/20

 

Château LAFON-ROCHET - Saint-Estèphe – 4ème grand cru classé

Avec ses 45 hectares d'un seul tenant, le Château Lafon-Rochet est l'un des cinq Grands Crus Classés de l'appellation Saint-Estèphe.

Entre les Châteaux Lafite Rothschild et Cos d'Estournel, il peut revendiquer l'un des plus prestigieux voisinages viticoles du monde.
Il n'est pas étonnant que ce terroir unique ait séduit il y a quarante ans Guy TESSERON. Homme de la Vigne, producteur et éleveur de Grands Cognacs, ce charentais épris de qualité va petit à petit redonner au Château Lafon-Rochet tout son lustre.

L'histoire de ce très ancien domaine remonte à la moitié du XVIIème siècle. En 1650, Antoinette de Guillemotte apporte la terre de "Rochette" à son époux Pierre de Lafon, Conseiller au Parlement de Bordeaux. Comme souvent en Médoc, celui-ci ajoute très vite son nom à sa terre de "Rochette".

Malgré la révolution, la propriété restera plus de deux siècles dans cette famille avisée qui portera haut la réputation de son vin, récompensé par l'ultime consécration de la classification de 1855. Lafon-Rochet entre dans le club très fermé des Grands Crus Classés du Médoc, dont cinq seulement sont à St-Estèphe.
En 1880, Madame Lafon de Camarsac meurt. Le château traverse alors une période difficile. Plusieurs propriétaires se succèdent.


Aussi, lorsque Guy TESSERON le rachète en 1959, le domaine doit être sérieusement restauré. Commence alors sa renaissance, qui, en quelques années, va lui permettre de retrouver toute sa notoriété d'antan.
Après avoir remis en état le vignoble, Guy TESSERON s'attaque aux bâtiments viticoles et au château jusque là délabrés. Les jugeant irrécupérables, il décide de les raser pour construire un nouveau chai et l'actuel château sur les plans d'une ravissante chartreuse du XVIII ème siècle.

Le cas est unique en bordelais, mais le vin de Lafon-Rochet, l'un des seigneurs de Saint-Estèphe, méritait une demeure digne de lui.
Passionné par cette aventure médocaine, Guy TESSERON acquiert en 1975 le Château Pontet-Canet à Pauillac. Ses fils Michel et Alfred l'aident dans la gestion de ces deux châteaux.

Cabernet Sauvignon : 55% - Cabernet Franc : 5% - Merlot : 40%

  

Château LAFON-ROCHET

Robe rouge foncé, violacée dense

Nez puissant sur le fruit, fruits noirs très mûrs, confituré.

Bouche équilibrée, tannins et matière fondus, bonne longueur. Bien.

Note : 15/20 (mon préféré)

 

Château DUHART-MILON - Pauillac – 4ème grand cru classé

Les Rothschild ont acheté Duhart-Milon en 1962 à la famille Castéja. Ils ont alors entrepris de replanter entièrement le domaine et de le gérer sur le même mode que Lafite Rothschild.

25% merlot - 70% cabernet sauvignon - 5% cabernet franc
Age moyen du vignoble 20 ans

 

Château Duhart-Milon

Robe rouge foncé, violacé, dense et profond

Nez herbacé, poivron, épicé.

Bouche équilibrée, belle longueur, finesse, matière et cops puissant. Pouvant attendre encore pour une belle évolution

Note : 14,5/20 (le préféré des dégustateurs)

Partager cet article

Repost 0
Published by lescompagnonsdelagrappeausoleil.over-blog.com - dans Dégustations 2010
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche