750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 20:35

Pour parodier un célèbre slogan publicitaire!!

 

Route-des-vins-de-Graves-et-Sauternes.jpg" Une nouvelle attraction oenotouristique, la Route des Vins de Bordeaux en Graves et Sauternes "

 

Il y a quelques jours avait lieu l’inauguration de la route des vins de Bordeaux en Graves et Sauternes.

 

Ce projet, né il y a 4 ans, a permi de mettre en place une signalétique touristique constituée de 63 panneaux qui ont été installés afin de guider et d’orienter au mieux les visiteurs.

 

Tout est prêt pour la belle saison de l’été qui, traditionnellement attire en nombre les amoureux du vin et du terroir.

 

Armés d’une carte, de la brochure ou d’un accès via un mobile au site internet dédié, les visiteurs peuvent désormais trouver en un clin d’œil ou en un clic les châteaux, restaurants ou hébergements qui les correspondent à leurs souhaits.

 

Trois itinéraires leur sont proposés, chacun ayant un thème différent.

Le terroir, le patrimoine et le fleuve. Tous gardent bien sûr le vin en fil conducteur.

A travers ces parcours, les activités ludiques et sportives seront aussi signalées.

 

Cette route des vins part d’une volonté des deux régions concernées, Graves et Sauternes, d’égaler l’attraction des régions voisines comme le Médoc et Saint-Emilion, qui attirent chacun 25% de la fréquentation touristique de la région de Bordeaux.

 

Cette route des vins s’inscrit dans un plus grand projet, rejoignant celui du Centre Culturel et touristique du vin de Bordeaux. (Voir ici)

 

Alors, en voiture, à vélo ou même à pied, vous pourrez partir à la découverte des domaines et des vignobles dans ces appellations qui font rêver.

 

" Le week-end des grands crus à Bordeaux "

Les 18 et 19 mai 2013, l’Union des Grands Crus de Bordeaux organise pour le huitième Week-End des Grands Crus, qui sera dédiée au millésime 2010.

Week-end-des-Grands-Crus.jpg 

Bloquez vite la date dans votre agenda. Lors de cette manifestation, vous pourrez déguster près de 100 vins servis par leurs producteurs en plein centre de Bordeaux.

 

Des dîners de prestiges sont également prévus dans les châteaux bordelais, ainsi que des visites du vignoble, une soirée et un tournoi de golf.

 

Une occasion unique pour les entreprises de récompenser et fédérer leurs équipes, fidéliser leur clientèle ou tout simplement célébrer un événement dans un cadre prestigieux et convivial à la fois.

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

Partager cet article
Repost0
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 15:09

La Présidence de la République a décidé de mettre en vente 1.200 bouteilles, soit un dixième de la cave présidentielle lors d'une vente aux enchères exceptionnelle.

Confiée à la Maison de Ventes Kapandji Morhange, rendez-vous les 30 et 31 mai prochains à l’Hôtel Drouot.

Palais-de-l-Elysee.jpg

Cette opération a pour objectif de permettre un renouvellement de la cave du Palais de l’Élysée par autofinancement. Le produit de cette vente sera réinvesti dans des vins plus modestes et l’excédent sera reversé au budget de l’État.
 

Créée en 1947, sous la présidence de M. Vincent Auriol, et réaménagée en 1995 afin de permettre une conservation optimale des vins, la cave présidentielle s’est enrichie au fil des décennies, de prestigieuses étiquettes y côtoyent des valeurs montantes.

 

Les lots sélectionnés par Virginie Routis, chef sommelière du Palais de l’Elysée, témoignent de la grande diversité des terroirs français, avec une prédominance pour le Bordelais et la Bourgogne.

Quelques exemples en Alsace avec des vins des domaines Hugel, Trimbach et Weinbach, en Champagne avec des millésimés 1985 du Clos du Mesnil de Krug ou de la maison Salon.

En Bourgogne des vins de négociants côtoient ceux du domaine de la Romanée-Conti, du domaine de Montille et du Clos de Tart dans des millésimes réputés.

En bordelais de très grands crus comme Pétrus, Ausone, ainsi que des magnums de La Mission Haut-Brion 1982 et d'Yquem 1990.

De la vallée du Rhône seront présents des ambassadeurs emblématiques comme le domaine du Vieux Télégraphe (Châteauneuf-du-Pape) et de la maison Guigal (Côte Rôtie).

Mais encore des vins du sud-ouest ou des cognacs présentés dans des écrins sur mesure.

Les enchères profiteront à tous les budgets avec des estimations s’échelonnant de 15,00 à 2.200,00 euros la bouteille.

Reste à savoir si cette vente fera aussi bien que celle d'une partie de la cave de la ville de Dijon qui a rapporté 150.000,00 € (Voir ici)

Partager cet article
Repost0
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 10:18

Château Pavie et Château Angélus choisissent d'aller à contre-courant de Bordeaux.

Jeudi 25 avril sont sortis les prix primeurs 2012 des deux châteaux de Saint-Émilion. Verdict, ils pratiquent le même prix, 210 euros HT prix public, mais surtout ils augmentent fortement leurs prix par rapport à 2011 : +36% pour Pavie et +23% pour Angélus.

 Château Pavie

Une politique qui prend le contre-pied de cette campagne primeurs 2012 car le marché attend une baisse significative, à l’image de ce que font château Margaux et château Mouton-Rothschild qui baissent de 33% (voir ici).

 

Une stratégie qui peut s'expliquer par la volonté de Château Pavie et château Angélus de transformer leur nouveau rang au sein du classement de Saint-Émilion (voir ici) en argument commercial. En effet, les deux châteaux ont été promus grand cru classé A à l'automne dernier.

 

La dernière révision du classement est elle-même sujette à polémique puisque les "déclassés" portent plainte contre X au pénal pour prise illégale d’intérêt

Chateau-Angelus.jpg 

Pavie et Angélus restent néanmoins bien en-dessous des deux autres grands crus classés A de Saint Emilion, château Ausone (718 euros HT prix public en 2011) et château Cheval-Blanc (586 euros HT prix public en 2011).

Partager cet article
Repost0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 11:05

Tariquet-Marselan.jpgLa maison viticole gersoise a lancé un IGP (Idication Géographique Protégée) Côte de Gascogne rosé 100 % marselan. Ce cépage méditerranéen, obtenu par l’INRA du croisement entre le cabernet sauvignon et le grenache noir.

 

Ce cépage, obtenu par l’Inra en 1961, était jusqu’ici plutôt travaillé en rouge et en région méditerranéenne.

 

Après trois ans d’essais, la maison Tariquet (28 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012, 8 millions de cols commercialisés par an) lance son côte-de-gascogne rosé Marselan 2012 dans le réseau des cavistes et des restaurateurs.

 

Le domaine situé à Eauze (Gers) possède aujourd’hui environ 8 ha de marselan et a produit 25 000 cols en 2012, fermés par capsule à vis.

 

Son objectif est d’en produire à peu près 30 000 par an. La bouteille est vendue 5,95 euros TTC à la propriété.

 

« En 1999, nous avons planté quelques hectares de marselan, raconte Ithier Bouchard, directeur commercial de la maison Tariquet. Nous sommes toujours intéressés par la recherche de nouveauté et le goût de la découverte. Nous aimons nous amuser à tester des cépages peu communs ». 

 

La maison Tariquet a ensuite attendu dix ans que ses nouvelles vignes arrivent à maturité avant de commencer à proposer, en test à sa clientèle, ses premières bouteilles de rosé 100 % marselan.

 

« Avec le temps, nous avons obtenu plus de finesse, reprend Ithier Bouchard. Nous avons opté pour une macération pelliculaire plus courte, si bien que nous avons obtenu un rosé avec une forte expression du fruit. Ce rosé possède une belle structure, avec des notes épicées et florales. Il a aussi une belle longueur et peut accompagner tout un repas ».

 

Avec les beaux jours qui reviennennt et l'Eté qui approche, voilà un rosé qui devrait trouver sa place !!

Partager cet article
Repost0
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 11:18

Chateau-Mouton-Rothschild.JPGTout le monde, même Bob (voir ici), attendait un geste des Grands Crus Bordelais sur les prix des primeurs 2012 et bien Château Mouton-Rothschlid a ouvert la voie, même si on pouvait espérer bien mieux car à 280,00 € HT la bouteille, elle n'est pas à la portée de toutes les bourses.

 

Le Château Mouton Rothschild est sorti tôt en primeur au prix de 280 euros HT prix public conseillé. Une baisse de prix de 33% par rapport à 2011 et une précocité qui réjouissent courtiers et négociants bordelais. Mais fallait-il descendre plus ?

 

Cet événement, attendu par les acheteurs du monde entier, lance vraiment la campagne primeur des grands crus de Bordeaux et rassure les acteurs de la filière. Les négociants et les courtiers se réjouissent de cette baisse qui, selon eux, va redonner confiance aux acheteurs.

Nicolas Ballarin, courtier en vin du bureau Blanchy, se montre heureux et rassuré par le comportement du premier grand cru classé du Médoc : "Dans ce contexte difficile, c’est le signe fort que le marché attendait. Mouton Rothschild montre un comportement exemplaire tant au niveau du prix que du timing ! Cette sortie est élégante et réaliste. Cela donne un bon ton à cette campagne 2012".

Un ancien négociant de Bordeaux, qui préfère rester discret, explique pourquoi le prix primeur de Château Mouton Rothschild n'est pas encore plus bas : "C’est le prix de la marque et de la qualité attendue. En tenant leur prix, ils maintiennent aussi leur image".

 

Il est difficile aujourd'hui d'acheter des bouteilles de Château Mouton Rothschild au parcours parfaitement retraçable et qualitatif à moins de 300 euros prix public.

"C’est encore très cher"
D'autres voix sont plus modérées et attendent plus d'efforts de la part des grands crus. "Attention, cela reste encore très cher. La qualité de 2012 se rapproche de 2008, or en 2008 le prix public était 156 euros. C'est presque deux fois plus cher en 2012" rappelle Antoine Gerbelle, de La Revue du Vin de France.

 

(Source AFP et La RVF)

Partager cet article
Repost0
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 14:14

Lafite-Rotchild.jpgLa semaine des primeurs à Bordeaux, événement unique dans le vignoble mondial durant lequel quelque 6.000 professionnels du vin dégustent avant de noter ou commander le millésime 2012, s'est tenue du 8 au 11 avril, à travers une trentaine de lieux différents.

"L'intérêt des primeurs pour un propriétaire est de pouvoir vendre un vin qui ne sera à la disposition du client que dans deux ans alors que pour le confectionner il y a eu un besoin important de trésorerie. Pour le client final, l'intérêt est d'acheter des vins à des prix plus faibles que ceux pratiqués lors de la mise sur le marché", explique Vincent Labergère, directeur de l'exploitation du château Rayne Vigneau, 1er grand cru classé de Sauternes

 

Au château Olivier, sur le terroir de Pessac-Léognan, près d'une cinquantaine de vins rouges et vins blancs étaient proposés aux professionnels du vin en tous genres, du négociant international au caviste, de grands crachoirs entourant les tables où se tenaient les propriétaires viticoles.

Carnets de notes en main, ils sont venus jauger "la qualité du millésime et son potentiel d'évolution" pour leurs clients.

 

À l'issue de cette semaine, les notes des critiques seront peu à peu révélées et les propriétaires fixeront ensuite le prix de sortie de leurs bouteilles.

 

Bob met les pieds dans le plat ou le verre plus exactement.

En dépit de rumeurs qui laissaient à penser que le "gourou américain", Robert Parker, avait pris sa retraite après la vente de son célèbre magazine "Wine advocat", et bien, il était bel et bien sur place pour goûter les vins, et il n'a pas fait dans la demie-mesure en s'expirmant dès le 28 mars sur son compte Twitter :

Robert-Parker.jpg

« Bordeaux 2012 compte quelques jolies réussites, mais il faut que les prix baissent de façon spectaculaire ».

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche