Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 14:51

Laurence FALLERAvec sa mère et sa soeur, Laurence Faller a hissé à son meilleur niveau le domaine Weinbach, en Alsace. La vigneronne est décédée brutalement lundi 12 mai 2014.

 

Fille de Colette Faller et sœur cadette de Catherine, Laurence formait avec elles, le plus célèbre trio féminin du vignoble français. Après la mort de Théo Faller en 1979, Colette et ses deux filles ont construit avec passion, dans le milieu masculin du vin, l’une des plus prestigieuses propriétés d’Alsace, le domaine Weinbach.


Brillante vinificatrice de ce formidable vignoble situé pratiquement d'un seul tenant sur la côte de Kaysersberg dans le Haut-Rhin, Laurence Faller a contribué à donner à la propriété une nouvelle impulsion dans les années 2000. Elle a défini un style épuré et révélateur de ses terroirs qui place ses vins au sommet de la production alsacienne.

La notoriété de ses vins blancs a fait le tour de la planète, notamment son rarissime gewurztraminer grand cru Furstentum en sélection de grains nobles, ou encore son riesling Schlossberg qui est l’un des plus beaux vins blancs qui soient.

 

Les Compagnons de la Grappe au Soleil gardent encore en mémoire la finese des vins du Domaine Weinbach que nous avons eu la chance de déguster, il y a un peu plus d'un an (Voir ici).

Ingénieur chimiste de formation, mère de deux jeunes enfants, Laurence Faller est décédée à son domicile lundi 12 mai 2014 à 47 ans, victime d’une crise cardiaque.

 

2014 se révèle comme un bien triste millèsime pour la famille vini-viticole, puisqu'après la disparition de Christine Valette du Château Troplong-Mondot, c'est Laurence Faller qui quitte ses pairs

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Connaissance du vin
commenter cet article
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 23:26

Le Château Palmer produit aujourd’hui du vin en biodynamie après un processus de reconversion qui a nécessité plusieurs années.

 

Situé sur le plateau des Brauzes, le Château Palmer a entamé depuis 2008 un processus de reconversion de son vignoble en biodynamie.

Pour rappel la biodynamie est un mode de culture qui consiste d’une part à cultiver la vigne en se passant d’engrais chimiques, et d’autre part à créer une harmonie entre la culture et son environnement.

Le but est de renforcer la vitalité des vignes en utilisant les seules ressources de la nature.

 

Château Palmer

 

Dans le cas précis du Château Palmer, fini les désherbants, ce sont désormais des moutons qui se chargeront de l’herbe poussant aux milieux des vignes. De plus, le célèbre château bordelais a recours à des poules pour évincer les escargots, ces derniers raffolant des feuilles de vigne. En outre, trois vaches devraient bientôt être acquises, afin de produire du fumier.

 

La propriété a déjà annoncé que le prix de revient de sa production ne changera pas. En effet, quand bien même le passage à une culture bio nécessite d’engager davantage de main-d’œuvre, le fait de ne pas employer de produits phytosanitaires permettra de réaliser d’importantes économies.

 

La production annuelle de la propriété avoisine les 200 000 bouteilles et son encépagement se compose de cabernet sauvignon (47%), de merlot (47%) et de petit verdot (6%).

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Connaissance du vin
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 10:39

Saint-Emilion, cité millénaire classée au patrimoine mondiale de l’Unesco, organise des journées portes ouvertes du 1er au 4 mai.

 

Cet évènement regroupe 83 châteaux, représentant les 4 appellations de la région de Saint-Emilion.

Pour cette nouvelle édition des portes ouvertes à Saint-Emilion sera l’occasion, pour les connaisseurs aguerris pour comme les amateurs, de découvrir un total de 83 Châteaux répartis sur les quatre appellations de la région : Saint-Emilion Grand Cru, Saint-Emilion, Lussac Saint-Emilion et Puisseguin Saint-Emilion.

 

Portes-ouvertes-a-Saint-Emilion.png

 

Au programme de cet évènement figurent des dégustations qui se tiendront à la l’Ecole du Vin de la Maison du Vin de Saint-Emilion.

  • Initiation à la dégustation (25€/pers)
  • Dégustations de Saint-Emilion Grands Crus Classés (20€/pers)

Un dîner sera organisé au cœur de la cité médiévale le samedi 03/05. Les participants auront l’occasion de rencontrer les vignerons de la région. Cet instant convivial sera l’occasion de déguster plus de 80 vins locaux différents.

Participation : 27€ / adulte – 12€ / enfant

 

Sont aussi mis en place des jeux-concours qui vont permettront de prendre part à des séances d’initiation à la dégustation.

 

Pour obtenir de plus amples information sur ces portes ouvertes ainsi qu’un programme détaillé des activités rendez-vous sur: http://www.vins-saint-emilion.com/

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Connaissance du vin
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 11:18

Toques et clôchers 2014La vente aux enchères Toques et Clochers ne s'essouffle pas. Organisée par la coopérative Sieur d’Arques, l'une des plus importantes du Languedoc (Aude), la vente a permis de récolter cette année 561.650,00, contre 546.000,00 en 2013.

Ce qui fait de cette vente la troisième plus importante vente aux enchères de vin de France, derrière la célèbre vente des Hospices de Beaune (5 770 495 €) et celle des Hospices de Nuits Saint Georges (736 700 €). 

Les acheteurs hollandais sont une fois encore les étrangers qui ont acheté le plus de vin, avec 26 fûts pour un montant de 119.200,00 euros. Les Brésiliens ont été dépensiers également, ils ont raflé 20 fûts pour 100.900,00 euros.

 

Parmi les acheteurs étrangers figuraient aussi des Coréens, des Espagnols, des Américains, des Belges, des Allemands, des Anglais ou encore des Australiens. 

 

 

Le produit de la vente de vins est destiné à la restauration de l'église du village qui organise le week end. Cette année c'est le village de Toureilles qui a organisé le week end.

 

En plus de la vente aux enchères le dimanche, l'événement comprend une fête populaire lors de laquelle les vignerons font goûter leur vin et des artistes assurent le spectacle.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Connaissance du vin
commenter cet article
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 11:16

L’espace de deux jours, les 12 et 13 avril 2014, Bordeaux s’est muée en capitale du sauvignon blanc pour la cinquième édition du Concours mondial du sauvignon.

 

Ce cépage français qu'est le sauvignon blanc a désormais conquis la planète (Voir ici). Il occupe la huitième position des cépages les plus plantés dans le monde (la troisième si l’on compte uniquement les cépages blancs).

Avec un peu plus de 100.000 hectares, le sauvignon couvre environ 2 % du vignoble mondial.

 

La France (principalement les régions de la Tourraine, du centre Loire et de la Gironde) se taille la part du lion : un tiers des vignes plantées en sauvignon blanc dans le monde s'y trouve.
Sauvignon-blanc.jpg

La cinquième édition du Concours mondial du sauvignon a donc eu lieu les 11 et 12 avril à Bordeaux, ville qui a vu naître la compétition en 2010. Le concours est encore aujourd’hui propriété du syndicat des bordeaux et bordeaux supérieur.

751 vins étaient en compétition, issus de 21 pays différents, dont les nouveaux arrivés : Japon, Slovénie, Colombie et Serbie. La soixantaine de jurés a décerné médailles d’or et d’argent.

Dans la catégorie "sauvignons en assemblage", la France réalise un carton plein ! Grâce principalement à la région de Bordeaux (appellations Graves, Entre-Deux-Mers et Bordeaux), la France prend les six médailles d’or attribuées et les treize médailles d’argent.

Concernant les "sauvignons purs", sur les 74 médailles d’or décernées, la France en obtient plus de la moitié.

 

La prochaine édition du concours aura lieu au printemps 2015 en Italie, dans le Friuli Venezia Giulia, grande région du cépage sauvignon, en collaboration avec le Consorzio dei Colli Orientali. Ensuite, les organisateurs pensent sérieusement organiser une édition en Nouvelle-Zélande, premier pays producteur de sauvignon hors-Europe (17 % de la superficie mondiale).

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Connaissance du vin
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 14:12

On s’y attendait depuis quelque temps, mais l’officialisation de la nouvelle a créé l’événement dans le monde du vin. Le groupe LVMH de Bernard Arnaud vient de racheter un des plus prestigieux domaines de Bourgogne, le domaine des Lambrays.

 

Si pendant longtemps les grandes fortunes ont concentré leurs vues et ambition sur le vignoble bordelais, depuis peu, c’est la Bourgogne qui devient une terre d’élection pour ces grands entrepreneurs. François Feuillet, le patron de Trigano a sans doute été un des premiers à investir ici, dès 1991.

 

L’arrivée de François Pinault à Vosne-Romanée en 2006 en rachetant le domaine Engel (rebaptisé domaine d’Eugénie) a donné un véritable retentissement à ce nouveau phénomène.

Clos-des-Lambrays.JPG

Cette acquisition de Bernard Arnault via LVMH braque de façon encore plus forte les projecteurs sur ce phénomène. Car en dehors de la transaction elle-même, forcément très chère, pour les 8,84 hectares que compte le Clos, ce sont les conséquences de cet achat spectaculaire qui vont alimenter les discussions dans les chaumières des amateurs de ce fabuleux Morey-Saint-Denis.

 

Quid du prix de la bouteille de Clos des Lambrays?

 

Aujourd’hui proche de la barre des 100 euros, parfois même un peu plus, il risque forcément de grimper très vite. D’une part pour amortir l’achat du domaine, mais surtout parce qu’aux yeux des spécialistes, il y a un véritable différentiel entre la qualité et la notoriété du vin et son prix.

 

Contrairement aux quelques achats chinois dans le Bordelais (et encore plus rares acquisitions en Bourgogne), cette transaction aura sans doute bien plus d’influence sur le marché. Et malheureusement surtout pour les passionnés des vins de Bourgogne qui vont voir le Clos des Lambrays s’éloigner un peu plus des cordons de leur bourse.

 

Et oui, c'est toujours les mêmes qui trinquent!!

Pour avoir eu la chance de visiter ce magnifique Domaine et surtout d'avoir goûté, sur plusieurs millésimes, le Clos des Lambrays, je suis aujourd'hui bien "chagrin" et plus que jamais, je vais prendre bien soins des rares flacons qui me restent en cave.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Connaissance du vin
commenter cet article

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche