750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2020 2 07 /01 /janvier /2020 12:08
Il était parfois surnommé "le pape du Beaujolais", Georges Duboeuf, célèbre négociant de cette région viticole, est mort à l'âge de 86 ans.
 
"Cela m'attriste beaucoup. Il va nous manquer. C'était un compagnon de route, un ami fidèle", a pour sa part témoigné le chef étoilé Georges Blanc, pour qui Georges Duboeuf était un "ambassadeur infatigable du Beaujolais".
 
Cet inlassable promoteur du Beaujolais nouveau, auquel son nom est associé dans de nombreux pays étrangers, avait officiellement passé la main en 2018 à son fils Franck à la tête de la société des Vins Georges Duboeuf et ses 30 millions de bouteilles par an, basée à Romanèche-Thorins.
« Figure emblématique du Beaujolais, Georges Duboeuf est mort »
Georges Duboeuf, dont la famille est dans le vin depuis quatre siècles était aussi connu pour avoir organisé de mythiques fêtes du Beaujolais nouveau dans les années 1980.
 
Des stars, des coureurs automobiles, des chanteurs, des restaurateurs étoilés et des hommes politiques s'y pressaient. "Il a été un personnage fort de la région, dont il s'était rendu compte du potentiel. Il a fait monter le drapeau du Beaujolais dans le monde entier", estime Dominique Piron, président d'InterBeaujolais.
 
(Source AFP)
Partager cet article
Repost0
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 08:35

529 étudiants se sont retrouvés début décembre dans un amphithéâtre de l'Université libre de Bruxelles (ULB) pour battre le record du monde du plus grand cours d'œnologie, sous l'égide de leur professeur Fabrizio Bucella.

 

Un cours d'œnologie avec sommelier version XXL, tel était le pari de 529 étudiants qui se sont retrouvés début décembre dans un amphithéâtre de l'Université libre de Bruxelles (ULB), pour battre leur propre record dans le Guinness Book avec 309 participants l'année dernière.

« Un cours d'œnologie entre au Guinness Book »

L'école d’œnologie Inter Wine & Dine (IWD) et le Cercle œnologique de l'ULB, une association d'étudiants, ont organisé ce nouveau record lors d'un cours portant sur les champagnes et les crémants, fêtes de fin d'années obligent.

 

Après un exposé par le sommelier Fabrizio Bucella, les 529 personnes ont dégusté trois effervescents (un cava d'Espagne, un vin wallon et un crémant de Bourgogne) et trois champagnes, soit 252 bouteilles débouchées durant ces trois heures de cours.

 

(Source AFP)

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 14:54

Baptisé "La Nouvelle Cave", le dernier concept imaginé par Casino et sa filiale e-commerce Cdiscount, dans le 3ème arrondissement de Paris, allie services physiques et digitaux.

« La Nouvelle Cave à Paris entend bousculer les codes »

Cave sont invités à scanner un QR code qui leur permet d’obtenir des recommandations en fonction de différentes clés d’entrée : prix, couleurs, région, accords-mets vins, etc.

Une fois son choix arrêté, le client n’a plus qu’à se diriger vers le led qui se sera allumé, celui-ci lui indiquant où se trouve la bouteille choisie !

 

Ludique et astucieux, notamment pour les plus pressés et pour ceux qui hésiteraient à s’adresser aux trois cavistes, présents 6 jours sur 7, de 10h à 20h, ainsi que le dimanche matin.

 

Inaugurée le 12 décembre dernier, cette nouvelle boutique de 140 m2 dédiée aux vins et spiritueux imaginée a des allures d’ovni.

« La Nouvelle Cave à Paris entend bousculer les codes »

Aucune enseigne n’avait poussé aussi loin, jusqu'à présent, le recours aux nouvelles technologies pour vendre une syrah du Languedoc ou un whisky français.

 

L’offre compte 139 spiritueux, 70 bières, des accessoires, du petit snacking et surtout plus de 400 références de vins.

Le concept s'adresse davantage aux millenials (20-35/40ans) qu'aux amateurs avertis en quête de grands crus (seulement une quarantaine de références).

 

Ce lieu se distingue aussi bien par son design que par les services et les équipements d’aide au choix qui y sont proposés.

 

(Source AFP)

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2019 3 20 /11 /novembre /2019 09:52

Le Sénat a adopté jeudi 14 novembre, malgré l'opposition de certains défenseurs de la filière viticole, la taxe sur les "premix" à base de vin, tel le "rosé-pamplemousse". Cette taxation concerne également d'autres boissons traditionnelles, telles le kir ou la sangria.

 

L'Assemblée nationale a étendu aux vins aromatisés la taxe sur les "premix"  (mélanges de boisson alcoolisée et non-alcoolisée) pour dissuader la consommation des jeunes, cœur de cible de ce produit.

Les députés ont fixé une taxation intermédiaire de 3 euros par décilitre d'alcool pur pour ces produits souvent utilisés pour écouler des vins de moins bonne qualité en les mélangeant à des sirops.

« Le Sénat adopte la taxe sur les boissons à base de vin »

Le Sénat l'a votée par 245 voix contre 71. Mais l'affaire n'a pas été facile : plusieurs élus de départements viticoles ont en effet bataillé ferme, dans la nuit de mercredi à jeudi, pour tenter de supprimer la nouvelle taxation.

"Nous parlons là de sangria, de kir et autres spécialités traditionnelles", a argumenté Nathalie Delattre (RDSE à majorité radicale, Gironde). "Ces produits ne sont pas consommés par les jeunes", a plaidé Daniel Laurent (LR, Charente-Maritime), tandis que Vivette Lopez (LR, Gard) pointait "un risque de report de la consommation sur des produits plus alcoolisés".

 

"C'est un problème de santé publique", a rétorqué le rapporteur général, Jean-Marie Vanlerenbergue (centriste) avec "l'objectif de stopper le développement de produits clairement dirigés vers les jeunes", dont "le sucre masque le goût de l'alcool".

 

"Ces boissons sont une porte d'entrée" dans la consommation d'alcool, a affirmé la ministre de la Santé Agnès Buzyn, soulignant que la taxation ne concernait qu'"un segment excessivement limité voire marginal de la production française". IGP, AOC ou AOP ne sont pas concernées, a-t-elle rappelé.

« Le Sénat adopte la taxe sur les boissons à base de vin »

Bernard Jomier (App PS) s'est voulu plus concret dans sa démonstration qui a détendu l'atmosphère: "Si vous voulez qu'on parle de terroir, parlez-moi d'un Côte-rôtie (...) si vous aimez ce qui est sucré, parlez-moi d'un Tokay vendanges tardives, (...) mais ne me parlez pas de ces quatre produits les plus populaires : le vin rouge aromatisé saveur sangria et non pas de la sangria, le vin rosé aromatisé saveur fraise-ananas, la saveur pamplemousse".

 

"Croyez-vous qu'ils s'adressent à des personnes âgées vivant en milieu rural ? Cette stratégie marketing déshonore le bon vin", a-t-il lancé.

 

Le rapporteur a retiré un amendement de la commission visant à aligner progressivement le tarif de la taxe sur les "premix" à base de vin sur celui applicable aux autres "premix" (11 euros par décilitre d'alcool pur).

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2019 3 23 /10 /octobre /2019 08:55
« Vitalie Taittinger nommée la tête de la maison de Champagne Taittinger »

Vitalie Taittinger, fille du PDG de la maison de champagne Taittinger, va prendre la succession de son père Pierre-Emmanuel, a annoncé l'entreprise, devenant ainsi l'une des rares femmes à la direction d'une société du secteur.

 

Vitalie Taittinger, 40 ans, directrice marketing et communication depuis 2015, prendra ses fonctions au 1er janvier 2020. Elle travaille dans la société familiale depuis 2007. Elle préside également depuis 2017 le Fond régional d'art contemporain (FRAC) Champagne-Ardenne et, depuis 2018, l'association Platform, réseau des 23 FRAC de France.

« Vitalie Taittinger nommée la tête de la maison de Champagne Taittinger »

Avec sa nomination, la maison Taittinger, qui gère 288 hectares de vignoble et a vendu 6,5 millions de bouteilles en 2018, "renouvelle la garantie d'un engagement familial", souligne le communiqué.

 

Seules quelques rares maisons de champagne ont à leur tête une femme. Outre Taittinger, Carol Duval-Leroy dirige ainsi la maison éponyme à Vertus. Véronique Blin est présidente des champagnes Nicolas Feuillatte, la plus grosse coopérative en champagne, troisième opérateur de la filière.

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2019 4 17 /10 /octobre /2019 16:43

Les Climats du vignoble de Bourgogne, inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 2015, ont désormais un concours de dégustation dédié.

 

Surnommé le Trophée des Climats et réservé aux étudiants, il connaitra sa première édition le 19 octobre 2019 au Château de Meursault. 

Château de Meursault

Château de Meursault

Créé à l’initiative de deux anciens étudiants d’EMLYON BUSINESS SCHOOL, le Trophée des Climats vient rejoindre la liste des concours estudiantins, très en vogue dans le vin. Des manifestations où les dégustateurs en herbe cultivent leur goût du vin et constituent un réseau dans ce milieu.

 

Au programme de cette première édition : dégustation à l’aveugle de vins de Bourgogne (de l’Yonne jusqu’au Mâconnais) et questionnaire théorique pointu sur les différents villages, les particularités ou encore l’histoire des grandes sous-régions bourguignonnes.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche