Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 12:38

Bouchon en liègePas facile d’annoncer sa profession quand on exerce ce métier. Car à chaque fois, on a toute les chances de s’entendre dire soit, « à quelle chance, c’est le métier que j’aurais toujours aimé faire » ou la variante « et tu appelles ça un travail ? »,  sous entendu espèce de saoulard.

 

Et bien qu’on se le dise, le métier de dégustateur est un vrai job à part entière qui demande entraînement et endurance, concentration, rigueur, psychologie et impartialité.

 

1. Entraînement et endurance

Déguster une centaine d’échantillons dans la journée, plusieurs centaines sur la semaine (voire davantage) revient à effectuer une course de fond.

Deux cas de figure : les dégustations thématiques (une appellation, une verticale, un type de vin).

On goûte le plus souvent à l’aveugle en passant en général une à deux minutes sur un vin.

 

Deuxième cas de figure. Les dégustations dans la propriété. On goûte alors toute la gamme du producteur, sur plusieurs millésimes, parfois aussi des millésimes beaucoup plus anciens, et également les vins en cuve ou sur fût.

 

2. Concentration et rigueur

Il faut juger tous les vins d’une même série selon les mêmes critères, le premier comme le dernier. Cela demande de ne pas parler pour ne pas être influencé,  et de repartir de la page blanche pour chaque vin.

Et lorsque vous en êtes au 87ème rouge jeune et bien tannique, on peut penser que ce n’est pas toujours évident.

 

3. Psychologie

Il arrive très souvent aussi que l’on déguste face au vigneron.

Si le vin est bon voire excellent, pas de problème, on peut le féliciter. Mais si ce n’est pas tout à fait cela, voire si c’est carrément mauvais, il faut savoir faire preuve de psychologie.

 

4. Impartialité

Donner sa chance à chaque vin, qu’il soit d’un grand domaine ou d’un parfait inconnu, c’est une règle qu’il faut s’applique à respecter.

Enfin il faut savoir faire des pauses entre les séances de dégustation, afin de remettre les compteurs à zéro.

 

Maintenant si vous êtes tenté par l’aventure, vous savez ce qu’il vous reste à faire et surtout ne pas avoir peur du regard et du jugement des autres.

 

Texte IDEALWINE (http://www.idealwine.net/blog/).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Connaissance du vin
commenter cet article

commentaires

Brigitte 02/11/2011 18:47


moi je trouve au contraire que c est un beau metier voir noble
Je considere les vins faisant partis a part entiere de la gastronomie d autant plus que nous avons un riche panel de toutes sortes de vins aussi différants que nos plats reginaux moi je ne sais que
pauvrement asocier les vin aux menus
il y a beaucoup a decouvrir merci de m avoir relancai sur cette page de ton blog
bisous Brigitte


Bacchus & Dionysos 02/11/2011 22:14



Oui ce point de vue se défend. le monde du vin est si passionnant et riche de découvertes, d'histoires, de paysages, d'hommes et de femmes passionnés, alors.. Vive le partage!!



Messergaster 28/07/2011 20:30


Moi je suis entourée de gens qui s'y connaissent en vin... mais moi, quoique je sache ce qui me plait et ce qui me plait pas (ce qui n'est pas donné à tous non plus, j'ai l'impression...), j'ai
souvent du mal à évaluer un vin... et j'admire profondément ceux qui y arrivent. Si "savoir manger est un art" comme disait Larochefoucauld, et bien "savoir boire" aussi !


Bacchus & Dionysos 29/07/2011 18:50



Bonjour,


belle réflexion, il faut apprendre des autres sans se laisser influencer et finir par avoir son propre jugement. Et puis, comme tu l'as dit le plus important c'est de savoir apprécier et dire ce
que l'on aime.


Cdt



Messergaster 28/07/2011 20:01


Vous savez que j'aime vraiment bien votre blog ? Aujourd'hui j'ai appris plein de choses grâce à vous ! Hop, je vous mets dans mes liens favoris sur mon blog ! Bonne soirée ! :)


Bacchus & Dionysos 28/07/2011 20:28



Merci beaucoup pour vos compliments. Vous savez le vin s'est avant tout le partage. C'est comme cela que c'est devenu pour moi une passion. Je suis tombé de dans, pas tout petit comme Obélix,
grâce à des rencontres et des amitiés vraies.


Cdt



Messergaster 28/07/2011 19:36


Oui sans doute ! ^^ Même si en même temps, je suppose que pour acquérir les compétences nécessaires, il faille malgré tout s'y prendre assez tôt, non ?


Bacchus & Dionysos 28/07/2011 19:56



Effectivement mais il faut savoir également que la profession de dégustateur demande aussi un gros travail livresque (connaissances générales, mémorisation de références, etc.), de
visites de terrain (rencontres des producteurs, découverte de terroirs, travail de la mémoire surtout pour les arômes,etc.) et enfin beaucoup de curiosité.


Difficile d'aimer cela en restant visser à son fauteuil. Aprés c'est affaire de passion.


Cdt



Messergaster 28/07/2011 15:37


Je pense que finalement c'est un peu équivalent au métier de "testeur de jeux-vidéo". Les gens ont tendance à y voir une sorte de "glandeur", pourtant il en faut bien ! Même si je pense qu'il faut
peut-être plus d'adresse pour le métier de dégustateur...


Bacchus & Dionysos 28/07/2011 19:32



...et surtout, même si la valeur n'attend pas le nombre des années, je pense qu'il vaut mieux commencer la profession de dégustateur un peu plus tard que celle de testeur de jeux vidéo!!!


Cdt



Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche