Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 12:32

Carte-de-Meursault.jpgAppellation Village de la Côte de Beaune, en Côte-d’Or.

Cette appellation comporte 21 climats classés en Premier Cru.

Commune de production : Meursault.

Les appellations Meursault et Meursault premier cru peuvent être suivies ou non du nom de leur climat d’origine.

Vins blancs essentiellement, cépage Chardonnay.

Vins rouges, cépage Pinot Noir.

 

Le Chardonnay

Le chardonnay est un cépage blanc français, originaire de Bourgogne, qui aurait pour berceau le village de Chardonnay.jpgChardonnay dans le Haut Mâconnais. Fort des qualités qu'il a montrées en Bourgogne, il est devenu un cépage international ayant conquis de très nombreux pays producteurs de vin. Il a un potentiel qualitatif élevé, permettant de donner des vins secs, effervescents ou même liquoreux. La teneur en sucre peut atteindre un niveau élevé en conservant un bon équilibre sucre acidité ; cette caractéristique permet de donner des vins équilibrés, amples, puissants, aux arômes puissants et complexes. Les flaveurs généralement citées vont des fruits frais (banane, cassis, poire, mangue) aux fruits secs (amande, noisette) agrumes (citron, fleur d'oranger) aux épices (poivre, vanille, cannelle) aux arômes floraux (acacia, rose, lilas, lys, ou miel) ou beurre frai et cuir.

                                                    

Situation

Disparu dans les profondeurs du sol à la hauteur de Nuits-Saint-Georges, le calcaire dur de comblanchien réapparaît ici tandis qu’allant vers le sud, on quitte les vins rouges pour visiter les blancs. Ce que le Chardonnay fait de mieux en Côte de Beaune ! Ce bourg étendu voit une succession de petites maisons vigneronnes et de vastes propriétés bourgeoises. La flèche du clocher semble l’oeuvre des fées, son aiguille en pierre culmine à 53 mètres de hauteur.

Ces excellentes terres à vigne ont été mises en valeur par les moines de Cîteaux dès 1098. L’appellation d’origine contrôlée a été instituée en 1937.

Meursault produit aussi une petite quantité de vin rouge.

 

Terroirs

Les meilleurs terrains se situent autour de 260 mètres d’altitude, selon une exposition qui oblique du levant au midi. L’étage bathonien (jurassique) a rendez-vous avec la Côte. Une nuance de calcaires magnésiens apparaît parfois. Le vignoble trouve son excellence sur des marnes calcaires. La vieille roche calcaire callovienne et la roche marneuse argovienne se partagent les crus.

 

Les climats classés en premier cru

Les Cras, Les Caillerets, Les Santenots Blancs, Les Plures, Les Santenots du Milieu, Charmes, La Jeunellotte ou Blagny, La Pièce sous le Bois ou Blagny, Sous le Dos d’Ane ou Blagny, Sous Blagny ou Blagny, Perrières, Clos des Perrières, Genevrières, Le Porusot, Les Bouchères, Les Gouttes d’Or, Les Ravelles ou Blagny, Porusot, Blagny.

Les vins rouges provenant des lieux-dits : Les Santenots Blancs, Les Plures, Les Santenots du Milieu, Les Santenots du Dessous, Les Vignes Blanches constituent ensemble le climat des Santenots et peuvent donc bénéficier de l’appellation VOLNAY-SANTENOTS

 

Caractéristiques des

vins                                                                                                                             

Selon les premiers crus et les différents climats (lieux-dits attachés à un terroir), des nuances apparaissent.

Le Meursault blanc se présente le plus souvent sous une robe or vert, jaune serin, légèrement accentuée ou or bronze poli selon l’âge. Limpide et brillante, elle s’accompagne souvent de reflets argentés. Son bouquet évoque la grappe mûre.

En vin jeune : l’amande et la noisette grillées dans un environnement végétal et floral (aubépine, sureau, fougère, tilleul, verveine) et minéral (silex). Beurre, miel, agrumes sollicitent également le nez. Au palais, un vin riche et gras, à la saveur de noisette friande et joyeuse : l’équilibre entre l’onctueux et la fraîcheur, déclinant tous les registres de la soie. Long, structuré, il a besoin de maturité. C’est un grand blanc de garde.

 

Conseil du sommelier

Sa puissance aromatique et son équilibre exceptionnel basé sur le gras et l'acidité font de lui l'un des grands seigneurs de la Bourgogne, d’où un penchant naturel pour les viandes et poissons nobles et de belle texture.

Sans les dominer, il les transcende, c'est le cas des belles pièces de veau ou de volaille en sauce blanche, sublimées par la texture onctueuse du vin et par sa longue acidité distinguée.

Encore mieux, avec les crustacés grillés et en sauce, comme les gambas, le homard ou la langouste, dont l'intensité aromatique et la texture craquante jouent avec son équilibre vif et souple.

Même les fromages bleus et le foie gras l'adoptent au premier essai.

Température de service : 12 à 14 °C

 

Les vins dégustés de chez BOUCARD Père et Fils

 

Depuis 1995, la qualité s'est encore accrue dans cette vénérable maison depuis son rachat par Joseph Henriot le champenois. Les blancs ont été renforcés par l'achat de premiers crus de Meursault, venant de chez ROPITEAU.


Les 0.28 hectares de Charmes (sur 31.12 !!) ne font pas partie de la plus belle parcelle de ce grand premier cru. Le sol est caillouteux, argilo-calcaire avec des traces de fer. Proche de celle de JM ROULOT, elle s'exprime outre les fruits et fleurs blancs tout en rondeur, un gras noisette conséquent alors que les charmes dessus, la plus belle parcelle, est proche des perrières avec une minéralité et une droiture affirmées. Il est toujours équilibré et sensuel moins minéral que le perrières et moins exotique que le Genevrières.

Les Genevrières sont une spécialité de cette maison qui en possède 2.65 Ha (sur 16.5). Le sol y est maigre et caillouteux. Ce vin est voluptueux voire exotique dans sa jeunesse, mais perd son gras,  la minéralité ressortant avec la garde, contrairement à son voisin très proche le perrières. Il reste toujours élégant mais avec moins de grandeur qu'un perrières bien interprété.

Bouchard a de la chance de posséder une magnifique parcelle de Perrières de 1.2 Ha (sur 13.7 Ha au total) en partie sur le bas du cru, la plus belle,  toute proche du clos des perrières, "le futur grand cru" du secteur. Il exprime une grande minéralité avec beaucoup de longueur et de grandeur, mais moins de gras que dans tous les autres crus.

Les deux parcelles du haut sucent les cailloux comme le dit Christophe Bouchard, en charge du vignoble. Il le paille dans certaines périodes pour éviter de perdre toute humidité, la terre y étant quasiment absente.

 

            Meursault 2006

            Robe blanc clair, reflets verts, brillante et lumineuse

            Nez de fruits exotiques, orange, ananas, légèrement boisé

            Bouche avec du gras, équilibrée, bonne longueur, des fruits bien mûrs, minéralité et acidité.

            Note : 13/20 

 

            Meursault « Les Clous » 2005Meursault-Bouchard.jpg

Robe blanc clair, reflets verts, brillante et lumineuse

Nez minéral, pierres humides

Bouche plus minérale, belle acidité et fraîcheur, équilibre et finesse.

Note : 14/20

 

            Meursault « Les Charmes » 2002

Robe blanc jaune vert reflets or

Nez toasté, beurré, pain d’épices

Bouche boisée, toastée, gras de l’élevage, équilibrée, finale sur la confiture de clémentine

Note : 15/20 (le préféré des dégustateurs)

 

            Meursault « Les Genevrières » 2000

Robe blanc or jaune, marquée par l’évolution

Nez fruits exotiques confits, noisette, minéralité

Bouche agréable fraîcheur et minéralité, équilibrée, belle longueur, finesse et finale sur les fruits exotiques.

Note : 17/20 (mon préféré)

 

            Meursault « Les Perrières » 2000

Robe blanc or, âgée

Nez poussière, bouchon !!

Bouche équilibrée mais poussière et bouchon. Dommage !!

Note : 11/20

 

Repost 0
Published by lescompagnonsdelagrappeausoleil.over-blog.com - dans Dégustations 2010
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 14:10

Appellation Village de la Côte de Nuits, en Côte d’or. Gevrey-Chambertin comporte vingt-six climats classés en Premier Cru.

Communes de production : Gevrey-Chambertin et Brochon.

La commune de Gevrey-Chambertin produit également neuf Grands Crus

Les appellations Gevrey-Chambertin et Gevrey-Chambertin premier cru peuvent être suivies ou non du nom de leur climat d’origine.

Vins rouges exclusivement, cépage Pinot Noir.

 Denis Mortet

Le Pinot Noir

Le pinot noir est connu de très longue date en Bourgogne, comme le montre, par exemple, la variabilité génétique de ce cépage. Il pourrait provenir de vignes sauvages sélectionnées et cultivées au moment de l'arrivée des Romains. À ce titre, il pourrait être l'allobrogica, cépage romain antique. Au Moyen-Age, son histoire se confond avec celle des monastères qui contribuèrent à la renommée du vignoble bourguignon. Chaque village conserve jalousement sa variété de pinot, créant au fil des mutations une grande variété de familles. La diffusion de ce cépage dans les régions d'influence germanique (Allemagne, Suisse, Autriche, Alsace) date de cette époque. Son introduction dans les nouveaux pays viticoles (Australie, Etats-unis) est liée à l'émigration germanique dans ces pays.

 

Situation

En venant de Dijon, ici commencent les Champs-Élysées de la Bourgogne.

Au pied de la combe de Lavaux, le vieux château des moines de Cluny fait figure de cave fortifiée et les chanoines de Langres ont longtemps veillé sur ces vignes. Premier acte de naissance en l’an 640 ! C’est dire à quel point ce nectar plonge ses racines dans toute l’histoire du vin de Bourgogne. Instituée dès septembre 1936, l’appellation d’origine contrôlée forme une garde d’honneur à de fabuleux grands crus : Chambertin et Clos de Bèze.

La continuité de la Côte unit le village de Brochon à celui de Gevrey-Chambertin.

 

Terroirs

Entre 280 et 380 mètres d’altitude, les premiers crus occupent la partie haute de la Côte (sols bruns calcaires peu épais) puis l’appellation communale s’étend sur des sols bruns calciques et bruns calcaires. Les vignes bénéficient de marnes recouvertes d’éboulis et de limons rouges venus du plateau. Ces graviers offrent au vin élégance et finesse tandis que les marnes riches de coquillages fossiles et argileuses leur donnent du corps, de la fermeté. Expositions au levant, sud-est et est.

 

Les climats classés en premier cru

La Bossière, La Romanée, Poissenot, Estournelles Saint Jacques, Clos des Varoilles, Lavaut Saint-Jacques, Les Cazetiers, Clos du Chapitre, Clos Saint-Jacques,Champeaux, Petits Cazetiers, Combe au Moine, Les Goulots, Aux Combottes, Bel Air, Cherbaudes, Petite Chapelle, En Ergot, Clos Prieur, La Perrière, Au Closeau, Issarts, Les Corbeaux, Craipillot, Fonteny, Champonnet.

 

Caractéristiques des vins                                                                                                             

L’éclat de la jeunesse les colore d’un rubis vif qui prend avec l’âge une teinte carmin foncé, cerise noire. La fraise, la mûre, la violette, le réséda et la rose font partie de leurs arômes spontanés, tandis que la maturité leur offre un bouquet réglisse, de cuir et de fourrure, aux accents giboyeux et de sous-bois.

Au palais, s’exprime un grand Bourgogne. Entiers et puissants, riches, corsés, un corps et un esprit, ils s’affirment sur une structure ferme, des tanins qui jouent sur le velours, en s’exprimant sur un grain très fin, sans dureté. Agréable jeune et à boire sur son fruit, c’est cependant et surtout un vin de garde, souvent de grande garde, excellent pour apprendre les millésimes.

 

Conseil du sommelier

Massifs et pourtant veloutés, ses tanins lui donnent une étoffe et une carrure solide, puissante et de grande longévité. Vin pour carnassiers, le Gevrey-Chambertin opte pour le gibier, en raison de ses notes giboyeuses, surtout pour les vins évolués. Côte de boeuf, agneau braisé ou en sauce brune, gibier à plumes ou à poils, il s'associe à toutes ces viandes musquées et aux fibres solides. Certains gourmets néanmoins ne dédaignent pas de le servir avec un filet de sandre ou un thon à la sauce au vin rouge. Il est à l’aise sur tous les fromages de vache et de caractère, en particulier l’époisses et l’ami du Chambertin, l’enfant du pays, ainsi que le Cîteaux, un proche voisin.

Température de service : 15 à 16 °C.

 

Denis MORTET : Un vigneron de talent trop tôt parti

Un matin de janvier 2006, Denis MORTET a décidé de nous quitter. Ce grand vigneron perfectionniste et méticuleux aura marqué de son empreinte les quinze dernières années en Bourgogne. Grâce à un travail acharné à la vigne et à un style de vinification moderne, il a contribué à fixer de nouvelles normes à des pinots noirs trop souvent maigres, dilués et insipides.

Ses 2004 en témoignent une fois encore. Ses efforts portaient alors sur le travail du bois, avec pour objectif de gommer au maximum la signature de la barrique au profit de l'expression du terroir.

Denis MORTET aura été un modèle pour de nombreux vignerons bourguignons, qui se sont inspirés de sa vision de la Bourgogne. Après un intermède assuré par Claire Forestier, c'est désormais à son fils, Arnaud, que revient le privilège de poursuivre son oeuvre.

 

Les vins dégustés

 

            Mes Cinq Terroirs 2004

Robe rouge foncée, dense, noir profond

Nez superbe, finesse, fruits rouges légèrement boisé

Bouche sur le boisé, équilibrée, bonne longueur, légère acidité et minéralité, finale fumée, boisée

Note : 13+/20

 

            En MOTROT 2001

Robe rouge grenat orangé marqué par l’évolution

Nez plus discret, confiture

Bouche sur les fruits très murs, acidité finale, bonne longueur, bel équilibre, à boire.

Note : 13,5/20

 

            En MOTROT 2000

Robe rouge grenat orangé tuilé

Nez fruité, confiture de pruneaux, finesse

Bouche superbe, bel équilibre, de la matière et du corps, bonne longueur, agréable.

Note : 16+/20

 

            Combe du Dessus 2000

Robe rouge foncée, dense

Nez superbe, finesse et confiture de fruits rouges

Bouche finesse, moins de puissance que le précédent, plus d’équilibre, légère acidité finale.

Note : 14,5/20

 

            En Champs « Vieille Vigne » 2001

Robe rouge dense, profond foncé

Nez puissant, café, chocolat, superbe

Bouche superbe, finesse, belle longueur, complexe, finale sous bois, caramel.

Note : 17/20

 

 

 

 

Repost 0
Published by lescompagnonsdelagrappeausoleil.over-blog.com - dans Dégustations 2010
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 12:19

Appellation Village du vignoble de la Côte de Nuits, en Côte-d’Or, Chambolle-Musigny comporte 24 climats classés en Premier Cru.

Commune de production : Chambolle-Musigny.

La commune de Chambolle-Musigny produit également deux grands crus, MUSIGNY et BONNES MARES.

Les appellations CHAMBOLLE-MUSIGNY et CHAMBOLLE-MUSIGNY Premier cru peuvent être suivies ou non du nom de leur climat d’origine.

Vins rouges exclusivement, cépage Pinot Noir.

 

Le Pinot Noir

Le pinot noir est connu de très longue date en Bourgogne, comme le montre, par exemple, la variabilité génétique de ce cépage. Il pourrait provenir de vignes sauvages sélectionnées et cultivées au moment de l'arrivée des Romains. À ce titre, il pourrait être l'allobrogica, cépage romain antique. Au Moyen-Age, son histoire se confond avec celle des monastèrres qui contribuèrent à la renommée du vignoble bourguignon. Chaque village conserve jalousement sa variété de pinot, créant au fil des mutations une grande variété de familles. La diffusion de ce cépage dans les régions d'influence germanique (Allemagne, Suisse, Autriche, Alsace) date de cette époque. Son introduction dans les nouveaux pays viticoles (Australie, Etats-unis) est liée à l'émigration germanique dans ces pays.

  Les Chambolle-musigny

Situation

Ce petit village de la Côte de Nuits n’a guère voulu s’étendre tant sa terre y est précieuse. Tout juste a-on laissé croître un tilleul Sully de 5 mètres de circonférence ! Ancienne dépendance de l’abbaye de Cîteaux, Chambolle-Musigny compte deux superbes grands crus : Bonnes Mares, formant le trait d’union avec Morey-Saint-Denis, et Musigny, en haut du Clos de Vougeot.

Il s’enrichit également d’un prestigieux premier cru : Les Amoureuses, parmi les belles cuvées du village. L’appellation d’origine contrôlée date de septembre 1936 : l’une des toutes premières en France.

 

Terroirs

Entre 250 et 300 mètres d’altitude, face au levant, le coteau est proche de la roche mère au sol peu épais. De nombreuses fissures dans le calcaire dur permettent aux racines de chercher leur bonheur loin dans le sous-sol jurassique. Des blocs et graviers assurent un bon drainage au bas de la combe.

 

Les climats classés en premier cru

Les Véroilles, Les Sentiers, Les Baudes, Les Noirots, Les Lavrottes, Les Fuées, Aux Beaux Bruns, Aux Echanges, Les Charmes, Les Plantes, Aux Combottes, Derrière la Grange, Les Gruenchers, Les Groseilles, Les Combottes, Les Feusselottes, Les Chatelots, Les Cras, Les Carrières, Les Chabiots, Les Amoureuses, Les Borniques, Les Hauts Doix, La Combe d’Orveau.

 

Caractéristiques des vins                                                                                                                 

Le Chambolle-Musigny est un vin rouge présenté souvent comme le plus « féminin » de la Côte de Nuits. L’intensité et la finesse s’y expriment en effet avec une élégante subtilité. Au regard, un rubis vif, auréolé de reflets brillants et lumineux. Il peut s’assombrir un peu, gardant tout son éclat. La violette, les petits fruits rouges (fraise, framboise) composent son bouquet d’une typicité marquée. Plus âgé, il évolue vers le fruit mûr épicé, le pruneau, ouverts la truffe, le sous-bois et l’animal. Riche, bouqueté et complexe, il tapisse le palais de soie et de dentelle. Sa délicatesse charnue ne l’empêche pas de conserver une structure solide et durable. Assez moelleux, peu portés sur l’acidité, ses tanins restent caressants.

 

Conseil du sommelier

Son profil associant puissance et féminité, on lui donnera des viandes goûteuses et sophistiquées comme le gibier à plumes, en sauce par exemple, un chapon de Bresse ou un agneau longtemps rôti. Idem avec le veau rôti, dont la fibre subtile sera délicatement enrobée par les tanins soyeux mais denses

des Chambolle et notamment, des premiers crus. Pour les fromages, préférez ceux à saveur douce tels que le brillat-savarin, le reblochon, le Cîteaux, le vacherin, le brie de Meaux ou le chaource. Les fromages à croûte lavée l'apprécient aussi, grâce à sa grande complexité aromatique.

Température de service : 12 à 14 °C en vin jeune, 14 à 16 °C en vin plus mûr.  

 

Les vins dégustés

 

            Chambolle-Musigny 2005 Jean-Jacques CONFURON

Robe rouge rubis, clair et brillant

Nez de fruits rouges, cerise, bois de l’élevage, fume puis cuir

Bouche agréable, souple, finesse, bonne longueur, fruitée en finale avec de l’alcool

Note : 13+/20

 

            Chambolle-Musigny 2006 Michel GROS

Robe rouge rubis, clair et brillant

Nez fruits rouges  très murs, bois précieux

Bouche finesse, moelleux, belle longueur, finale fruitée, à boire.

Note : 14/20

 

           Chambolle-Musigny 2006 Comte Georges de VOGUE

Robe rouge foncée, plus dense

Nez finesse, classe, élégance et fruité, bois précieux

Bouche superbe, élégance, finesse, très belle longueur, finale sur le fruit et le bois.

Note : 15+/20 (le préféré des dégustateurs)

 

           Chambolle-Musigny 1er cru « Les Charmes » 2007 Olivier GUYOT

Robe rouge foncée, dense

Nez fruits noirs, groseille, cassis, très puissant et expressif

Bouche agréable mais jeune avec acidité et minéralité, mais déjà de la finesse et belle finale fruitée et boisée, à attendre car beau potentiel.

Note : 14/20

 

Chambolle-Musigny 1er cru « Les Sentiers » 2003 Michel MAGNIEN

Robe rouge dense, noir foncé

Nez puissant, animal, sous bois, musc, atypique mais agréable

Bouche expressive, puissance et équilibre, boisé, café grille, belle longueur, atypique

Note : 13,5/20

 

 

 

 

Repost 0
Published by lescompagnonsdelagrappeausoleil.over-blog.com - dans Dégustations 2010
commenter cet article
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 18:51

Chaque premier mercredi du mois, les Compagnons se réunissent pour partager leur passion du vin autour d'un thème, découverte d'un terroir, les vins d'un propriétaire ou d'un château, dégustation verticale pour apprécier un vin sur différents millésimes ou encore dégustation horizontale afin d'apprécier les qualités d'un même millésime chez des propriétaires différents.

 

Mercredi 6 Janvier 2010 

Les Gevrey-Chambertin de Denis Mortet : "Un vigneron de génie trop tôt parti"

  

1) Mes Cinq Terroirs 2004

2) En Motrot Monopole 2001

3) En Motrot Monopole 2000

4) Combe du Dessus 2000

5) En Champs "Vieille Vigne" 2001

  

Une dégustation remarquable qui n'a fait que confirmer le grand talent de Denis Mortet.

Un conseil, si vous en trouvez, achetez sans hésiter, mais malheureusement comme ses vins sont très appréciés des amateurs et très recherchés, ils sont parfois hors de prix.

 

Mercredi 3 Février 2010

Les Meursault de chez Bouchard Père & Fils : "L'expression d'un grand terroir"

Meursault 

1) Meursault 2006

2) Meursault "Les Clous" 2005

3) Meursault "Les Charmes" 2002

4) Meursault "Les Genevrières" 2000

5) Meursault "Les Perrières" 2000

 

Meursault, c'est la finesse et l'expression des grands vins blancs de Bourgogne qui savent sublimer le Chardonnay, pour en faire les plus grands vins blancs du monde. Ceux de chez Bouchard sont de cette classe.

 

 Mercredi 3 Mars 2010

Le Millésime 1996 à Bordeaux : "Né pour durer"

 

1) Les Tourelles de Pichon-Longueville Pauillac

2) Clos La Gaffelière Saint-Émilion

3) Le Clémentin du Ch. Pape Clément Pessac-Lèognan

4) Château Lafon Rochet Saint-Estèphe

5) Château Duhart Milon Pauillac

 

Un grand millésime qui 14 ans après révèle toutes ses qualités et avec encore du potentiel.

 

Mercredi 14 Avril 2010

Les Vins Italiens : "Découverte des Chianti"

  

1) Santa Christina 2008 Chianti Superiore

2) Peppoli 2007 Antinori Chianti Classico

3) Fonterutoli Mazzei 2007 Chianti Classico

4) Fonterutoli Mazzei 2006 Chianti Classico

5) Marchese Antinori Riseroa 2005 Chianti Classico



Les dégustations des Compagnons ne se cantonnent pas aux seuls vins français. Il faut découvrir aussi d'autres terroirs qui nous proposent des produits de très bonne qualité.



Mercredi 5 Mai 2010

5 vins blancs de bourgogne en 2007 : " Le Chardonnay dans tous ses états"

 

1) Meursault Michel Magnien

2) Morey Saint-Denis "En la rue de Vergy" Bruno Clair

3) Chablis 1er Cru Les Vaillons Domaine Long-Dépaquit

4) Chassagne-Montrachet "En Remilly" 1er cru Domaine Morey-Coffinet

5) Macon Pierreclos "Tris des Hauts de Chavigné" Domaine Guffens Heynen

 

Que dire, bien sur les chagrins feront remarquer à juste titre qu'ils sont un peu trop jeunes et qu'il eut été plus sage de les attendre, mais quel plaisir. 5 vins superbes, rien à ajouter de plus, sinon de refaire cette dégustation dans 10 ans. 



Mercredi 2 Juin 2010

Le Cabernet Sauvignon : "Un cépage dominant"

 Cabernet Sauvignon

1)Anwilka 2005 Afrique du Sud

2)Yalumba "The Menzies" 2003 Australie

3)Almaviva 2003 Chili

4)Château Latour-Martillac 2003 Pessac-Lèognan

5)Mas de Daumas Gassac 2003 Languedoc-Roussillon



Grand cépage de Bordeaux, le Cabernet Sauvignon apporte sa structure, sa puissance et sa complexité pour créer des vins de grande gardeIl est devenu l'un des cépages les plus répandus dans le monde. Il pousse dans la plupart des pays viticoles dans un éventail de climats allant du Canada au Liban.

 

Mercredi 7 Juillet 2010 

Côte du Rhône : "Les vins blancs de la Côte Septentrionale"

 

1) Crozes-Hermitage 2005 E. Guigal

2) Saint-Joseph "Lieu Dit Saint-Joseph" 2008 E. Guigal

3) Hermitage 2002 E. Guigal

4) Condrieu "La Doriane" 2008 E. Guigal

5) Château Grillet 2002

 

Marsanne et Roussanne pour les 3 premiers et Viognier pour le Condrieu et le Grillet. 5 vins qui se révèlent plein de droiture, de finesse et d'expression de leurs terroirs, avec comme toujours quand ils sont faits par des vignerons reconnus, un grand potentiel de vieillissement.

 

Mercredi 1er Septembre 2010

Chambolle-Musigny : "Une appellation de renommée mondiale"

 

1) Chambolle-Musigny 2005 J-J Confuron

2) Chambolle-Musigny 2006 Michel Gros

3) Chambolle-Musigny 2006 Comte de Vogüe

4) Chambolle-Musigny 1er cru "Les Charmes" 2007 Olivier Guyot

5) Chambolle-Musigny 1er cru "Les Sentiers" 2003 Michel Magnien

Les Chambolle-musigny Le Chambolle-Musigny est un vin rouge présenté souvent comme le plus « féminin » de la Côte de Nuits. L'intensité et la finesse s'y expriment en effet avec une élégante subtilité. Cette dégustation n'a fait que confirmer magistralement ces qualités.

 

Mercredi 3 Novembre 2010

Le Millésime 2000 à Bordeaux : "Une année référence"

 

1) Château Picque-Caillou - Pessac-Lèognan

2) Château Dauzac - 5ème grand cru classé Margaux

3) Château Chasse-Spleen - Cru bourgeois exceptionnel - Moulis en Médoc

4) Château d’Armailhac - 5ème grand cru classé Pauillac

5) Château Haut-Marbuzet - Cru bourgeois exceptionnel – Saint-Estèphe

 

Année mystique, millésime mythique, 2000 aura combiné tous les excès et toutes les attentes. Pour nous ce fut une très belle dégustation avec un surprenant Château Dauzac, très fumé et boisé, un Chasse-Spleen tout en finesse et élégance et un sublime d’Armailhac. A attendre encore 10 ans.

 

Mercredi 1er Décembre 2010

Clôturer l’année en beauté : "Une dégustation spéciale"

 

1) Corton-Charlemagne Grand cru 1998 – Bouchard Père & Fils

Entrée : Déclinaison de langouste à la façon de Jean.

 

2) Clos des Lambrays – Morey Saint-Denis Grand cru 1998

3) Château Lynch-Bages – 5ème grand cru classé Pauillac 1998

4) Un vin mystère (Celui qui trouve gagne une bouteille !!)

Plat : Chapons, pommes sautées et poêlée de champignons

 

5) Château Coutet – 1er Cru Barsac 1998

            Dessert : Tarte aux abricots

Le Clos des Lambrays

Repost 0
Published by lescompagnonsdelagrappeausoleil.over-blog.com - dans Dégustations 2010
commenter cet article

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche