Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 16:00

Pour ce onzième mois de l’année, la dégustation mensuelle des Compagnons va les conduire vers une référence de l’appellation Saint-Julien.

Le Chateau-Lagrange.jpgchâteau Lagrange est connu au Moyen-âge sous le nom de maison noble de Lagrange Monteil et l’on retrouve la trace des divers propriétaires depuis 1631.

 

Le Comte Duchatel, marque à la fois la propriété et le Médoc en étant l’initiateur du drainage des vignes.

Le Comte porte la production à 300 tonneaux. C’est la grande époque de Lagrange qui en 1855 voit le classement lui attribuer la position de troisième grand cru classé.

 

Puis le domaine connaît une longue période difficile avant son rachat par la société nippone Suntory qui apporte les capitaux nécessaires à la spectaculaire rénovation du domaine.

Marcel Ducasse, recruté dans ce but, a dirigé de 1984 à 2007 avec succès cette entreprise, l’accompagnant d’une profonde restructuration de l’exploitation. En mai 2007, Bruno Eynard succède à Marcel Ducasse à la direction de Lagrange après l’avoir assisté à la direction technique pendant 17 ans.

 

Totalement situé sur l’appellation Saint-Junien, le vignoble, d’un seul tenant, s’étend sur deux croupes de graves d’origine « Gunziennes » orientées Nord-Sud. Tantôt fines tantôt plus grossières, ces graves sont accompagnées soit de sable soit d’argile ferrugineuse.
Sur une surface totale de la propriété de 157 hectares, 115 hectares sont plantés
.

 

L’encépagement rouge, très conforme au terroir du Médoc, est constitué par 65% de Cabernet Sauvignon, 28% de Merlot et 7% de Petit Verdot. Le Cabernet Sauvignon apporte structure et aptitude au vieillissement, le Merlot, rondeur et chair, le Petit Verdot, fruit et complexité.

Vinification

Une vinification bordelaise traditionnelle est conduite dans des cuves inoxydables gérées par un système de thermorégulation. La capacité du cuvier est de l’ordre de 10 000 hectolitres répartis dans 63 cuves d’une capacité unitaire de 66 à 220 hectolitres.
 

La durée de cuvaison qui peut varier de 15 à 25 jours est déterminée à la dégustation en fonction de l’évolution tannique des vins en fermentation.
 

De façon à respecter au maximum la finesse et le fruité, la température de fermentation ne dépasse pas 28/30°C. Il en est de même des remontages qui sont limités en nombre et d’intensité modérée.

 

Les vins  dégustés

 

Les Fiefs de Lagrange 2005

Robe rouge pourpre violacée à noire, très dense

Nez de fruits noirs mûrs (cassis, groseille), de la fraîcheur et du torréfié

La bouche est puissante avec des tannins et de la matière bien présents mais pas rugueux, une longueur moyenne et une finale sur le fruité et une pointe de boisé. Certains ont été gênés par un peu d’acidité. Un joli second vin avec du potentiel et un bon rapport qualité/prix.

Note 13,5/20

 

Château Lagrange 2006

Robe rouge pourpre violacée à noire, très dense

Nez lacté, brioche, beurre frais (malolactique pas terminée), expressif mais pour l’instant peu complexe (monolithique) puisa avec l’aération des notes de brulé, cacao amer, boisé apparaissent.

La bouche est sur la puissance maîtrisée avec là aussi beaucoup de tannins et corps qui demandent à être attendus pour plus d’équilibre. On a une bonne longueur et la finale est végétale (poivron vert) et épicée (poivre blanc). La persistance est sur des notes de fumée, torréfaction (bois de l’élevage).

Un beau vin avec un grand potentiel d’évolution entre 2016 et 2020

Note 15/20

 

Château Lagrange 2002

Robe rouge pourpre violacée à noire, très dense, toujours pas de signe d’évolution

Nez sur les fruits noirs (cassis), le grillé, la torréfaction, le boisé, du havane, poivron. Un nez expressif et complexe entre arômes secondaires et tertiaires.

La bouche est cette fois sur le registre de l’équilibre, on a beaucoup de finesse mais aussi de la puissance de tannins bien ronds et mûrs qui apportent une très belle longueur. La persistance est sur des notes fruitées avec une finale grillée à torréfiée.

Un très, très beau vin avec du potentiel dans un millésime pas si exceptionnel que cela. Le travail du grand Château.

Note : 16/20

 

Château Lagrange 1998

Robe rouge grenat tuilée orangée très marquée en bordures du disque.

Nez animal, musc, champignons (truffe), sous-bois, humus, bois précieux. Expressif

Bouche très souple et équilibrée, l’ensemble est rond et sur la finesse de la matière. On a une belle longueur et la finale est sur des notes mélangeant le végétal, le grillé et les épices. La persistance apporte des arômes de bois précieux et havane.

Superbe, on est face à un grand vin qui va encore évoluer très favorablement sur les prochaines années.

Note 17,5/20

 

Château Lagrange 1995

Robe rouge grenat tuilée orangée très marquée par l’âge

Nez animal, musc, champignons, sous-bois, proche du 98

La bouche joue également sur le registre de la finesse et de l’équilibre avec un peu plus de puissance (tannins et matière plus présents, on peut s’en étonner !! effet millésime ?). La longueur est très impressionnante et la persistance est nettement sur des arômes tertiaires de torréfaction, bois précieux et havane avec malgré tout une pointe de fruité.

Là aussi un joue dans la cours des grands et il est bien difficile de départager les deux millésimes.

Note : 18/20

 

L’excellent plat (daube de bœuf et pâtes fraîches) préparé Max a été le point final de cette très belle onzième dégustation de l’année.

 

 

Chateau-Lagrange-vins.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Dégustations 2011
commenter cet article

commentaires

Pascal M 10/11/2011 05:20


bu, il y a un mois Lagrange 2006 et 1998
Lagrange 2006
La robe est sombre et jeune (encore quelques reflets violets).
Le nez n'est pas très ouvert (le vin aurait certainement gagné à être carafé) mais donne une impression de puissance, sur les fruits noirs (cassis, mûre), avec des notes vanillées et
mentholées.
L'attaque est très puissante, puis la bouche montre beaucoup de volume, des tanins très serrés et de classe mais qui donnent un peu d'amertume sur la finale réglissée.

Très apprécié par mes compagnons de table, je le trouve beaucoup trop jeune et lui donne un 15,5 / 20 mais avec potentiellement une note de 17 / 20 pour dans 10 à 20 ans.

Lagrange 1998
La robe est encore grenat sombre, mais avec quelques reflets orangés.
Le nez est d'intensité moyenne mais d'une belle finesse : bois précieux, havane, cuir noble.
La bouche est ronde et dense, à l'attaque soyeuse et à la longue finale, où les beaux tanins sont encore perceptibles.

17/20. J'estime son apogée à 2012, au max 2015. Chic, j'en ai deux bouteilles en cave !
Amitiés


Bacchus & Dionysos 10/11/2011 19:40



Tres beaux commentaires qui nous confortent dans nos appréciations. cdt



Pierre 09/11/2011 17:50


Lagrange 2006:
Un vin tout en texture.
Ample sur sa chair et son toucher de velours. Une très belle maturité de fruit.
La finale sur des tanins enrobés, se prolonge sur des notes d'orange amère et de réglisse. Un vin qui se croque, juteux, très charnel.
Je connaissais plus Lagrange sur un style tendu et fin (finesse qui est du reste toujours là), mais cette rondeur et cette précision me charme énormément.
A noter l'élevage remarquablement intégré.
Superbe en devenir.
Vous allez passer une bonne soirée!!


Bacchus & Dionysos 10/11/2011 19:39



Merci pour tes impressions, nous l'avons asussi beaucoup apprécié surtout pour son beau potentiel d'évolution.



Julien 09/11/2011 17:41


Fiefs de Lagrange 2005
Bu ce dimanche sur un filet sauce au poivre vert, carafé 2 heures.

Robe très sombre, pourpre foncé au bord du verre
Nez de fruits rouges discrets (groseille)
Bouche à l'attaque on retrouve les fruits rouges discrets du nez, les tanins sont veloutés avec de la longueur, mais ça manque de puissance pour un Saint-Julien.

Un bon bordeaux classique, j'attendais un peu plus de ce 2005. Je vais attendre un peu les copines voir si ça se développe (mais pas dix ans non plus, parce que si ça ne se développe pas, ça ne
sera pas terrible...).
Julien


Bacchus & Dionysos 10/11/2011 19:41



Un joli vin encore un peu jeune mais avec du potentiel et un bon rapport qlté/prix.



afaurore 09/11/2011 15:05


c'est toujours un plaisir d'en manger


Cathy de "La Cuisine de Cathy" 09/11/2011 07:32


rien que de lire l'énoncé , je viendrai bien déguster...


Bacchus & Dionysos 10/11/2011 20:50



On t'aurait accueilli avec plaisir. Ce fut une très belle dégustation avec deux superbes 98 et 95. A bientôt



afaurore 08/11/2011 21:39


un beau château


Bacchus & Dionysos 08/11/2011 22:42



Un beau château et de très beaux vins. Nos impressions de dégustation seront en ligne ce jeudi. Patience!!!



agnesf 08/11/2011 14:40


MAGNIFIQUE ENDROIT pour de belles dégustations!!


Bacchus & Dionysos 08/11/2011 22:43



Nous espérons que notre dégustation sera aussi magnifique!! Réponse ce jeudi. Bonne soirée



EmilieRD 08/11/2011 14:10


Bon mardi!


Du côté de chez nous ... 08/11/2011 10:54


Merci pour cette découverte ...


Bacchus & Dionysos 08/11/2011 22:44



Au plaisir de partager.



bigmumy 07/11/2011 22:28


Belle etiquette !!! bonne soirée


Bacchus & Dionysos 10/11/2011 19:27



Et un vin tout aussi bon que le Château est beau!! Bonne soirée



Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche