750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2020 2 09 /06 /juin /2020 13:37

Les vignerons de la vallée du Rhône sont plus inquiets des aléas climatiques que des suites de la crise sanitaire et ils estiment ne pas avoir besoin de recourir aux distillations d'invendus autorisées exceptionnellement par l'Europe.

 

Dans la vallée du Rhône, l'activité des vignerons a été "fortement pénalisée" par la crise sanitaire du Covid-19, avec une forte baisse des commandes et de la fréquentation des caveaux ou des difficultés logistiques, a déclaré lors d'une conférence de presse, Etienne Maffre vice-président de l'organisation professionnelle Inter-Rhône.

 

Toutefois, le président de l’interprofession, Michel Chapoutier se veut rassurant et considère qu’à court terme, le vignoble va faire preuve d'une certaine "agilité" économique.

Il incite les vignerons à se tourner vers le local, les circuits courts et favoriser l’œnotourisme. "Les CSP+ resteront en France, c’est une opportunité, car ils vont visiter notre région et notre patrimoine", explique t-il.

« Les vignerons du Rhône plus inquiets au sujet du climat que de la crise sanitaire »

Les vignerons se montrent optimistes sur un "effet rebond" après le déconfinement et font déjà état de premiers signes positifs.

"Globalement les équilibres économiques ne semblent pas inquiétants", poursuit un autre vice-président, Philippe Pellaton.

 

"Je suis beaucoup plus inquiet du gel qu'on a eu il y a trois mois, ou de la grêle d'il y a trois semaines, je me demande même si on ne va pas manquer de vin", complète-t-il. Ces calamités climatiques sont "systématiques" sur les dernières années, ont déploré ces professionnels, avec un "effet d'accumulation" sur certaines vignes.

 

"Ce n’est pas une crise structurelle à laquelle nous sommes confrontés, mais à une crise sanitaire. Les marchés sont en attente, ils sont sains ».

"On demande auprès du ministère des Finances une TVA provisoire à 10% pendant six mois pour les vins vendus en CHR", ajoute Michel Chapoutier. L’interprofession demande aussi des efforts pour obtenir une réduction des droits à l'export vers les Etats-Unis.

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0
3 juin 2020 3 03 /06 /juin /2020 20:52

Près de 5.000 bouteilles de champagne seront offertes les 10, 11 et 12 juin aux unités hospitalières Covid-19 du territoire de l'appellation (Marne, Aube, Aisne et Haute-Marne).

 

"Depuis le début de l'épidémie, notre pays peut compter sur la mobilisation sans faille de tous les personnels de santé dont le courage et l'abnégation nous obligent à un devoir de reconnaissance sincère. Il est normal de leur dire merci", a expliqué dans un communiqué Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons (SGV) à l'origine de cette initiative.

 

« Des milliers de bouteilles de champagne offertes aux soignants »

Plus de 600 donateurs, vendeurs au kilo, coopérateurs, récoltants-manipulants, coopératives et négociants, se sont mobilisés pour cette opération inédite.

 

"Ils espèrent que ces cuvées élaborées avec passion apportent entre confrères, entre amis ou en famille, le réconfort dont ils ont tous besoin après ces semaines de lutte acharnée", a ajouté le président du SGV.

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0
26 mai 2020 2 26 /05 /mai /2020 10:52

Le secteur vinicole en Italie, premier producteur mondial en volume, risque d'enregistrer une chute de son chiffre d'affaires de 20 à 25%, cette année en raison des conséquences de l'épidémie de coronavirus, selon une estimation du centre d'études de la banque Mediobanca.

 

Une baisse de vente de 20 à 25% représenterait une baisse de chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros environ.

L'étude a été menée auprès des 215 principales entreprises italiennes vinicoles ayant un chiffre d'affaires supérieur à 20 millions d'euros, soit toutes ensemble 9,1 milliards d'euros.

Carte des Régions de vins Italie

Carte des Régions de vins Italie

Selon cette enquête, 63,5% des entreprises prévoient de subir une chute de leurs ventes. Celles-ci ont été durement affectées par la fermeture des restaurants, hôtels et bars du fait du confinement, et par le ralentissement du commerce mondial qui a entraîné une chute des exportations.

 

La crise apparaît encore plus grave que celle de 2009, quand 60,6% des entreprises du secteur avaient enregistré une baisse de leurs ventes, avec un recul du chiffre d'affaires de 3,7%, souligne le centre d'études de Mediobanca.

 

La péninsule s'enorgueillit d'être le premier producteur mondial de vin (avec 47,5 millions d'hectolitres l'an passé), juste devant la France (42,1 millions) à qui elle a ravi ce titre en 2015.

Une grande partie est vendue à l'étranger, ce qui a permis au pays d'engranger l'an passé 6,4 milliards d'euros (contre 9,8 milliards pour la France qui reste le premier exportateur en valeur).

 

(Source AFP)

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2020 1 18 /05 /mai /2020 12:02

Le Musée du vin et du négoce de Bordeaux a lancé en ligne une exposition virtuelle sur le thème du vin et des arts visuels : bande dessinée, cinéma, peinture.

 

Dans cette exposition virtuelle dédiée au vin et aux arts visuels, l'internaute est invité à découvrir plusieurs objets à travers une vidéo de quatre minutes.

 

Elle aborde premièrement l'univers de la BD, avec des couvertures ou planches des séries de l'auteur Corbeyran ("Chateau Bordeaux", "Bodegas") ou la rencontre d'Etienne Davodeau avec la viticulture dans "Les Ignorants".

« Le vin et les arts visuels sur le site du musée du vin et du négoce de Bordeaux »

Pour la partie cinéma, on retrouve les affiches des films "Tu seras mon fils", "Saint Amour" ou du documentaire "Mondovino", puis des photographies d'acteurs français un verre à la main (Jean Gabin, Bourvil ou Louis de Funès).

 

Côté peinture, sont présentés des tableaux où apparaissent breuvages, bouteilles ou vigne dans les œuvres de Paul Véronèse (Les Noces de Cana), d'Auguste Renoir (Le Déjeuner des canotiers), de Vincent Van Gogh (Les Buveurs ou La Vigne rouge).

 

Les détails des vitraux de la Cathédrale de Chartres figurent également au programme.

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 11:24

"Bordeaux fête le vin", l'un des plus grand rendez-vous bordelais qui se tient toutes les années paires en juin, a été reporté à 2021 en raison de la crise du Covid-19.

 

L’édition 2020 qui devait se tenir du 18 au 21 juin, avait accueilli en 2018 selon la ville quelque 600.000 visiteurs.

La rencontre est l'un des points forts de l'année touristique et attire les amateurs qui viennent déguster les crus de Nouvelle-Aquitaine le long des quais.

 

C'est aussi un important rendez-vous du monde viticole où, lors d'événements privés, se rencontrent producteurs, acheteurs et négociants.

« Le festival "Bordeaux fête le vin" est annulé »

À la place, la ville, avec l'office du Tourisme et le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux proposent, du 15 avril au 15 juin, "une grande opération caritative" en faveur des hôpitaux de Gironde.

Ils invitent "les femmes, les hommes des vins de Bordeaux, vignerons, négociants, caves coopératives, courtiers et professionnels de l'oenotourisme" à faire un don de leur choix sur une plateforme internet.

 

Ces dons, liés au monde du vin, seront ensuite vendus en juin lors d'enchères en ligne.

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0
9 avril 2020 4 09 /04 /avril /2020 10:20

Malgré la fermeture des bars, cafés et restaurants pour freiner l'épidémie de coronavirus, les supermarchés en France ne vendent pas plus d'alcool.

 

La fermeture des bars, cafés et restaurants pour freiner l'épidémie de coronavirus a porté un coup sévère à la consommation d'alcool en France, tout comme l'annulation de nombreux festivals. Un coup d'arrêt que les ventes en supermarchés n'ont pas compensé, à en croire une étude du cabinet Nielsen.

 

Si le confinement a entraîné "des achats jamais vus en grande distribution", les consommateurs constituant stocks de pâtes et de farine, il n'a pas entraîné de phénomène similaire sur le rayon alcools, en dépit de l'interdiction d'ouverture des débits de boisson, selon cette étude du cabinet Nielsen.

« Confinement les ventes d'alcool en supermarchés n'augmentent pas !! »

Habituellement, mars "est un mois moyen pour les ventes d'alcools hors-domicile, sauf pour bières et whiskies lors de la Saint-Patrick (le 17 mars)", souligne Mathieu André-Febrero, un des experts de Nielsen. Avec la fermeture nationale mise en place à compter du 15 mars, le mois a "été amputé de moitié, mais les volumes perdus (17 millions de litres de bières et 1,3 million de litres de spiritueux) n'ont pas été reportés mécaniquement sur les magasins", souligne l'étude.

 

Si lors des douze jours qui ont précédé la mise en place du confinement, les ventes d'alcool en supermarchés ont progressé de 12,4%, elles ont reculé de 16,1% (en valeur) lors des 12 jours qui ont suivi.

 

Le phénomène des "apéros virtuels", via des applications comme Zoom ou Skype, "s'avère marginal" en France, selon l'étude.

"Certaines boissons alcoolisées ont même subi des reculs spectaculaires, comme les champagnes (-52,5%) et autres vins effervescents (-28,8%), les liqueurs et les cidres".

« Confinement les ventes d'alcool en supermarchés n'augmentent pas !! »

A l'opposé, bières (+6,9%), vin rosé (+3,2%), anisés et rhums s'en sortent positivement, grâce à la météo particulièrement ensoleillée qui a accompagné les premières semaines de confinement", selon l'étude.

"On peut néanmoins imaginer que les Français ont jusqu'ici pioché dans leurs réserves (bars et caves) pour leur consommation de confinement", estime Nicolas Léger, directeur analytique chez Nielsen, pour qui les consommateurs, selon la durée du confinement, "pourraient être amenés à renouveler leur stock dans les prochaines semaines".

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche