750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 12:56

Clos-de-Veugeot.jpgLe Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) a fait un point économique, mardi 11 octobre, à Beaune (Côte-d’Or).

Le marché français est stable. L’export progresse. Les professionnels restent toutefois prudents face à la demande chinoise.

 

Pierre-Henry Gagey, président délégué du BIVB a souhaité réaffirmer la stratégie de l’interprofession face au marché émergent chinois : «En Chine, la Bourgogne ne souhaite pas suivre le chemin des Bordelais. Nous ne voulons pas aller trop vite. Nous préférons avancer étape par étape. Les Chinois sont prêts à payer pour les vins de Bourgogne, mais il faut se méfier de tout emballement qui pourrait déséquilibrer ultérieurement nos marchés».

Et d’expliquer, «La Chine est un très grand marché. Si la demande augmente cela peut se traduire, très vite, par de très gros volumes. Le risque est alors de voir les prix monter trop haut et trop brusquement. Dans ce cas de figure, nos clients habituels pourraient ne pas suivre… Le pire serait alors de voir la demande chinoise s’orienter vers d’autres produits ce qui est toujours possible parce que les habitudes de consommation ne sont pas vraiment installées».

Pour le président délégué du BIVB : « Il faut espérer un succès progressif en Chine plutôt qu’un emballement brutal ».

Et d’avertir : «Qui monte trop vite peut redescendre aussi rapidement…».

Afin de prendre ses marques sur ce marché, le BIVB a décidé d’envoyer un permanent en Chine.

«Nous allons baser un VIE (Volontariat International aux Entreprises) à Shanghai. Il nous aidera à mieux appréhender ce grand marché, à former localement aux vins de Bourgogne, et à lutter contre la contrefaçon».

Quant aux chiffres de l’économie bourguignonne, ils sont bons. Sur le marché du vrac, malgré un faible volume en 2010, les transactions sont en hausse de 4 %, ce qui entraîne logiquement une chute du stock (-9 %).

À la consommation, le marché français reste stable, avec une belle progression en grande distribution. L’export, les volumes vendus sont stables, mais les prix progressent, à tel point que le chiffre d’affaires enregistre une hausse de 17 % sur les sept premiers mois de l’année.

 

En un mot, le bon sens en action !!

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

faudrait quand même pas que nos vins se fassent copier en Chine


Répondre
B


Copier non mais parfois contrefaits oui!! Et ça c'est bien plus grave.



K

Le bon sens en action !! faut que ça dure !


Répondre
B


Pour avoir eu la chance de visiter cette région et d'échanger avec des vignerons, je peux te dire qu'ils ont le pieds sur, voire bien enracinés dans la terre, comme leurs vignes et ce depuis des
générations. Ce travail de qualité non ostentatoire se transmet ainsi depuis des siècles. On peut donc leur faire confiance pour garder la tête froide face au sirènes (dragons) chinoises.


amitiés.



A

bonne soiree ma chere,
merci pour le partage, desolee si je ne passe pas regulierement sur ton blog, je suis en plein revision, gros bisous


Répondre
B


Je suis d'autant plus touché et te souhaite bon courage et bonne chance, mer...!!


A bientôt et bizz



Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche