750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 10:05

A la veille de l’ouverture du salon qui se tiendra du 18 au 21 juin, grand rendez-vous attendu par des acteurs mondiaux du monde viticole, VINEXPO a confié au cabinet IWSR (International Wine and Spirit Research) une étude prospective sur la consommation de vin au cours de la période 2016-2020. Le spectre de l’étude est vaste, celle-ci ayant été menée sur 28 pays producteurs et 114 marchés de consommation.
 

Les principaux enseignements de cette étude confirment un déplacement de la demande mondiale de l’Europe vers la Chine et les Etats-Unis, et la confirmation de tendances telles que la croissance de la consommation de rosés et, pour celles de vins effervescents, l’essor du "Prosecco".

 « Etude prospective sur la consommation mondiale de vin »

Si la consommation mondiale de vin a pratiquement stagné (+0,4 % l’année dernière), les cartes ont été largement rebattues en 2016. Certes, l’Europe demeure la première zone de consommation au monde, avec 60% de part de marché.

Mais sur ce marché mature, la demande continue de se contracter, les prévisions établissant la baisse à 2,3% d’ici 2020.

 

En France plus particulièrement, la consommation devrait diminuer de 7,5% d’ici 2020, atteignant ainsi 43,63 litres par an et par habitant et passant ainsi derrière le Portugal (49,79l par an et par habitant, +5,8%). En volume, la France est actuellement le deuxième pays consommateur de vin, devant l’Allemagne, l’Italie et la Chine.

 

Les Etats-Unis, premier pays consommateur de vin, en volume comme en valeur, devraient encore progresser, de +11,9 % en valeur (6,5% en volume). La Chine, elle, va carrément voir sa consommation exploser. Celle-ci représentera sur la période 71,8 % de la hausse des importations en volume.

 

Certes, le Chinois, pris individuellement, boit peu (seulement 1,53 litre par an, contre 1,34 en 2016), mais la taille du marché compense largement cette faiblesse. L’Asie du Sud-Est dans son ensemble devrait d’ailleurs afficher une progression de 12,7% de la consommation.

 

La surprise provient de l’Inde, qui connaitra la plus forte croissance de consommation de vin au monde (+49,7%), même si le pays part de très bas. Le Mexique affichera également une belle croissance.

 

Concernant les importations de vin, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Chine resteront les premiers pays importateurs. Parmi les 10 pays dont la croissance des importations sera la plus élevée, on retrouve aussi trois pays africains, la Côte d’Ivoire, la Namibie et le Nigéria.

 « Etude prospective sur la consommation mondiale de vin »

L’une des grandes tendances qui ressort de cette étude est la progression de la consommation mondiale de rosé (+5,9%), alors que dans le même temps, le blanc ne progressera que de 1% et le rouge stagnera (+0,6%).

 

Dans l’ensemble, la consommation de vin tranquille devrait diminuer de 7%, alors que celle des vins effervescents devrait augmenter de 4%, avec notamment de belles performances pour le prosecco qui devrait représenter près d’un quart des ventes de vin effervescent dans le monde (+13,6%) en 2020, se plaçant ainsi en tête des vins effervescents les plus consommés sur la planète (en volume).

 

Mais attention, à tout seigneur, tout honneur, en valeur, c’est le Champagne qui conserve la première place.

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 08:14

Le vin de Savoie est un vin d'appellation d'origine contrôlée produit essentiellement dans les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie, auxquels se rajoutent deux communes de l'Ain et une de l'Isère.

Il s'agit d'une appellation régionale couvrant tout le vignoble de Savoie, qui se décline en seize dénominations géographiques.

 

Après les grandes invasions et la chute de l'Empire romain, ce fut l'Église qui prit le relais et donna un nouvel essor à la viticulture savoyarde. Dès le 11ème siècle, les moines replantèrent la vigne « en crosse », c'est-à-dire sur arbre mort.

Certaines légendes font provenir des cépages de Chypre. Un duc de Savoie les aurait rapportés en rentrant de l'empire romain d'Orient où il était allé guerroyer pour aider son cousin l'empereur Paléologue.

Tours et vignobles de Chignin

Tours et vignobles de Chignin

La plus grande extension du vignoble se fit entre le 16ème siècle et le 18ème siècle. Initialement implanté sur les coteaux les plus ensoleillés, il descendit vers les plaines.

Le relief alpin de la Savoie a été érodé au Quaternaire par des langues glaciaire et le dégel a entaillé des vallées où le vignoble a pu se développer. Les vignes, au milieu du XXe siècle, se trouvaient encore à des altitudes importantes en Tarentaise et en Maurienne où des vignobles sont attestés entre 800 et 1 000 mètres. Actuellement, elles se retrouvent sur d'anciennes moraines, des cônes de déjection ou des éboulis, entre 300 et 600 mètres.

 

Le vignoble savoyard est presque exclusivement implanté sur des sols caillouteux issus de l'érosion : moraines glaciaires, cônes d'éboulis et terrasses fluviales.

 

Le climat est de type montagnard en raison de la présence du massif alpin .En raison des conditions climatiques, la vigne se limite aux Préalpes et aux versants les mieux exposés des vallées alpines, moins froides.

Vignes Savoie

Vignes Savoie

Encépagement

Pour les rouges, les cépages principaux sont le Gamay et la Mondeuse, complétés par un peu de Pinot noir.

Pour les blancs, les cépages les plus utilisés sont la Jacquère, la Mondeuse et l'Altesse.

 

Les vins issus du cépage Jacquère sont généralement vifs, légers et friands et conviennent parfaitement à l'apéritif ainsi qu'aux plats à base de fromages, comme les raclettes, fondues et autres tartiflettes.

À base du cépage altesse, l'appellation roussette-de-Savoie produit des vins complexes et très fins, tandis que l'appellation Chignin-Bergeron, issue du cépage Roussanne, donne des vins frais et onctueux, au fruité subtil.

Autant de vins racés et savoureux aptes à accompagner les délicats poissons d'eau douce, comme l'omble chevalier, la perche, la féra ou la truite. Ils sont préparés simplement, en cuisson meunière, au bleu (cuisson dans un court-bouillon vinaigré) ou en friture pour les poissons de petite taille.

Mondeuse - Altesse
Mondeuse - Altesse

Mondeuse - Altesse

Ils sont également parfaits avec les fromages savoyards, comme l'abondance, le beaufort, le reblochon ou le chevrotin des Aravis.

 

Les grands rouges savoyards sont issus du cépage Mondeuse. Ce sont des vins au goût assez marqué, riches et de bonne structure, avec un fruité rappelant la cerise et le cassis, associé aux épices douces, ce qui les rapproche parfois de belles syrahs rhodaniennes.

Il faut une cuisine de caractère, un peu rustique et roborative pour assouplir le mordant des tanins associés à l'acidité du vin.

Cela dit, ce sont des vins qui, derrière une approche un peu stricte, se révèlent très aimables. À maturité, une Mondeuse sera excellente sur les charcuteries de la région et le jambon sec, ou encore sur une épaule d'agneau braisée servie avec un gratin dauphinois, un pigeon rôti ou un filet de biche sauce grand veneur.

 

L'AOC qui couvre 2 630 hectares produit annuellement 150 000 hectolitres. L'exportation ne représente que 2 %. Sa commercialisation est assurée pour une moitié par les caves indépendantes, l'autre l'étant par les coopératives et le négoce.

Partager cet article
Repost0
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 09:38

En Bourgogne, le vignoble se regroupe pour mettre en place des feux de paille afin de protéger la vigne de la baisse des températures. Il avertit également les automobilistes que la fumée peut diminuer leur visibilité.

Plusieurs ODG (Organisme de défense et de gestion des AOC) ont décidé collectivement, à l’échelle des villages, de mettre en place des feux de paille afin de protéger la vigne de la baisse des températures durant la nuit de mercredi à jeudi 27 avril et les deux nuits à venir.

« La Bourgogne viticole lutte contre le gel »

Il est impératif, pour un grand nombre d’exploitations, de sauver la vendange 2017, et notamment après plusieurs années de petites récoltes et les catastrophes climatiques de 2016 explique Thomas Nicolet, président du CAVB (Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne) dans un communiqué.

C’est l’ensemble de la filière qui est en jeu. Au-delà, l’emploi local et toutes les activités économiques régionales liées à la vigne (tourisme, verrerie, transport etc…) seraient également en péril.

La CAVB a informé la Préfecture de l’intention des vignerons de la mise en place exceptionnelle de ce moyen de lutter contre le gel. Nous avons également alerté sur les risques éventuels en termes de sécurité routière. Les feux engendrant un brouillard potentiel, la visibilité des automobilistes pourrait être réduite, et plus particulièrement sur les départementales et l’A6 qui jouxtent les vignobles.

Autre moyen de lutte par aspersion d’eau

Autre moyen de lutte par aspersion d’eau

Au niveau local, chaque président d’ODG a informé les maires des communes concernées et ont demandé à ce qu’une information soit transmise à l’ensemble des populations, incluant un message de vigilance aux automobilistes.

Enfin, nous saluons la solidarité dont fait preuve les exploitants agricoles avec les viticulteurs en mettant à disposition des quantités de paille importantes.

Ces feux devraient être de nouveau utilisés lors de la nuit de vendredi à samedi si les températures annoncées devaient se rapprocher dangereusement de 0°.

« La Bourgogne viticole lutte contre le gel »
Partager cet article
Repost0
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 15:46

Un nouveau plan stratégique "Bordeaux, ambitions 2025" a été présenté lundi 24 avril par le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) pour relancer la commercialisation des vins de Bordeaux, notamment en France et dans l'Union européenne.

"Le niveau de qualité et la quantité du millésime 2016 doivent nous donner la sérénité nécessaire pour nous permettre de reconquérir des parts de marché dans un environnement très concurrentiel et de plus en plus difficile. Le nouveau plan stratégique du CIVB "Bordeaux ambitions 2025" (...) va doter la filière de réels leviers d'actions pour affronter les défis de demain", a déclaré le président du CIVB, Allan Sichel.

"L'enjeu est primordial pour notre filière; nous devons renouer rapidement avec des volumes de commercialisations au-dessus de 5,5 millions d'hectolitres", a-t-il souligné lors de l'assemblée générale du CIVB. La récolte 2016 s'élève à 5,8 millions d'hectolitres, une production jamais atteinte depuis 10 ans.

« Les vins de Bordeaux lancent un nouveau plan pour dynamiser leurs ventes »

L'année dernière, 4,73 millions d'hectolitres ont été commercialisés pour une valeur de 3,65 milliards d'euros, soit une baisse de 3% (en volume comme en valeur). "Ce retrait montre que nous sommes toujours impactés par la petite récolte de 2013 et les récoltes moyennes de 2014 et 2015", a expliqué Allan Sichel.

Après le plan "Bordeaux demain" lancé en 2010, ce nouveau plan devrait être finalisé et publié en fin d'année. Les travaux seront menés par le cabinet de conseil Kéa, avec une série de consultations sur sept thématiques afin de mettre en oeuvre un plan d'action collectif.

Parallèlement à ce nouveau plan, un site internet (
www.bordeauxvignobleengage.com) a été lancé mi-avril pour mettre en avant les "bonnes pratiques" et "l'engagement en faveur du développement durable" des viticulteurs, négociants, caves coopératives et syndicats. "L'objectif est de montrer au grand public ce qui est fait et entraîner un maximum d'entreprises dans la démarche", a déclaré le directeur de communication du CIVB, Christophe Château.


(Source AFP)

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 11:42

La production mondiale de vin a reculé de 3,2% en 2016, à 267 millions d'hectolitres contre 276 (Mhl), a annoncé l'organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) à Paris mardi dernier.


"On est plutôt dans une moyenne basse, due à des phénomènes climatiques qui ont affecté plusieurs régions du monde" a commenté Jean-Marie Aurand, directeur général de l'OIV.

En volume, les reculs les plus marqués se trouvent en France (-3,5 Mhl), deuxième producteur mondial, et en Argentine (-3,9 Mhl), neuvième pays producteur, selon l'OIV.

« Recul de 3,2% de la production mondiale de vin en 2016 »

En pourcentage, les reculs les plus marqués se recensent au Brésil (-55%), 20e producteur, et en Hongrie (-38%), au 18e rang mondial.

"En Amérique Latine, le phénomène climatique El Nino, et le surplus d'humidité, ont affecté la production, en Argentine, au Chili et au Brésil", a ajouté M. Aurand.

En Afrique du sud, c'est plutôt les "effets de la sécheresse" qui ont "engendré une baisse de la production" de 0,7 Mhl (-6%).

Au niveau mondial, les surfaces viticoles se sont stabilisées à 7,5 millions d'hectares au total. Cinq pays représentent plus de 50% de la surface totale de vignes plantées: Espagne, Chine, France, Italie et Turquie.

« Recul de 3,2% de la production mondiale de vin en 2016 »

Néanmoins les évolutions sont contrastées selon les pays : Ainsi en Chine, qui a dépassé la France depuis deux ans en terme de surfaces, celles-ci ont continué de progresser en 2016 (+17.000 hectares), alors que la Turquie a réduit d'autant (-17.000 hectares) ses vignobles.

Le Portugal aussi a réduit ses surfaces consacrées aux vignes de 8 à 9.000 hectares, en raison d'incendies et d'une reconversion en cours des vignobles.

La consommation mondiale de vin a pour sa part légèrement progressé en 2016, à 242 millions d'hectolitres, mais n'est toujours pas revenue au niveau (250 millions d'hectolitres) d'avant la crise financière de 2007.

 

(Source AFP)

Partager cet article
Repost0
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 15:32

Le Minervois est un vin d’Appellation d'Origine Contrôlée produit sur le Piémont de la montagne Noire, à cheval sur l'Aude et l'Hérault. On y produit majoritairement des vins rouges.

 

La vigne est arrivée dans la région d'Agde avec les Grecs au 5ème siècle av. J.C.

Au cours du Moyen Âge se développent des vignobles monastiques avec les fondations des abbayes de Lagrasse, Caunes-Minervois, Fontfroide et Saint-Hilaire. Les moines améliorent la viticulture.

 

Le Minervois se situe dans un vaste amphithéâtre coincé entre le Massif central et les Pyrénées. Adossé à la montagne Noire, ses coteaux dominent une plaine de faible altitude, traversée par les axes de circulation, l'Aude et le Canal du Midi. Au nord, se trouve le plateau de Minerve avec ses pinèdes et ses garrigues.

« Le Minervois »

Les rivières qui descendent de la montagne Noire ont déposé sur leurs rives des terrasses de galets, de grès, de schistes ou de calcaires. Elles alternent avec des zones de marnes.

Le climat est à dominante méditerranéenne. L’automne est caractérisé par des orages violents et rapides. L’été est souvent chaud et sec ce qui est favorable à la culture de la vigne. Les vents sont souvent présents.

 

Pour le vin rouge, le décret d'application de l'INAO indique que seuls peuvent entrer dans l'appellation les cépages Carignan, Grenache, Syrah, Mourvèdre, Cinsault, Picpoul.

Le Carignan doit être inférieur à 40 %, les Grenache, Syrah, Mourvèdre supérieurs à 60 % avec le groupe Syrah/Mourvèdre dépassant les 20 %.

 

Pour le vin rosé, les cépages admis sont les mêmes que pour le rouge. Par tradition, il est admis qu'entre dans leur vinification un maximum de 10 % de cépages blancs.

 

Pour le vin blanc, les cépages principaux de l'AOC sont Grenache blanc, Bourboulenc, Maccabeu, Marsanne, Roussanne et Vermentino.

Photo M. CRIVELLARO

Photo M. CRIVELLARO

Avec ses 5 000 hectares, ce vignoble est l'un des plus grands du Languedoc. Le vignoble est planté dans un vaste amphithéâtre orienté plein sud, situé près de la montagne Noire. Passant d'une altitude de 50 mètres près des rives de la Méditerranée jusqu'à 500 mètres sur le piémont les conditions climatiques varient énormément tant au niveau des écarts de température (3 à 4 degrés) que de la pluviométrie (500 à 800 mm/an).

À cela s'ajoutent des sols d'origine géologiques diverses, ce qui permet d'obtenir des vins différents dans leur uniformité.

 

Le Minervois AOC, en fonction de son temps de vinification, parvient à pleine maturité après deux ans de vieillissement. Il peut se consommer jusqu'à 8 à 10 ans pour certaines grandes cuvées.

Village de Minerve. Photo M. CRIVELLARO

Village de Minerve. Photo M. CRIVELLARO

Le rouge exprime des notes de fruits noir (pruneaux cuits), de violette et quelques fois de cannelle.

Ce vin s'accorde traditionnellement avec un poulet aux olives, du jambon de Bayonne, des terrines, des pâtés, un navarin d'agneau, un risotto, le confit de canard, le cassoulet, des viandes rouges, des canards, des abats ainsi que des fromages moyennement affinés.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche