Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 09:27

Après quatre reports de son procès, le faussaire de vins Rudy Kurniawan a été condamné jeudi 7 août 2014 à 10 ans d'emprisonnement.

Grâce à un excellent palais, une mémoire prodigieuse des vins et un atelier de contrefaçon de haute volée, Rudy Kurniawan s'était construit une réputation mondiale mais sa fraude monumentale découverte en 2012 va le conduire pour 10 ans en prison.

M. Kurniawan, un temps porté aux nues comme l'un des cinq plus grands experts en vins au monde, a en effet été condamné à 10 ans d'emprisonnement jeudi 7 août 2014 à New York pour avoir contrefait des grands crus français.

Cet Indonésien de 37 ans avait amassé plusieurs dizaines de millions de dollars en revendant comme des grands crus authentiques des mélanges de vins de moindre qualité avant d'être démasqué en 2012.
Romanee-Conti.jpg

"C'était une fraude économique très sérieuse, une manipulation des marchés américain et internationaux", a relevé le juge Richard Berman. Rudy Kurniawan a écouté la sentence sans broncher. "Je suis désolé pour ce que j'ai fait", s'est-il contenté de déclarer d'une voix presque inaudible.

Il encourait jusqu'à 40 ans de prison, les procureurs avaient réclamé entre 11 et 14 ans de réclusion.

Le juge a identifié sept victimes, à qui M. Kurniawan devra en outre payer près de 28,5 millions de dollars pour réparer les pertes occasionnées.

Lors du procès fin 2013, l'accusation avait produit une multitude d'éléments accablants contre l'ancien marchand de vins, accusé d'avoir monté chez lui, à Arcadia en Californie, un véritable laboratoire de contrefaçon, avec fausses bouteilles, fausses étiquettes par milliers, cire, tampons, capsules, bouchons, cahiers de notes, et formules de mélange écrites à même des bouteilles.

Dans sa "cave magique", il mélangeait des vins de moindre qualité et les revendait ensuite comme des grands crus, à prix d'or.
À partir d'une étiquette authentique, il changeait l'année, parfois d'un seul chiffre, ajoutait un tampon, un numéro de série... et imprimait le tout en haute résolution pour les recoller sur ses fausses bouteilles.

M. Kurniawan "voulait faire partie du club" des collectionneurs et experts en vins rares, avait plaidé son avocat Jerome Mooney, affirmant que dans ce monde des grands crus anciens, qui se vendent parfois des milliers de dollars la bouteille, la contrefaçon était "endémique".

Apparu sur le devant de la scène en 2002 et surnommé "Dr Conti", en raison de sa passion pour le Romanée-Conti, M. Kurniawan, au passé inconnu, avait réussi en quelques années une ascension fulgurante.

 

La chute fut tout aussi brutale!!


(Source AFP)

Partager cet article

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

La serviette sur la table par Signé-Déco 11/08/2014 14:33

Et bien voilà qui est fait. Belle semaine à toi. Bisoussssssss

Bacchus & Dionysos 11/08/2014 17:36



Merci.
Belle soirée.
Bisosu.



Fabymary POPPINS 08/08/2014 16:58

Ah quand on joue on peut perdre gros et là ce fut le cas, bisous et bon we Cher Bob

Bacchus & Dionysos 11/08/2014 17:35



Bonne semaine et bises.



Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche