750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2018 2 29 /05 /mai /2018 11:28

Un millésime de bonne qualité. Des conditions climatiques difficiles et des vendanges pluvieuses ont contribué à produire des vins très différents selon les propriétés.

Les châteaux ayant procédé à une récolte rapide ont produit des vins souples, élégants et délicieusement parfumés.

Les Pomerol, Saint-Emilion, Médoc et Graves rouges comptent parmi les meilleures réussites. Les liquoreux sont élégants, fruités et de bonne garde.

 

Les vins dégustés :

Château La Fleur Plaisance Saint-Emilion Grand cru

Couleur rouge grenat évolution en bordures

Nez sous-bois, champignons, truffe, minéral

Bouche courte, peu de corps et tannins, finale acide, marqué par évolution, à boire.

Note 12/20

 

Château Grand Beauséjour Pomerol

Couleur rouge foncé noir, pas de traces d’évolution

Nez torréfaction arômes tertiaires, finesse

Bouche identique au nez, toujours peu de corps et tannins, finale sur liqueur de cerise et longueur moyenne, à  boire.

Note 12,5/20

Mercredi 2 mai 2018 : « Horizontale à l’aveugle de Bordeaux 1999 »

Château Aillan Saint-Estèphe

Couleur rouge orangée tuilée très marquée

Nez abimé, passé, désagréable

Bouche idem.

Note : 0/20

 

Château Petit Village Pomerol

Couleur rouge foncé noir, pas de traces d’évolution

Nez torréfaction, café, chocolat, cerise, expressif

Bouche plus équilibrée, tannins et corps présents, bonne longueur, finale fruitée. Bien

Note : 14/20

 

Château Grand-Puy Ducasse Pauillac 5ème Grand cru classé

Couleur rouge tuilée légèrement trouble

Nez poussière, bois, torréfaction, café

Bouche fluette, tannins et corps fondus, longueur moyenne, finale fruitée avec légère acidité. A boire.

Note 13+/20

Partager cet article
Repost0
9 avril 2018 1 09 /04 /avril /2018 16:08

Le Meursault est une appellation communale de la Côte de Beaune, en Côte-d’Or qui compte 21 climats classés en Premier Cru.

 

Les appellations Meursault et Meursault premier cru peuvent être suivies ou non du nom de leur climat d’origine.

 

Si la commune de Meursault est surtout connue pour ses vins blancs issus du cépage chardonnay, elle produit aussi des vins rouges (cépage Pinot Noir).

 

Disparu dans les profondeurs du sol à la hauteur de Nuits-Saint-Georges, le calcaire dur de comblanchien réapparaît ici tandis qu’allant vers le sud, on quitte les vins rouges pour visiter les blancs. Ce que le Chardonnay fait de mieux en Côte de Beaune !

 

Ce bourg étendu voit une succession de petites maisons vigneronnes et de vastes propriétés bourgeoises. La flèche du clocher semble l’œuvre des fées, son aiguille en pierre culmine à 53 mètres de hauteur.

Mercredi 11 avril 2018 : « Horizontale de Meursault 2009 »

Ces excellentes terres à vigne ont été mises en valeur par les moines de Cîteaux dès 1098. L’appellation d’origine contrôlée a été instituée en 1937.

Meursault produit aussi une petite quantité de vin rouge.

 

Les meilleurs terrains se situent autour de 260 mètres d’altitude, selon une exposition qui oblique du levant au midi. L’étage bathonien (jurassique) a rendez-vous avec la Côte. Une nuance de calcaires magnésiens apparaît parfois. Le vignoble trouve son excellence sur des marnes calcaires.

La vieille roche calcaire callovienne et la roche marneuse argovienne se partagent les crus.

 

La Bourgogne peut se réjouir de signer en 2009 un beau millésime.

Durant tout le cycle végétatif, la vigne a bénéficié de bonnes conditions météorologiques, avec soleil et chaleur durant l'été. En septembre, la maturité était optimale avec de bons équilibres sucres/acides/arômes.

 

La récolte s'est déroulée de façon plutôt sereine, l'ensemble des raisins ayant été vendangés au moyen opportun grâce à la suppression du ban des vendanges.

La pression des maladies, assez importante au printemps, a été contenue et les conditions climatiques estivales ont ensuite évité l'apparition de foyers de pourriture, diminuant d'autant le risque de développement des maladies présentes en début de campagne.
 

Les vins blancs
Le profil aromatique augure d'un joli avenir. Les vins se structurent sur la rondeur et l'amplitude, avec une bonne vivacité. Les différences de terroir jouent pleinement cette année.

Mercredi 11 avril 2018 : « Horizontale de Meursault 2009 »

Les vins  dégustés :

Domaine Olivier Leflaive - Meursault « Tillets »

Couleur jaune or évolution marquée

Nez miel brioche fruits confits abricot, évolution aussi

Bouche ronde, légèrement manque de fraicheur et minéralité, un peu court et finale sur les fruits confits. A boire

Note 13/20

 

Domaine Vincent Dancer - Meursault « Les Corbins »

Couleur blanc reflets or vert argent, brillante & lumineuse

Nez pain grillé, beurre frais e fleurs blanches

Bouche superbe, bel équilibre et finesse, acidité et fraicheur, belle longueur et finale fruitée sur le pamplemousse & mandarine. Un grand

Note 16,5/20

 

Domaine Vincent Dancer - Meursault « Les Grands Charrons »

Couleur blanc reflets or vert argent, brillante & lumineuse

Nez sur notes de beurre frais, pain brioché et agrumes

Bouche ronde avec superbe équilibre entre tous les éléments, belle longueur et finale sur les agrumes, superbe à boire.

Note : 15,5/20

 

Domaine Jacques Prieur - Meursault « Clos de Mazeray »

Couleur jaune or, évolution

Nez fruits confits, abricot, miel, pommes mûres, pointe oxydative

Bouche entre fruits confits et acidité, petit manque de fraicheur, un peu déstructuré, longueur moyenne et finale sur les agrumes confits. A boire.

Note : 14/20

 

Domaine François Mikulski - Meursault « Goutte d’Or » - 1er cru

Couleur blanc reflets or vert argent, brillante & lumineuse

Nez discret, minéral mais ne s’est pas révélé avec l’aération

Bouche équilibrée, finesse, belle longueur, finale citronnée, agrumes, superbe avec grand potentiel.

Note 16+/20

Partager cet article
Repost0
28 février 2018 3 28 /02 /février /2018 08:16

Si ce n’est pas une première, cela n’est pas arrivé très souvent dans la vie du club des Compagnons de la Grappe au Soleil que notre réunion mensuelle est lieu un  jeudi.

Mais comme il parait qu’il faut aussi savoir s’affranchir des règles et des principes, alors pourquoi pas.

 

 

Mais en bon Président, ayant peur que ses ouailles ne s’égarent de trop en chemin et y perdent leur latin de dégustateur (en digne fils de Bacchus), il nous propose donc en ce premier mercredi (Jeudi, voilà déjà une première victime) du mois de mars de revenir aux principes de base avec une dégustation à l’aveugle.

Jeudi 1er mars 2015 : « Déroger ou revenir aux fondamentaux !! »

Il convient de rappeler, que la dégustation à l'aveugle obéit aux quatre critères habituellement retenus pour la dégustation d'un vin, à savoir : la couleur, l'odorat, le goût, la longueur en bouche.

 

 

On peut considérer que la dégustation à l'aveugle est la plus objective des dégustations dans la mesure où le dégustateur ne peut pas se laisser influencer par une étiquette et la renommée du vin qu’il déguste.

 

 

Pour se faire les bouteilles auront été au préalable recouvertes d'un cache (papier aluminium, chaussette...), ou même carafées, ce qui est encore mieux et prive les petits malins qui lorgnent sur la forme des bouteilles !!

 

Les vins dégustés : Verticale de Château CANTEMERLE - Haut-Médoc 5ème GCC

2006

Couleur rouge grenat avec des dépôts

Nez expressif, boisé, fruits confits, grillé, cigare

Bouche décevante, desséchante, finale fruitée, apogée, à boire.

Note : 12/20

 

2007

Couleur rouge violacé, dépôts, bordures marquées

Nez sous-bois, champignons, café grillé, chocolat

Bouche équilibrée, plus de corps et matière, bonne longueur, finale acidulée et boisée ; Bien

Note 13,5/20

 

2008

Couleur rouge violacé, orangé

Nez fermé, légèrement sous-bois et champignons

Bouche soyeuse, finesse et équilibre, longueur moyenne, finale fruitée et légèrement desséchante. Bien mais à boire

Note : 14/20

 

2009

Couleur rouge violacé, orangé en bordures

Nez feuilles mortes, fruits noirs, sous-bois, champignons

Bouche équilibrée, tannins et matière fondus, longueur moyenne, finale boisée.

Note : 13,5/20

 

2010

Couleur rouge violacé

Nez café, moka, chocolat

Bouche équilibrée, superbe, tannins et corps présents mais sur la finesse, bonne longueur, finale boisée et persistance sur le fruit. Très bien.

Note : 16/20

 

Jeudi 1er mars 2015 : « Déroger ou revenir aux fondamentaux !! »
Partager cet article
Repost0
5 février 2018 1 05 /02 /février /2018 16:20
Mercredi 7 février 2018 : « Domaine Jean-Luc Colombo, Verticale de Cornas "Les Ruchets" »

Surplombant le Rhône, l’appellation Cornas prolonge au sud le vignoble de Saint-Joseph. Seulement 80 hectares de vignes consacrés à la Syrah sur des terrasses abruptes, exposées sud et sud-est, et jalonnées de petits murets de soutènement. Sur un sol granitique, le vignoble bénéficie d’un microclimat chaud et sec.

 

Le recul de la ligne des coteaux qui surplombent le Rhône à cet endroit protège les pentes du mistral. Comme ses paysages, les vins de Cornas apparaissent sauvages et fougueux, tout en profondeur et en plénitude.

   

Jean-Luc Colombo est un vigneron exigeant, énergétique et créatif. Il s’est rapidement imposé comme une personnalité incontournable du Rhône. En 1984, il créé un cabinet de conseil en viticulture et œnologie, en 1986 il acquiert ses premières parcelles en Cornas, et en 1994 il lance sa maison « Vignobles Jean-Luc Colombo ».

Autant d’entreprises qui se sont révélées des succès grâce à sa philosophie sans concession tournée vers le respect du produit de la terre.

Cornas les Ruchets

Cornas les Ruchets

La syrah est un cépage noir français caractéristique de la partie septentrionale des Côtes du Rhône. Aujourd'hui en augmentation de surface, il est en passe de devenir un cépage à vocation mondiale.

 

La syrah est prépondérante dans les côtes du Rhône septentrionales. C'est le seul cépage autorisé pour les vins rouges de l'appellation Cornas.

 

Il peut être associé à la Marsanne et à la Roussanne dans les appellations Crozes-Hermitage, Hermitage et Saint-Joseph, et au viognier dans les vins rouges de l'appellation Côte Rôtie (selon le décret du 21 décembre 1966, « la proportion de Syrah doit constituer au moins 80 % du poids des raisins mis à la cuve pour produire le vin ayant droit à l'appellation contrôlée Côte Rôtie »).


En dehors de sa région de prédilection, ce cépage a été longtemps négligé, du fait de son faible rendement et de son manque de résistance à certaines maladies.

Aujourd'hui, ce n'est plus le cas, et la syrah s'est étendue à l'ensemble de la vallée du Rhône (côtes du Rhône méridionales), puis à la Provence, au Languedoc-Roussillon et au sud-ouest, remplaçant notamment le Carignan à la réputation injustement dégradée.

Cépage Syrah
Cépage Syrah

Cépage Syrah

Les vins dégustés :

2012

Couleur rouge rubis grenat bordures légèrement marquées

Nez puissant, lacté, fruits noirs mûrs, sous-bois, havane, tapenade, complexe et expressif

Bouche superbe, puissante, corps et matière présents, belle longueur, finale fruitée, déjà bien mais avec fort potentiel.

Note : 14,5/20

 

2010

Couleur rouge violacée grenat bordures marquées

Nez moins expressif que le 2012, notes fumé et grillé, mais difficile

Bouche moins puissante, plus ronde, tannins et matière fondus, longueur moyenne et finale acidulée, à boire.

Note : 123/20

 

2007

Couleur rouge grenat bordures marquées

Nez olives noires, fumé, havane, finesse

Bouche puissante et équilibrée, belle longueur, finale acidulée avec un très beau potentiel

Note : 16,5/20

 

2005

Couleur rouge grenat bordures marquées avec des dépôts, âge plus présent

Nez également plus marquée par l’âge avec des notes de torréfaction, café grillé, havane et sous-bois, expressif et complexe

Bouche superbe, finesse, équilibre, matière et tannins, fondus, arômes du nez présents en bouche, très belle longueur. Grand vin à boire.

Note : 17/20

 

2003

Couleur rouge grenat à orangée, dépôts présents

Nez de cuir, havane, cigare, bois précieux

Bouche entre équilibre et puissance, tannins fondus mais présents, belle longueur et finale fruitée. Du très grand à boire.

Note : 18/20

 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2018 2 09 /01 /janvier /2018 16:38

Le domaine Cauhapé, propriété d’Henri Ramonteu, est niché au cœur du Jurançon, entre Pyrénées et Atlantique.

Il y étend ses vignes sur 40 hectares de coteaux, généreusement exposés sud-est. Le climat caractéristique de la région Sud-Ouest allie rigueur montagnarde et douceur océane. Conjugué à la qualité du terroir, précieux mélange d'argile, de silice et de galets, il permet d'exprimer ici la quintessence des cépages nobles du Jurançon : le gros et le petit Manseng.

Les parcelles de gros Manseng sont principalement réservées à l'élaboration de vins blancs secs appréciés pour leur fraîcheur et la richesse de leurs arômes. Avec le petit Manseng, récolté par tris successifs, naissent de grands vins blancs moelleux du Sud-Ouest qui évoquent les fruits confits, le rôti, le miel..., l'expression même du passerillage.

Mercredi 10 janvier 2018 « Domaine Cauhapé, chef de fil en Jurançon »

Quand la nature œuvre à cette fin, il arrive de la laisser s'exprimer jusqu'aux premiers frimas de l'hiver pour que la vigne offre ses dernières grappes gaufrées par le gel et le temps. Elles sont alors délicatement cueillies, amoureusement vinifiées, puis patiemment élevées en fûts de chêne.

 

Ainsi s'épanouissent les différents crus de Cauhapé: "Noblesse du Temps", "Quintessence du Petit Manseng" et parfois même "Folie de Janvier". Belles illustrations d'une osmose entre la tradition du terroir, la modernité maîtrisée et la sensibilité des hommes.

Mercredi 10 janvier 2018 « Domaine Cauhapé, chef de fil en Jurançon »

Les vins dégustés :

 

« Geyser » 2014

Couleur blanc reflets vert-argent, brillante et lumineuse

Nez mandarine, agrumes, légèrement miel

Bouche agréable, équilibre sucre acidité, longueur moyenne et finale fruits confits.

Note : 13,5/20

 

« Sève d’Automne » 2013

Couleur blanc or à doré, marquée

Nez miel acacias, fleurs blanches, brioche

Bouche finesse, miel, brioche, fruits confits, bonne longueur et finale citronnée.

Note : 15/20

 

« La Canopée » 2012

Couleur blanc reflets dorés

Nez superbe, complexe et expressif, brioche, beurre, fleurs blanches, miel et grillé

Bouche idem au nez, équilibrée, très belle longueur, finale citron. Grand vin

Note : 16,5/20

 

« Symphonie de Novembre » 2012

Robe blanc or reflets dorés

Nez abricot, miel, puissant et expressif

Bouche agréable, sucre, abricot confit, belle longueur et finale confite. Beau liquoreux.

Note : 15/20

 

« Noblesse du Temps » 2012

Robe blanc or reflets dorés

Nez abricot, miel, puissant et expressif

Bouche agréable, finesse, équilibre sucre/acidité, fruits confits, belle longueur et finale acidulée. Superbe liquoreux.

Note : 17/20

 

Mercredi 10 janvier 2018 « Domaine Cauhapé, chef de fil en Jurançon »
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2018 5 05 /01 /janvier /2018 12:21

Chaque premier mercredi du mois, les Compagnons se réunissent pour partager leur passion du vin autour d'un thème, découverte d'un terroir, les vins d'un propriétaire ou d'un château, dégustation verticale pour apprécier un vin sur différents millésimes ou encore dégustation horizontale afin d'apprécier les qualités d'un même millésime chez des propriétaires différents.

 

 

Domaine Thierry Germain : « Vigneron phare du Saumurois »

Domaine des Roches Neuves "Les Terres Chaudes" 2014

Domaine des Roches Neuves "La Marginale" 2013

Domaine des Roches Neuves "Franc de Pied" 2014

Domaine des Roches Neuves "Clos de L'Echelier" 2014

Domaine des Roches Neuves "Les Mémoires" 2014

Domaine Cauhapé

Domaine Cauhapé

Domaine Cauhapé : « Chef de fil en Jurançon »

Jurançon « Geyser » 2014

Jurançon « La Canopée » 2012

Jurançon « Noblesse du Temps » 2012

Jurançon « Sève d’Automne » 2013

Jurançon « Symphonie de Novembre » 2012

 

Corse : « Duel avec les vins du Comte Abbatucci et du Clos Canarelli »

Clos Canarelli Rouge 2014

Clos Canarelli "Costa Nera" Carcaghjolu 2012

Clos Canarelli "Amphora" Rouge 2014

Domaine Comte Abbatucci "Valle di Nero" Rouge 2014

Domaine Comte Abbatucci "Monte Bianco" Rouge 2014

 

Domaine Didier Dagueneau : « Le Pouilly-Fumé magnifié »

Pouilly-Fumé 2012

Pouilly-Fumé « Buisson Renard » 2012

Pouilly-Fumé « Silex » 2012

Pouilly-Fumé « Pur-Sang » 2012

Vins de l'île de beauté

Vins de l'île de beauté

Meursault : « Terre bénie du Chardonnay »

Domaine Jacques Prieur - Meursault « Santenots » - 2009

Domaine François Mikulsi - Meursault « Goutte d’Or » - 2009

Domaine Olivier Leflaive - Meursault « Tillets » - 2009

Domaine Vincent Dancer - Meursault « Les Grands Charrons » - 2009

Domaine Jacques Prieur - Meursault « Clos de Mazeray » - 2009

 

Le Domaine Labruyère : « A la gloire du Moulin-à-Vent »

Domaine Labruyère Moulin-à-Vent "Cœur de Terroir" 2014

Domaine Labruyère Moulin-à-Vent "Champ de Cour" 2014.

Domaine Labruyère Moulin-à-Vent "Le Carquelin" 2011

Domaine Labruyère Le Clos du Moulin-à-Vent Monopole 2011

 

Jura : « Stéphane Tissot au sommet de son art »

Arbois Les Graviers Chardonnay 2015.

Arbois Les Bruyères Chardonnay 2015

Arbois Savagnin 2014

Arbois Chardonnay Rose Massale 2015

Arbois La Mailloche Chardonnay 2015

Stephane et Benedicte Tissot

Stephane et Benedicte Tissot

Le Domaine de la Vougeraie : « Que donnent ’ils avec les années ? »

Beaune 1er Cru - Les Grèves 2004

Corton Grand Cru - Clos du Roi 2004

Vougeot 1er Cru - Clos du Prieuré 2004

Vougeot 1er Cru - Les Cras 2004

Mazoyères-Chambertin Grand Cru 2004

 

Domaine Jean-Luc Colombo : « Verticale de Cornas Les Ruchets »

2012

2010

2007

2005

2003

Le Domaine Labruyère

Le Domaine Labruyère

Côtes du Rhône : « Par Emmanuel Reynaud du Château Rayas »

Château de Tours - 2007 & 2009

Château de Fonsalette - 2003 & 2004

Château Pignan - Châteauneuf-du-Pape - 2003 & 2004

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche