750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2021 4 30 /09 /septembre /2021 09:58

Les exportations de vins et spiritueux français ont connu un net rebond lors du premier semestre 2021, retrouvant sur certains marchés leur niveau d'avant pandémie, sans toutefois rassurer totalement les professionnels.

 

« Dans un contexte international qui demeure incertain, les exportations de vins et spiritueux français ont rebondi avec un chiffre d'affaires de 7,25 milliards d'euros. Cette progression, spectaculaire par comparaison à 2020 (+42,8%), doit être très fortement relativisée puisqu'elle n'est que de 8,6% en valeur par comparaison avec l'exercice 2019 », indique la fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS) dans un communiqué.

 

« Il est difficile de tirer des enseignements très clairs de ce rebond », a estimé Nicolas Ozanam, délégué général de la FEVS.

« D'un côté, la suspension, au cours du semestre, des sanctions américaines sur ces produits a été un facteur de stimulation, d'autant qu'un certain nombre d'importateurs, ne sachant pas ce qui allait se passer après la première période de suspension de quatre mois, ont, si j'ose dire, chargé la mule », a déclaré M. Ozanam.

 

Dans le même temps, "on est quand même dans une période de récupération et de réouverture de certains marchés", a indiqué M. Ozanam, pour qui on a "du mal à mesurer concrètement comment tout ça va finir".

« France, rebond fragile des exportations de vins & spiritueux au 1er semestre 2021 »

Enfin, le "gel catastrophique" d'avril laisse craindre des rendements historiquement bas pour les vignes françaises: selon les premières projections publiées début août par le ministère de l'Agriculture, la récolte française de  vin devrait être en baisse de 24% à 30% en 2021.

"Le fait d'avoir une récolte déficitaire n'est pas un élément très favorable pour prolonger la dynamique de redémarrage des exportations", craint M. Ozanam, qui met également en avant les problèmes logistiques qui touchent  le commerce mondial.

 

Concernant les Etats-Unis, premier marché à l'exportation du vin français, "la suspension des sanctions ne vaut pas résolution du conflit : il est impératif que l'Union européenne et la France résolvent définitivement et sans délai ces contentieux. Nos entreprises ne peuvent pas travailler avec une épée de Damoclès sur la tête", déclare César Giron, président de la FEVS.

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2021 4 23 /09 /septembre /2021 08:57
« La fête des vins de Chablis aura bien lieu les 23 & 24 octobre prochains »

La Fête des Vins de Chablis se déroulera les 23 et 24 octobre prochains sous son format habituel. Amateurs, connaisseurs, professionnels et connaisseurs, professionnels et grand public se retrouvent au cœur du village pour fêter le nouveau millésime.

 

Depuis sa première édition en 1949, la Fête des Vins de Chablis n’a cessé d’évoluer pour vous proposer un événement toujours plus convivial et festif, fait de nombreuses rencontres avec les professionnels du Chablisien et du Grand Auxerrois et de dégustations. Ce 73 ème anniversaire est l’occasion de vivre un week-end rythmé par de nombreuses animations et découvertes.

 

Pour la deuxième année, le Marathon de Chablis sera organisé en parallèle de la Fête des Vins, le samedi, avec des courses pour petits et grands.

 

Au programme de ces deux journées : 

 

Samedi 23 octobre - de 12h30 à 18h00

- 12h30 : ouverture des stands Boulevard du Docteur Tacussel
- Dégustations proposées par une quarantaine de vignerons du Chablisien et du Grand Auxerrois
- Restauration sur place organisée par le Comité de Saint Vincent de Fleys 2022
- Stands gastronomiques
- Expositions de matériels viticoles
- Animations pour adultes et enfants

« La fête des vins de Chablis aura bien lieu les 23 & 24 octobre prochains »

Dimanche 24 octobre - de 9h30 à 18h00

- 9h30 : balades à la découverte du vignoble, au départ de la Mairie de Chablis, située 1 Place Lafayette (départ toutes les 15 minutes de 9h30 à 11h)
- 11h : ouverture des stands Boulevard du Docteur Tacussel
- 11h : défilé officiel des Piliers Chablisiens accompagnés par le Parrain et la Marraine du millésime (départ place de la Mairie)
- 11h30 : allocutions 
des personnalités et intronisations par les Piliers Chablisiens (dans la cour du Château Long-Depaquit)
- Restauration sur place 
organisée par le Comité de Saint Vincent de Fleys 2022
- Stands gastronomiques
- Expositions de matériels viticoles
- Animations pour adultes et enfants

 

L'entrée de la Fête des Vins de Chablis est gratuite. 6€ le verre de dégustation.

Pass sanitaire obligatoire

 

Informations pratiques :

Lieu de l'événement : Boulevard Tacussel - 89800 Chablis
Téléphone : 03 86 42 42 22

Partager cet article
Repost0
10 août 2021 2 10 /08 /août /2021 10:59

La production française de vin devrait être en baisse de 24% à 30% en 2021, un niveau jamais vu depuis 45 ans, a annoncé vendredi 6 août le ministère français de l'Agriculture.

 

La quasi-totalité des bassins viticoles français avaient subi plusieurs nuits consécutives de gel dans la première quinzaine d'avril, alors que la vigne avait déjà commencé à bourgeonner en raison d'un hiver clément.

Des exploitants avaient tenté de sauver leurs vignes par des braséros, des bougies ou d'autres techniques, souvent en vain. La "plus grande catastrophe agronomique de ce début de siècle", avait annoncé le ministre français de l'Agriculture.

« La France anticipe une production viticole 2021 historiquement basse »

Pour ne rien arranger, la récolte de vin devrait être affectée aussi par les maladies de la vigne comme l'oïdium et le mildiou, favorisées par la météo estivale pluvieuse. Elle devrait se situer entre 32,6 millions et 35,6 millions d'hectolitres, selon Agreste.

C'est conforme aux estimations avancées dès avril par la filière viti-vinicole. "La production viticole 2021 est prévue historiquement basse, inférieure à celles de 1991 et 2017 concernées elles aussi par un gel sévère au printemps", note Agreste. "Pour l'heure, le rendement serait proche de celui de 1977"

 

Deuxième pays producteur de vin au monde derrière l'Italie et premier pays exportateur, la France entend bien défendre ses parts de marché malgré cette baisse de production en 2021.

D'autant qu'en 2020, son vin ne s'était pas très bien vendu en raison des restrictions sanitaires liées à la pandémie mais aussi des surtaxes américaines décidées par Donald Trump (elles ont été suspendues en juin pour cinq ans par l'administration de Joe Biden).

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0
12 mars 2021 5 12 /03 /mars /2021 10:56

Les français auraient-ils trouvé leur réconfort dans le fromage au cours de l'année passée ? La mozzarella et le comté tirent notamment leur épingle du jeu.

 

La crise sanitaire n'aura donc pas remis en cause l'amour que nous portons à cet aliment appartenant à notre patrimoine gastronomique.

 

Les données de France AgriMer, l'établissement national des produits de l'agriculture et de l'institut d'étude de marché Kantar sont sans appel, la consommation de fromages s'est superbement portée durant l'année 2020. 

« Quels sont les fromages préférés des Français ? »

Selon ces données, la hausse est de 9,4 % pour les fromages au lait de vache. A noter les belles performances de la mozzarella (+21,2 %), de la raclette (+12,2 %) et du comté (+8,2 %).

Toutes les catégories sont bien orientées, même les fromages qui avaient tendance à ralentir ces dernières années, comme le coulommiers (+5,6 %) et le camembert (+2,2 %).

 

Les fromages de chèvre ont progressé de 7,2 %, tirés notamment par les achats de fromage de chèvre affiné (+7,9). En brebis aussi, indicateurs au vert, avec une progression de 5,5 % des achats, le Roquefort a aussi enrayé son déclin (+5,4 %).
Les fromages au lait de vache ont davantage progressé en conventionnel qu’en bio (+6,2 %), ce qui n’est pas le cas du chèvre bio (+32,2 %) et du brebis bio (+5,5 %).

 

A noter que ces très bons chiffres de ventes à domicile cachent la chute des débouchés vers la restauration commerciale et en partie collective.

« Quels sont les fromages préférés des Français ? »

Les raisons de cette hausse des quantités vendues sont diverses, selon le site Les Marchés, un média spécialisé dans l'alimentaire.

Le premier confinement nous a forcés à rester chez nous pendant des semaines. Pour beaucoup, la cuisine fut alors un bon moyen d'occuper ces longues journées.  L'achat de fromages pour concocter de nombreux plats différents est devenu beaucoup plus fréquent. 

 

Le fromage a également un côté très réconfortant, poursuit Les Marchés. Et encore davantage lorsqu'il est fondu à souhait. La raclette est ainsi devenue un des best-sellers du deuxième confinement. Son aspect convivial et rassurant a séduit de très nombreux citoyens dans ces mois bien moroses.

 

En novembre dernier, France 3 rapportait que le pays frisait avec la rupture de stocks tant la consommation avait augmenté. 

 

Encore plus étonnant, une étude hollandaise, parue en juin 2020 et rapportée par France Infoindique que le fromage pourrait être un bon rempart contre le virus de la Covid-19. 

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0
3 mars 2021 3 03 /03 /mars /2021 10:56

La saucisse de Morteau, le vin des Coteaux de Narbonne ou les porcelaines de Limoges seront mieux défendus contre les contrefaçons à l'étranger depuis la ratification par la France d'un acte de protection juridique internationale pour ses produits sous Indication géographique protégée (IGP).

 

La France a ratifié en janvier "l'acte de Genève" signé en 2015 qui étend aux Indications géographiques la protection juridique internationale accordée depuis 1958 aux Appellations d'origine par "l'arrangement de Lisbonne" administré par l'organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI, une agence onusienne), a indiqué une diplomate de la mission permanente de la France à l'ONU - Genève.

« Les produits français bénéficiant de l’IGP désormais mieux protégés à l'international »

"Cet acte protège les produits français sous IGP à l'échelle internationale, au lieu de seulement régionale ou nationale" a précisé cette source. La ratification prendra effet "dans trois mois", et permettra en cas de litige de saisir le "centre d'arbitrage et de médiation" de l'OMPI qui arbitre chaque année quelque 50.000 litiges sur le droit de la propriété intellectuelle portant sur des brevets, marques ou droits d'auteur. Jusqu'à présent, six pays ou entités avaient ratifié cet acte: l'Albanie, le Cambodge, le Laos, la Corée, Samoa et l'Union Européenne.

 

La France est le premier pays de l'Union européenne à avoir déposé un dossier auprès de l'OMPI pour ses IGP. Les produits français sous appellations et indications géographiques protégées, essentiellement d'origine agricole, représentaient au total quelque 27 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2019, a rappelé la diplomate.

« Les produits français bénéficiant de l’IGP désormais mieux protégés à l'international »

Alors que le signe de qualité AOC/AOP distingue à la fois un terroir géographique précis et une technique de fabrication locale liée au milieu ou à l'histoire, les IGP reconnaissent essentiellement une zone géographique de production.

 

Parmi les IGP qui font la réputation de la gastronomie française, on relève plus de 70 vins, une dizaine de fromages ou produits laitiers, une quarantaine de viandes ou produits carnés et une cinquantaine de fruits, légumes ou produits locaux.

« Les produits français bénéficiant de l’IGP désormais mieux protégés à l'international »

La ratification permettra aussi de défendre les IGP artisanales liées à un savoir-faire, comme les porcelaines de Limoges, les tapisseries d'Aubusson, le granit de Bretagne, le linge basque, les espadrilles de Mauléon, le savon de Marseille ou les sièges de Liffol, a indiqué l'OMPI dans un communiqué.

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0
12 février 2021 5 12 /02 /février /2021 11:02

Le bond des exportations de vins de Bourgogne au Royaume-Uni a permis de compenser en 2020 les lourdes pertes dues à la Covid et à la taxe Trump.

 

Les exportations, qui représentent près de la moitié des ventes des vins de Bourgogne, ont confirmé leur résilience déjà pressentie à l'automne. Après un très bon mois de novembre, les ventes à l'étranger ont limité le recul sur onze mois, avec un chiffre d'affaires se rapprochant du record de 2019 (-2,6%), a précisé le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) dans un communiqué.

 « Les exportations de vin de Bourgogne dopées par le Brexit !! »

En volume, les exportations ont même progressé par rapport à la même période de 2019 (+0,5%). Cette bonne tenue est imputable au bond de 16% en volume (+10% en valeur) du marché anglais, qui compense "presque entièrement les pertes en volumes des États-Unis et redevient la première destination export de la Bourgogne", en remplacement des USA, selon le BIVB.

 

Les professionnels ont déjà à plusieurs reprises évoqué un "effet de stockage" pour expliquer le dynamisme des ventes britanniques, les importateurs ayant préféré acheter avant la conclusion d'un accord sur le Brexit fin 2020, de peur d'une réglementation plus contraignante.

La surtaxe de 25% sur les vins et spiritueux français, instaurée par l'ancien président américain Donald Trump, a fait lourdement chuter les ventes aux États-Unis (-14% en volume et -21% en valeur, soit 44 millions d'euros perdus).

 « Les exportations de vin de Bourgogne dopées par le Brexit !! »

Les ventes au Japon, troisième marché à l'export, ont confirmé leur redressement avec une baisse limitée à 3,9% (-2,7% en valeur), tandis que le Canada, quatrième marché, bondit de 6,4% (6% en valeur).

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche