Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 13:10

Le "côtes-du-rhône"La-colline-de-l-Hermitage.jpg est une AOC située sur les rives droite et gauche du Rhône. Il fait partie de l'ensemble géographique et économique formé par le vignoble de la vallée du Rhône. Les étés sont chauds, hivers longs et rigoureux. Les niveaux d'ensoleillement et de pluviométrie varient considérablement d'une année sur l'autre, rendant extrêmement vulnérable la qualité comme la quantité de chaque millésime. Autre contrainte, les gelées de printemps, qui ont longtemps pesé comme une menace redoutée sur les récoltes.

Ils s'étendent de Vienne au Nord jusqu'à Avignon au Sud. Le vignoble se répartit en deux régions :

  • Les côtes-du-rhône septentrionales (de Vienne à Valence)
  • Les côtes-du-rhône méridionales (de Montélimar et Bourg-Saint-Andéol à Avignon)

La surface de production est de 73 000 hectares. La production annuelle est en moyenne de 3,5 millions hectolitres (465 millions de bouteilles) et provient de 7000 exploitations, dont la superficie moyenne est de 10 ha. Seules 2000 de ces exploitations sont des caves particulières ; les autres sont regroupées en coopératives

L'appellation côtes-du-rhône, créée par un décret de 1937 se répartit sur 44 000 hectares de six départements (Rhône, Loire, Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard).

Deux appellations produisent exclusivement du vin rouge : Cornas et Côte Rôtie.
Quatre ne font que des vins blancs : Château Grillet, Condrieu, Saint-Péray et Muscat de Beaumes-de-Venise.

Les côtes-du-rhône sont divisées en 4 appellations :

  • Côtes-du-rhône
  • Côtes-du-rhône Villages
  • Côtes-du-rhône Villages avec nom de commune
  • Appellations locales (ou crus) des côtes-du-rhône

Le CROZES-HERMITAGE est un des crus des côtes-du-rhône situé dans la partie septentrionale de l'appellation. Avec ses 1 128 ha et ses 43 103 hl, c’est le plus grand vignoble des côtes du Rhône septentrionales. Le rendement de ses vignes a été plafonné à 45 hl / ha. Le vignoble est implanté soit sur des coteaux granitiques, soit sur les anciennes alluvions glacières du Rhône, soit sur des terrasses de cailloux roulés et de lœss.

 

Ce terroir bénéficie d'un climat tempéré dont la principale caractéristique est un vent quasi permanent qui souffle et assèche l'air le long du couloir rhodanien. Ses syrah, marsanne et roussanne, avec un rendement de 45 hl / ha, fournissent des rouges et des blancs de grande classe. Le rouge à la robe vermeille et brillante a un nez de fruits rouges, de cuir et d’épices que conforte une bouche élégante, gracieuse et franche. Du blanc, à la robe jaune d’or pâle, émane une grande floralité ponctuée de notes de fruits secs. En bouche, ce vin est gras tout en restant sec et bien équilibré.

 

Les vins ont une grande parenté avec l’Hermitage. Comme lui, pour les rouges la syrah peut recevoir un ajout de 15 % de roussanne et de marsanne, les deux cépages qui entrent dans la composition des blancs. Le vin rouge, à la robe rouge grenat, est un vin de moyenne garde, savoureux dès sa prime jeunesse. Il dégage alors un nez de fruits rouges qui va évoluer au fil des ans vers les épices et le cuir. Le vin blanc, habillé d’or pâle, gras en bouche, sec et équilibré, a un joli nez floral qui recèle des pointes de fruits secs.

 

SAINT-JOSEPH est un des crus des côtes-du-rhône. Le vignoble s'étend sur près de 50 km sur la rive droite du Rhône et dans les départements de l'Ardèche et de la Loire.                                                          

 Les vignes sont situées sur des sols légers de schiste et de gneiss dominant un socle granitique, avec une exposition sud et sud-est. D’une superficie de 795 hectares à la fin du 20ème siècle, ce terroir produisait 25 681 hectolitres pour un rendement fixé à 40 hl / ha. En 2005, 1 082 ha en culture ont produit 3 9171 hl de vin, dont plus de 90% de vin rouge.

  

De robe pourpre soutenue, le rouge, vin fin, équilibré et élégant où domine la syrah, dégage au nez des arômes de cassis et de framboise qui évolue vers des notes de réglisse et de cuir. Le blanc, où s’assemblent marsanne et roussanne, se présente dans une belle robe jaune aux reflets verts. Sa vinification se fait en cuve inox ou métallique. Ce vin distingué et délicat, d’une grande harmonie, dégage des arômes marqués par leur floralité où se retrouvent des touches de miel et d’acacia.

 

L' HERMITAGE est l'une des dix appellations locales des côtes-du-rhône. Elle se situe dans sa partie septentrionale et dans le département de la Drôme. Il y a trois communes pouvant produire les vins de cette AOC : Tain-l'Hermitage, Crozes-Hermitage et Larnage.                                                                       

On attribue l'origine de l'appellation au chevalier STERIMBERG qui, rentrant de la croisade contre les Cathares voulait se repentir en vivant dans un ermitage sur la colline de Tain.

 

Le vignoble de l’appellation couvre 117 hectares, produit 3 635 hectolitres et son rendement est limité à 40 hl / ha. Ce grand vin, qui se présente en rouge et en blanc. Le terroir exceptionnel de ce haut lieu de la viticulture, est composé d’arènes granitiques sur des gneiss et des micaschistes.

           

Le vin blanc, à la superbe robe jaune doré, assemble roussanne et marsanne. Il est caractérisé par sa floralité où se décèlent des fragrances d’iris, de narcisse et de tilleul. Au cours de son vieillissement apparaîtront des notes de vanille et d’amandes grillées. C’est toujours un vin souple, gras et de longue persistance aromatique.

 

Le CONDRIEU est un vin blanc réglementé par une appellation d'origine contrôlée (AOC) depuis 1940.   Il fait partie des côtes-du-rhône septentrionales. Le vignoble de Condrieu qui inclut celui de Château Grillet, est géographiquement intégré entre ceux de Côte Rôtie au nord et ceux de Saint-Joseph au sud. Ces deux appellations, où l'on ne produit que du vin blanc, sont les seuls Côtes-du-rhône septentrionales à utiliser un seul cépage, le viognier, qui trouve ici son territoire d'élection.

 

Le terroir de cette appellation, abrité des vents du nord, est composé de sables caillouteux ou de sols granitiques aux versants abrupts aménagés en terrasses. Ce terroir est exposé plein sud avec des étés chauds et ensoleillés, des automnes doux et une pluviométrie bien étalée mais avec des hivers rigoureux, où la sensation de froid est renforcée par la bise. Son climat est de type semi continental avec des influences méditerranéennes.

 

Ce vignoble produit un vin blanc d’une robe d’or pâle aux reflets dorés. C'est un très grand vin, rare, coûteux et recherché, à boire jeune. Il est caractérisé par des arômes floraux marqués (principalement violette) et fruités (pêche blanche, abricot) où explosent des notes de bouquets champêtres, de violette et d’iris. Sa bouche souple, onctueuse et capiteuse allie une grande fraîcheur à une belle longueur.

Récemment, deux nouveautés (discutées par certains amateurs, plébiscitées par d'autres) ont été introduites : passage croissant au chêne neuf, vinification en vendanges tardives.

 

CHATEAU-GRILLET est une appellation locale ou cru des côtes-du-rhône. Cette appellation n'est produite que par un seul domaine qui s'étend sur deux communes du département de la Loire Saint Michel sur Rhône et Vérin. Des arènes granitiques en terrasses escarpées et un vignoble ne couvrant que 3, 8 ha suffisent à l'une des plus petites A.O.C. pour élaborer avec le seul viognier un des plus grands vins blancs de France.

 

Le plus petit vignoble des côtes du Rhône septentrionales, situé entre 165 et 250 mètres d’altitude sur de fortes pentes allant jusqu'à 50%. En forme d'amphithéâtre exposé au sud, il est abrité des vents du nord.

 

Ce vin rare et précieux est considéré comme le premier cru de condrieu. Certain l’ont même défini comme l’exaspération du condrieu. Il donne un vin à la belle robe claire jaune paille au nez caractérisé par les notes d’abricot et de pêche. Ce vin riche, gras, onctueux, souple et rond est considéré comme un des plus grands vins blancs du monde. Vin à déguster pour lui-même ou en accompagnement de noix ou d’amandes.

 

Les Cépages

 

La marsanne  est un cépage blanc originaire de la région d’Hermitage où elle est appelée marsanne blanche. En Valais (Suisse), la marsanne est appelée ermitage. Elle est souvent associée avec la roussanne pour donner des vins capables de bien vieillir. Les vins sont puissants, de faible acidité et développent des arômes floraux et de noisette au vieillissement.

Il s'est également bien implanté à Cassis et en Savoie. C'est aujourd'hui l'Australie qui en a fait son fer de lance avec 80% de l'encépagement mondial.

 

La roussanne est un cépage blanc à jus blanc de la vallée du Rhône et du sud de la France. Entre en particulier dans l'encépagement de l'Hermitage et du Châteauneuf-du-Pape blancs.

En Savoie, la roussanne est appelée le bergeron. Le vin issu de ce cépage est l' AOC Chignin-Bergeron (ou Bergeron), par association du nom de la commune d'origine (Chignin) et du nom local du cépage (bergeron), ce qui le distingue de son voisin l' AOC Chignin.

 Viognier.jpg

Le VIOGNIER est un cépage blanc qui n'a été originellement cultivé que dans les côtes-du-rhône septentrionales. Après avoir failli disparaître, il est devenu depuis le dernier quart du 20ème siècle une des variétés les plus appréciées au niveau mondial.

Le viognier donne un vin blanc fin de grande qualité, gras, onctueux, très parfumé, avec des notes florales (violette) et fruitées (mangue, abricot) très développées. Dans son apogée, il dégage des touches de musc, pain d'épices et tabac. Sensible à l'oxydation, c'est un vin à boire jeune.

 

Domaine E GUIGAL

 

C'est dans l'antique village d'Ampuis, berceau des vins de Côte Rôtie - on voit encore, dans ce vignoble vieux de 2.400 ans, les murettes caractéristiques de la culture en terrasses datant de l'époque romaine - que le domaine Guigal fut fondé en 1946 par Etienne Guigal. Arrivé dans la région en 1923 à l'âge de 14 ans. Celui-ci y vinifia 67 récoltes et participa au début de sa carrière au développement des Etablissements Vidal Fleury.


Malgré son jeune âge, Marcel Guigal fut amené à seconder son père dès 1961, quand ce dernier fut brutalement frappé de cécité totale. Son travail et sa persévérance permirent aux établissements Guigal d'acheter en totalité la société Vidal Fleury en 1984, laquelle conserve cependant son identité propre et son autonomie commerciale.

Le Domaine GUIGAL vinifie et élève dans ses caves à Ampuis les Appellations septentrionales de la Vallée du Rhône. L’élevage des grandes appellations méridionales Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Tavel et Côtes-du-rhône est également assuré dans ces même caves.
Aujourd'hui, Philippe Guigal, œnologue, est la troisième génération à poursuivre l'œuvre familiale au service des grands vins de la vallée du Rhône.

 

Les vins dégustés

 

           CROZES-HERMITAGE 2005 E. Guigal

Robe blanc jaune reflets verts, brillante et lumineuse

Nez citronnelle, beurré, pain grillé, superbe boisé fin

Bouche avec beaucoup de gras et belle minéralité, de la puissance maîtrisée, bonne longueur, rond, superbe

Note : 13,5/20

 

           SAINT-JOSEPH « Lieu-dit Saint-Joseph » 2008 E. Guigal

Robe blanc vieil or reflets verts, brillante et lumineuse

Nez boisé fin, beurre frais, légèrement lacté, finesse

Bouche sur l’acidité et la minéralité mais équilibrée, finale citronnée, plus jeune moins de gras.

Note : 15,5/20

 

            HERMITAGE 2002 E. Guigal

Robe jaune or, âgée

Nez oxydatif, évolution marquée, fruits surmuris, ananas confit

Bouche difficile, boisé puissant, à revoir.

Note : 12/20

 

            CONDRIEU « La Doriane » 2008 E. Guigal

            Robe blanc jaune reflets verts, brillante et lumineuse

            Nez superbe, fleurs blanches, finesse, bois précieux

            Bouche beaucoup d’élégance, lacté et pain grillé, minéralité, superbe. A attendre plusieurs années

            Note : 16,5/20

 

            Château GRILLET 2002

            Robe blanc or vert pale, brillante et lumineuse

            Nez superbe, fleurs blanches, finesse

            Bouche équilibrée, boisé fin, lacté et pain beurré, élégance et finesse. A attendre.

            Note 17/20

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lescompagnonsdelagrappeausoleil.over-blog.com - dans Dégustations 2010
commenter cet article

commentaires

Charles Dongard 16/06/2011 21:46


Bonsoir,
Guigal La Doriane 2008
Robe or clair. Nez sublime, expressif et sur des arômes classiques (abricot, violette) avec de la minéralité en plus. La bouche est marquée par un équilibre fantastique entre le gras et la finesse
et elle se termine en queue de paon.
Je sais, c'est jeune, mais pour moi le plus beau Condrieu jamais dégusté!
Charles


Bacchus & Dionysos 16/06/2011 23:27



Bonsoir,


je garde un très beau souvenir de ce vin. j'ai conservé 2 bouteilles en cave pour voir comment ce Condrieu va évoluer avec ce si beau potentiel.


cdt



Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche