Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2017 5 25 /08 /août /2017 10:46

Depuis plus de vingt ans, amateurs, vignerons et professionnels guettent la sortie du Guide des meilleurs vins de France édité par La RVF. Il est en vente depuis mercredi 23 août 2017.

 

Il est enfin en librairie le Guide Vert des meilleurs vins de France 2018 qui bénéficie pour ce nouveau millésime d'un palmarès entièrement remis à jour, à la lumière de plusieurs dizaines de séances de dégustation.

Pour noter et déguster cette année près de 6.500 vins, La Revue du vin de France a fait appel à onze dégustateurs chevronnés et professionnels qui analysent les vins en parfaite indépendance.

« Le guide des meilleurs vins de France 2018 est disponible »

Dans cette édition 2018, pas moins de 6.459 vins sont notés et commentés, les cuvées coups de cœur des dégustateurs et un palmarès des 1.120 meilleurs domaines de France.

Chaque année, il y a le jeu des classements et des déclassements. Dans ce nouveau palmarès, deux propriétés se sont hissées au rang suprême de trois étoiles. Le Domaine Gavenat dans le Jura et le Château Coutet, à Sauternes.

 

Au prix de 25 €, cette édition 2018 est plus que jamais un outil indispensable pour sillonner le vignoble ou réaliser ses achats!!

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 11:32

En 2016, les Français ont fortement réduit leurs achats d'alcool, le recul le plus important depuis 2007, alors que leur consommation d'alcool devient toujours plus occasionnelle, selon une étude publiée ce jeudi.

 

Selon le baromètre 2017 de la consommation des boissons alcoolisées, l'année 2016 a connu une accélération de la diminution des volumes de -1,8 litres sur un an à 70,7 litres par an et par foyer, tous alcools confondus (vin, bière, spiritueux...).

En 2015, les Français avaient acheté en moyenne 72,5 litres d'alcool par foyer contre 73,2 litres en 2014 et 80,7 litres en 2007, soit une baisse de 10 litres depuis 2007.

 

La fréquence de consommation a également évolué. Ainsi la majorité des Français âgés de 18 ans et plus consomment des boissons alcoolisées moins d'une fois par semaine (dont 18% jamais). Le nombre de consommateurs quotidiens a reculé de 6 points en 7 ans (à 9%) et compte surtout des hommes (13% contre 6% des femmes) et des personnes plus âgées (15% des 60-70 ans contre 2% des 18-25 ans).

« Les ménages français ont réduit leurs achats d'alcool »

Le budget annuel consacré aux achats de boissons alcoolisées s'établit à 327,7 euros en 2016, soit 1,7 euro de moins qu'en 2015. Une légère diminution qui s'explique par un recul de la fréquence d'achat (25,1 actes d'achat en 2016 contre 25,4 en 2015). Le panier moyen reste stable à 13 euros.

 

"Le phénomène de montée en gamme observé ces dernières années - moins mais mieux - n'est donc pas remis en cause par cette légère diminution du budget annuel total", constate Alexis Capitant, directeur général "d'Avec Modération!", qui regroupe 15 entreprises françaises du secteur, dont Pernod Ricard et Rémy Cointreau.

« Les ménages français ont réduit leurs achats d'alcool »

Par ailleurs, la crise de la fréquentation des cafés bars et restaurants (-13,4% depuis 2008) marque une pause en 2016 où elle est restée stable.

"Un coup d'arrêt qui peut sans doute être relié au rebond du tourisme en France constaté au dernier trimestre 2016, principalement de la part de la clientèle hexagonale", observe Alexis Capitant, cité dans le communiqué de l'organisation.

 

L'étude, divisée en trois parties, a été réalisée par un groupe de travail de l'Ifop (1.000 personnes de plus de 18 ans), ainsi que par les cabinets Kantar Worldpanel (panel de 12.000 foyers suivis en ligne) et Crest/NPD Group (échantillon de 14.000 personnes).

 

(Source AFP)

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 11:30

Le prestigieux domaine des Côtes-du-Rhône de la famille Guigal, surtout implanté en Côte-Rôtie et en Saint-Joseph, vient d'acquérir un vignoble réputé en Châteauneuf-du-Pape.

 

La famille Marcel Guigal a acquis il y a quelques semaines le domaine de Nalys, qui s'étend sur 50 hectares. Ce vignoble est surtout connu pour ses vins blancs. Nalys appartenait jusqu'à présent à Groupama.

« La Maison Guigal s'implante à Châteauneuf-du-Pape »

Le Domaine de Nalys est un des plus vieux domaines de l'appellation Châteauneuf-du-Pape puisque ses origines remontent au XVIIème siècle.

 

Il aurait été vendu pour un montant de 40 à 45 millions d'euros, selon des experts locaux des ventes foncières.

 

(Source AFP)

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 09:38

Les représentants de la distillerie Neisson sont revenus de Londres les bras chargés de trophées. Le rhum vieux 12 ans d'âge a même remporté le prix du meilleur rhum.

 

Cette année, elle monte une marche de plus en remportant le trophée pour son rhum vieux « 12 ans d’âge ». Il s’agit de la plus haute distinction de ce concours qui reconnait que le rhum dégusté est le meilleur de tous (industriel et agricole confondus).

« Un rhum vieux martiniquais désigné meilleur rhum du Monde au concours de Londres »

"Le concours de Londres est l'un des plus anciens concours de spiritueux. qui regroupe l'ensemble des spiritueux produits à travers la planète. C'est un des rares concours où les rhums agricoles et industriels se retrouvent dans un même groupe".

"Et depuis quelques années les rhums de Martinique sont montés en force. C'est une reconnaissance du monde professionnel et on espère également une ouverture du marché britannique qui est l'un des plus gros marchés au monde et qui est encore fermé aux rhums agricoles de Martinique", a réagi Grégory Vernant, directeur des rhums Neisson.

« Un rhum vieux martiniquais désigné meilleur rhum du Monde au concours de Londres »

Il s'agit d'une vraie marque de reconnaissance de la part des professionnels des spiritueux.

Ce rhum vieux « 12 ans d’âge » a également remporté une médaille d’or cette année encore.

 

600 rhums à travers le monde ont participé à ce concours. 200 ont été primés. Quatre autres cuvés de la distillerie du Carbet ont aussi été récompensées : le rhum Bio par Neisson, le 52,5, le vieux et le X.O remportent eux une médaille d’argent.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 08:56

Bordelais, mais aussi Charentes, Alsace et Jura, ..., les vendanges devraient être lourdement pénalisées cette année par les gels du printemps et les volumes de vin attendus pourraient être "historiquement bas", selon le ministère de l'Agriculture.

 

"À 37,6 millions d'hectolitres, la vendange 2017 devrait être inférieure de 17% à celle de 2016 et de 16% à la moyenne des cinq dernières années", indique Agreste, le bureau des statistiques du ministère de l'Agriculture, dans sa dernière parution. Cette récolte serait alors "historiquement basse et inférieure à celle de 1991, concernée elle aussi par un gel sévère", souligne Agreste.

 

Tous les bassins viticoles ont été touchés par un gel sévère au printemps. Mais les bassins du Sud-Ouest, notamment du Bordelais et des Charentes, mais aussi ceux d'Alsace et du Jura seraient les plus affectés. Des pertes dues à la grêle sont aussi à prévoir en Bourgogne-Beaujolais, Sud-Ouest, Languedoc et Sud-Est.

Lutte contre le gel

Lutte contre le gel

Et les vignobles du pourtour méditerranéen sont affectés par un autre phénomène, également lié à un aléa météo, la "coulure", c'est-à-dire la chute des fleurs ou des jeunes baies, due en général à un incident au moment de la floraison et de la fécondation. Ce phénomène touche particulièrement les cépages grenache de la vallée du Rhône.

 

Pour les vins AOP (appellation d'origine protégée), le recul devrait atteindre 12%, à 18,45 millions hl contre 20,9 en 2016. La récolte des vins IGP (indication géographique protégée) devrait baisser de 15%, à 10,89 millions hl contre 12,8 l'an passé. Enfin, pour les vins sans indication géographique, la diminution de production est estimée à 27%, à 2,9 millions hl contre 3,9 millions en 2016.

 

Pour tenter de dédramatiser, le sommelier Philippe Faure-Brac, qui a remporté le concours de meilleur sommelier du monde en 1992, a rappelé à l'AFP ce dicton de vigneron: "Août fait le raisin, septembre fait le vin."

"Il est encore trop tôt pour tirer une conclusion sur la qualité du vin de cette année qui dépendra du climat jusqu'aux vendanges, et des conditions de récolte. Pour l'instant, les conditions climatiques ne sont pas mauvaises du tout, mais sur la quantité, ce sera économiquement très tendu, c'est sûr", a-t-il dit.

Autre technique de lutte contre le gel par aspersion

Autre technique de lutte contre le gel par aspersion

Principal espoir de rééquilibrage, les systèmes de "réserves" pratiqués par certains vignobles (par exemple, le chablis ou le champagne), où une partie du vin est gardée d'une année sur l'autre sans être commercialisée, comme assurance.

Cela permet de lisser l'incidence des aléas climatiques. "Comme 2016 était un grand millésime, cela permettra dans certaines régions de réguler les volumes et la qualité", a estimé M. Faure-Brac.

 

Mais toutes les régions ne pratiquent pas ce système. Et les viticulteurs français sont loin d'être tous assurés contre le gel ou la grêle, seuls 25% d'entre eux le sont.

 

« Certaines propriétés qui ont "peu de stock", "peu de trésorerie", et qui ont déjà subi un gel ou de la grêle l'an passé vont être en situation "difficile" », a relevé Bernard Farges, président du comité national des AOP/AOC.

 

 

(Source AFP)

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 11:51

Pour compléter notre article précédent et répondre un peu plus au commentaire de "Les Food Amour", voici que la Cité du Vin a consacré ce mardi 13 juin, son débat bimestriel "C dans le vin" au vin rosé ou les dessous d'une succès story!!

 

Alors que la consommation de vin rouge stagne, celle du rosé explose en France et partout dans le monde depuis une dizaine d’années.

Le rosé accompagne nos pique-niques d’été et nos grillades en famille. Il est aujourd’hui ultra tendance, jeune, féminin, glamour, décomplexé et se boit toute l’année. Il se consomme dans tous les hauts-lieux de la jet-set, il se marie avec fêtes, fun, luxe, couleurs et légèreté.

Ces grandes bouteilles frôlent les prix des meilleurs grands crus classés.

 « Cité du vin consacre un débat sur le succès fulgurant du vin rosé »

Mais le rosé est-ce vraiment du vin ou un énorme coup marketing ?

Rosé rime-t-il seulement avec Provence ?

Combien de "nuances de rosé" existe-t-il ?

Le rosé est-il encore un vin de terroir ?

 

C’est à toutes ces questions que les invités de ce nouvel opus de "C dans le Vin" ont tentées de répondre.

 

Distance oblige et n'ayant pu participer à ce débat, j'espère, pour ma gouverne personnelle, savoir si une partie du voile a été levée et bien sûr partager ces réponses avec vous!!

 

Affaire à suivre....

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche