Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 11:04

Le chef de la diplomatie Laurent Fabius a lancé mardi 9 février 2016 le portail Internet "Visit French Wine" pour promouvoir l'œnotourisme français et doper les visites de vignobles et de caves par les touristes, un marché de plus en plus concurrentiel.

 

Le site bilingue (https://www.visitfrenchwine.com/) anglais-français permet de naviguer entre différentes offres de séjours dans les vignobles, de consulter des fiches d'identité des grandes régions viticoles ou des portraits de vignerons.

 

"Plus qu'un produit, le vin est de plus en plus une culture. Les touristes recherchent des histoires, des produits d'excellence, et à donner un sens à ce qu'ils mangent et boivent. Ce site va contribuer au rayonnement de nos vins et à l'ouverture de nos territoires, et l'objectif est qu'un maximum de personnes, françaises et étrangères, puissent avoir accès à nos produits", a souligné M. Fabius.

 

En 2010, quelque 3 millions de touristes étrangers ont visité un site français d'œnotourisme, et Laurent Fabius a proposé de "se fixer comme objectif 4 millions pour 2020".

Ce sont les clientèles asiatiques et américaines qui enregistrent la plus forte croissance concernant la visite de caves et de vignobles français, de l'ordre "de 10% par an", a indiqué Christian Mantéi, le directeur général d'Atout France, qui souligne également l'importance de la fréquentation d'une clientèle européenne plus proche, comme les Belges, les Britanniques ou les Allemands.

« "Visit French Wine", un site pour promouvoir l'oenotourisme »

"Au fil des mois, le site va s'enrichir" pour permettre de partir encore plus à la découverte de "ces beaux paysages de vignes et de ceux qui les façonnent", a résumé Florence Cathiard, présidente du conseil supérieur de l'œnotourisme.

 

Le site a bénéficié du soutien d'une quinzaine de partenaires privés, dont Relais & Châteaux, Möet Hennessy, ou encore les grandes propriétés Château Smith Haut Lafitte (dont Florence Cathiard est propriétaire) ou Château du Clos de Vougeot.

 

Actuellement, 61% des œnotouristes sont des Français, et 39% des visiteurs internationaux. Leur profil type dressé par Atout France évoque "un public majoritairement de sexe masculin âgé en moyenne de 46 ans et constitué principalement de CSP+. Consommateur régulier de vin (au moins une fois par semaine) à 75%, ce qui est supérieur à la moyenne des Français qui est de 64%".

 

(Source AFP)

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 09:50

Voilà un nouvel investissement de taille, d’un portefeuille français en direction d’outre-Atlantique. Le domaine viticole de Robin Williams, ainsi que sa luxueuse demeure californienne, viennent d’être acquis par un grand nom du Bordelais, les Tesseron, propiétaires du château Pontet-Canet.

 

C’est une nouvelle qui vient illustrer une tendance indéniable. La Californie attise les convoitises des grands propriétaires viticoles français. Dans la lignée de François Pinault (Araujo), LVMH (Newton Vineyard), Christian Moueix (Dominus), la famille Rothschild (Opus One) ou encore la famille Drouhin et Aubert de Villaine (Hyde Vineyard), c’est la famille Tesseron qui vient de traverser l’Atlantique.

Photo Decanter (www.decanter.com)

Photo Decanter (www.decanter.com)

Après de nombreuses fluctuations, le prix de la maison a été arrêté à 18,1 million de dollars, selon The Wine Cellar Insider. L’acteur avait essayé de la vendre lui-même, au double de prix, sans succès.

 

Cette énorme propriété comprend une superficie totale de 250 hectares, dont environ 7 hectares de vignes plantées sur l’AVA (American Viticultural Area, « l’AOC américaine ») de Mount Veeder. Situées sur le terroir relativement frais des Monts Mayacamas.

On y retrouve les cépages rois de la rive gauche du Bordelais, à savoir cabernet sauvignon, merlot, et cabernet franc.

De ce côté-là, les Tesseron ne devraient donc pas être trop dépaysés!!

Château Pontet Canet

Château Pontet Canet

Néanmoins, un détail important concerne l’absence de structure pour vinifier, car jusqu’à maintenant les raisins de la propriété étaient revendus à des producteurs locaux. La construction d’une « winery » est cependant prévue, ce qui inscrit cet achat – et les investissements qui en découleront – dans une perspective à long terme.

 

Autre information non négligeable : la présence d’une écurie. Celle-ci ne tardera pas à être exploitée par Jean-Michel Comme (directeur technique), s’il décide comme à Pontet-Canet d’utiliser des chevaux pour labourer le vignoble. Les pratiques de la biodynamie devraient être maintenues et développées sur ce domaine de la Napa Valley.

 

Le terroir de Mount Veeder s’établit sur des terrains escarpés et volcaniques, et ses plantations en coteau sont connues pour donner des vins tanniques, puissants, et aptes à la garde. En général, ils proviennent d’ailleurs uniquement de cabernet sauvignon. Il faudra attendre encore quelques années pour voir ce que donne ce « Pontet-Canet américain » en bouche.

 

A suivre!!

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 13:32

Jean François Hesse, Directeur Général de l’Agence Transversal, Groupe Florence Gillier et Associés, lance pour la première fois le CHEESE DAY, une manifestation haute en couleurs et en saveurs.

Au menu, tous les fromages de France et du monde accompagnés des plus grands vins et spiritueux. Dégustation tout au long de la journée, suivie de la "Cheese Night", festive et gustative, qui se prolongera jusqu’au bout de la nuit.

 « Cheese Day à Paris ou quand les fromages flirtent avec les vins!! »

« Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromages ? », s’interrogeait le général de Gaulle. Remarquez, il aurait tout autant pu jaser sur le nombre d’appellations viticoles en France (plus de 300!!). Mais il est vrai que la campagne française regorge d’une mosaïque de terroirs en matière de fromages.

 

Alors pour ceux qui comme le Général sont un peu perdus, il ne faut en aucun cas rater le premier « Cheeseday », qui se déroulera lundi prochain, 25 janvier, à Paris. Logé au Pavillon Ledoyen à Paris, ce nouveau rendez-vous vous invite à découvrir les fromages de France et du monde, le tout, en compagnie des meilleurs sommeliers, histoire de passer en revue les idées reçues sur les accords vins et fromages!!

 

Le Cheeseday vient donc combler un vide sur le marché des salons. Il existait bien des salons de vins et des salons de fromages, mais rien à ce jour pour marier les deux. C'est désormais chose faite. 

 « Cheese Day à Paris ou quand les fromages flirtent avec les vins!! »
 « Cheese Day à Paris ou quand les fromages flirtent avec les vins!! »
 « Cheese Day à Paris ou quand les fromages flirtent avec les vins!! »
 « Cheese Day à Paris ou quand les fromages flirtent avec les vins!! »
 « Cheese Day à Paris ou quand les fromages flirtent avec les vins!! »
 « Cheese Day à Paris ou quand les fromages flirtent avec les vins!! »

Au programme :

◾Un atelier dégustation organisé par le magazine Elle à Table, autour d’une meule de Comté, un cheese cake et des gougères de fromage Noglu.

◾Un stand des sites 750g et Feuille de Vigne autour de la Fourme d’Ambert et des vins moelleux et demi-secs de l’appellation Vouvray.

◾Des master class permettant de parler de l’univers des fromages (le Grana Padano par le chef Denny Imbroisi, les accords bières et fromages par Pierre Guigui, brasseur de la Mousse à Zigui, etc.).

◾Un menu 100% fromage à 35 euros (entrée + plat + dessert + verre de vin), disponible midi et soir dans les deux bistrots Terroir Parisien de Yannick Alléno.

◾Etc.

 

Les amateurs de vin et de fromage pourront donc se retrouver le lundi 25 janvier entre 11h et 19h et pour la « Cheesenight » de 19h jusqu’à 23h.

 

Et pour ceux qui ne pourront vraiment pas se déplacer, il reste la lecture de quelques articles sur ce blog qui traitent du sujet :

« Vins et fromages, aujourd’hui les fromages à pâte pressée »

« Vins et fromages, aujourd’hui bleu et chèvre »

« Petits délices de concombre au fromage de chèvre »

« Vins et fromages, aujourd’hui les fromages à croute fleurie »

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 09:15

Après une première "Route du Vin de Bordeaux" labellisée en octobre 2014, le vignoble bordelais dispose d'un parcours oenotouristique complet avec désormais six Routes du Vin.

 

L'offre en matière d'oenotourisme s'étoffe à Bordeaux. Après une première "Route du Vin de Bordeaux" labellisée en octobre 2014, le vignoble bordelais dispose d'un parcours oenotouristique complet avec désormais six Routes du Vin : en Médoc, en Graves et en Sauternes, dans l'Entre-deux-Mers, en Blaye et en Bourg, en Saint-Emilion/Pomerol/Fronsac et une dernière dans la ville de Bordeaux.

 

Avec 4,3 millions de visites, le vignoble bordelais représente la première destination oenotouristique de France.

 

« Oenotourisme, six parcours pour sillonner les routes du vin de Bordeaux »

Ces parcours entendent rendre accessible à tous les publics une offre variée de services aux visiteurs : propriétés viticoles, hébergements, restaurants, caves, maisons du vin, sites patrimoniaux, offices de tourisme, activités de loisirs, évènements liés à l'univers du vin, etc.

 

Au total, ce sont ainsi 634 prestataires qui font partie des six Routes du vin de Bordeaux.

Sous les auspices du label national "Vignobles et Découvertes", la marque des "Routes du Vin de Bordeaux" appartient au Conseil interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) au travers d'une convention tripartite avec le Conseil départemental de la Gironde et l'Office du tourisme de la Gironde en vue de l'utilisation de la marque.

 

Site internet: www.bordeauxwinetrip.com

 

(Source AFP)

« Oenotourisme, six parcours pour sillonner les routes du vin de Bordeaux »
Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 08:55

Un Français sur dix assure qu'il fera plus attention à sa consommation d'alcool que l'an dernier à l'occasion des fêtes de fin d'année, selon un baromètre de la consommation des boissons alcoolisées publié mardi 22 décembre.

 

Selon ce baromètre de la consommation des boissons alcoolisées, réalisé par l'institut IFOP pour l'association Avec Modération, qui regroupe quinze entreprises du secteur des boissons alcoolisées (dont Bacardi-Martini et Pernod Ricard), 12% des consommateurs feront "plus attention" cette année à leur consommation d'alcool pendant les fêtes de fin d'année.

 

84% des consommateurs déclarent par ailleurs qu'ils feront "autant" attention à leur consommation que l'an dernier, seul 4% des personnes interrogées ayant prévu de faire "moins attention".

 

Par rapport à l'ensemble de la population, les 35-49 ans sont plus nombreux à déclarer qu'ils feront plus attention (16%) et les 18-24 ans déclarent plus souvent qu'ils feront moins attention (12%), précise l'association dans un communiqué.

« Un Français sur dix fera plus attention à sa consommation d'alcool pour les fêtes de fin d'année!! »

Près d'un quart des consommateurs (23%) assurent qu'ils dépenseront moins que l'an dernier pour leurs achats d'alcool.

Ce sont les moins de 35 ans qui disent vouloir dépenser plus cette année (7% contre 3% pour l'ensemble de la population), les plus âgés prévoyant plus souvent un budget à la baisse.

 

"Alors que la période des fêtes est souvent associée à des excès de toute nature", la consommation d'alcool est "sous-tendue par des préoccupations très fortes en matière de santé, de sécurité mais aussi d'art de vivre", estime Alexis Capitant, directeur général de l'association.

 

Le baromètre a été conduit du 2 au 4 décembre 2015 sur un échantillon de 1.016 individus âgés de 18 ans et plus, considérés comme représentatifs, précise le communiqué.

 

Et vous? Moi je vous dirais après les fêtes!! (LOL)

 

(Source AFP)

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 13:18

Le tribunal administratif vient de trancher : l’édition 2012 du classement des grands crus de Saint-Émilion reste valide. Un soulagement pour ses 82 crus classés, un camouflet pour les trois domaines plaignants. Qui n’ont cependant pas dit leur dernier mot.

 

Après l’audience des parties, le 8 décembre, le tribunal administratif de Bordeaux a validé, le 18 décembre, le cahier des charges ayant conduit au classement arrêté en 2012.

Ce jugement « confirme la validité de la démarche suivie, la fiabilité des procédures mises en place et la rigueur avec laquelle elles ont été appliquées », explique un communiqué de l’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao), qui souligne notamment, dans le jugement, « la légalité de la procédure d’élaboration du règlement de classement et la qualité des travaux de la commission ».

 

Mais la saga de ce litige n’est pas encore arrivée à son terme, les trois propriétés plaignantes pouvant faire appel de la décision administrative. Les châteaux Corbin-Michotte et Croque-Michotte ont confirmé leur volonté de ne pas en rester là, tandis que le château la Tour du Pin Figeac n’a pas encore fait connaître sa position.

Critiquant un déclassement injuste, les plaignants dénoncent des grilles de notation partiales dans les nouvelles procédures mises en place pour la révision de 2012.

« Le classement de Saint-Émilion à peine confirmé et déjà attaqué!! »

Ils contestent notamment le fait que la note de dégustation ne soit pas le critère prépondérant pour l'entrée dans le prestigieux classement et fustigent la prise en compte de critères, à leurs yeux accessoires, tels que la nécessité d'avoir une salle de réception dans le domaine et du personnel d'accueil multilingue.

 

"On ne va pas baisser les bras maintenant. Le premier round nous est défavorable, mais sur le fond tous les arguments de l'INAO et du rapporteur public sont faux. Nous allons le démontrer", a réagi Pierre Carle, associé et gérant de Croque-Michotte.

"On a été 'grand cru classé' pendant 40 ans et, du jour au lendemain, on est déclassé en nous disant que notre terroir n'est plus bon, alors que nous sommes cernés par des grands crus classés Saint-Emilion, dont Cheval Blanc", a-t-il ajouté.

 

"C'est tellement honteux, qu'on ira en appel ! C'est une injustice flagrante", s'insurge Jean-Noël Boidron, propriétaire de Corbin-Michotte. "Nos arguments ont été balayés d'un revers de main. La justice sait être expéditive quand elle veut !", a-t-il dénoncé.

« Le classement de Saint-Émilion à peine confirmé et déjà attaqué!! »

L'appellation Saint-Emilion est la seule à remettre en cause tous les dix ans son classement de grands crus.

Les deux autres classements des grands vins de Bordeaux, celui de 1855 pour les Médoc et Sauternes (plus Château Haut-Brion) et celui de 1959 pour les vins de Graves, sont figés dans le mabre depuis leur création.

 

(Source AFP)

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Actualités
commenter cet article

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche