Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 10:44

..... Quoi de mieux que de partager de beaux flacons entre amis.

 

On vous a déjà dit à maintes reprises tout le bien que l’on pense des chablis de René et Vincent Dauvissat, ce « La Forest 1998 » ne déroge pas à la règle.

La robe est d’un jaune doré à reflets vieil or, l’âge commence à marquer la robe.

Le nez est minéral avec des notes d’agrumes (citron et pamplemousse), pas très expressif.

La bouche est d'une grande droiture, avec de la minéralité et de l'acidité. On reconnait là le terroir (Kimméridgien). Une très belle longueur et de la fraîcheur. La  finale et la persistance sont sur les agrumes.

Un très grand chablis.

 

1986 !!!

Un millésime exceptionnel en quantité et en qualité. La parfaite maturité des raisins, notamment le cabernet-sauvignon, a contribué à l'élaboration de vins d'une puissance phénoménale, dotés d'un potentiel de garde illimité. Les vins rouges se révèlent d'une extrême richesse et bénéficient d'une structure tannique imposante. Les grands vins du Médoc et de Graves sont majestueux et peuvent rivaliser avec les meilleurs millésimes du siècle comme 1982 ou 1961.

Les blancs secs possèdent une longueur incroyable. D'une richesse absolue, les liquoreux sont inoubliables.

 photo.JPG

Château Léoville Las Cases - Saint-Julien

Robe rouge grenat, foncée et dense. Il y peu de traces de l’âge (207ans) sur la robe.

Au nez, on a des arômes de fruits noirs mûrs et l'olive noire.

En bouche, on est sur la puissance maîtrisée avec encore des fruits, du boisé et des épices (poivron). La finale est même un peu dure. Il faut l’attendre et avec l’aération et l’évolution dans le verre, ce 86 s’assouplit pour développer toutes les qualités et la complexité d’un Grand Saint-Julien.

Il a encore du potentiel pour être oublié en cave, pas pour Richard qui pense que on a trop attendu et qu'on aurait dû l'avoir bu, il y a quelques années !!

L'avenir nous dira... 





Château Pavie - Saint-Emilion

Robe rouge grenat, tuilée, orangée

Nez tout en finesse et élégance, sur le bois précieux, le havane, le fumé, complexe et expressif.

Bouche à l’identique du nez, jouant sur le registre de la finesse et de la classe, très belle longueur, corps et matière fondus mais équilibrés, du havane, du bois précieux de l’élevage, du minéral et de la fraîcheur.

Un vin qui a superbement évolué et qui approche de son apogée mais avec encore une belle réserve de puissance.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 22:51

7-Merveilles-pour-une-soiree.JPG

« Le choc des photos, le silence des mots »

Une fois n’est pas coutume mais les sept flacons merveilleux bus parlent d’eux-mêmes et se passent de mes commentaires insipides qui ne rajouteraient pas grand-chose au plaisir que nous avons partagé lors de cette agréable soirée entre amis.

Nous avons bien de la chance de vivre de tel moment.

 

La soirée a commencé avec un Corton-Charlemagne 2002 et un Meursault "Perrières" 2000 de chez Bouchard Père et fils.
Deux vins qui chacun à leur manière avec leurs caractéristiques vous expliquent simplement pourquoi la Bourgogne produit les plus grands vins blancs secs du Monde et comment le Chardonnay a trouvé là sa terre promise.

3-Monstres.JPG 

"3 monstres" et rien d'autre à ajouter!!

Chambolle-Musigny 1er cru "Les Cras" du Domaine G. Roumier 2000

Clos de la Roche Grand Cru du Domaine A Rousseau 2000

Bonnes-Mares Grand Cru du Domaine Ch. Confuron et fils 2000
Le pinot noir dans toute sa splendeur, qui après quelques années de bouteille exprime sur trois partitions différentes le charme et la finesse des grands bourgognes rouges.

 

Un peu de douceur pour finir ou la tête dans les étoiles.

Château Coutet 1er grand cru classé Barsac 1988.

Château D'Yquem 1er cru supérieur Sauternes 1998

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 22:25

Nous vous avons déjà dit ici, et à maintes reprises, comment nous avions en haute estime le remarquable travail de René et Vincent Dauvissat à Chablis ainsi que celui de Thierry Brouin  au Clos des Lambrays à Morey-Saint-Denis. Ces deux flacons ont encore une fois confirmé brillamment cette indéfectible passion.

 

Chablis grand  1er cru La Forest 1999 – R & V Dauvissat

La robe est d’un jaune pâle à reflets dorés, l’âge commence à marquer la robe.

Le nez est minéral avec des notes de fleurs blanches, de citron, d’agrumes, de pain d’épices, superbe, complexe et expressif. On a hâte de le goûter !!

La bouche est de grande classe, de la finesse et de l’équilibre, une grande longueur, de la fraîcheur et la minéralité du terroir. La  finale et persistance sont incroyables sur les agrumes et persistance citronnée. Un très grand chablis.

Un superbe mariage avec un tartare de dorade à la coriandre.

Chablis-et-Lambrays.JPG 

Clos des Lambrays  Morey-Saint-Denis grand cru 2001

La robe est d’un rouge rubis, clair, lumineuse, bordures orangées, tuilées.

Le nez exprime des notes de torréfaction, de griottes, d’alcool, avec une petite pointe de boisée.

La bouche est sur la finesse et l’équilibre. On a une très belle longueur. La finale est acidulée, cerise et alcool, présence du boisé, de l’acidité et la fraîcheur. Un très grand bourgogne rouge qui s’exprime déjà fort bien mais avec du potentiel de garde.

 

Notre reconnaissance éternelle à notre ami, surtout s’il continue à partager avec nous ces superbes flacons et à Richard pour sa gentillesse et la qualité de son restaurant où nous sommes toujours si bien reçus.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 22:44

Un samedi midi pas tout à fait comme les autres !!

Pour commencer.

 Coulee-de-Serrant-99---Beaucastel-01.JPG

Clos de la Coulée de Serrant 1999

Robe jaune or, reflets dorés, brillante et lumineuse.

 

Nez superbe de fruits confits (abricot et ananas), puissant et complexe, du boisé et pain grillé, du miel.

 

Bouche de grande classe, de la suavité, de la fraîcheur, un mélange d’acidité et de douceur (miel), des fruits, une très grande longueur et une persistance incroyable entre fruits et bois. Superbe.

 

Un très grand vin blanc et un Savennières expressif comme on l’aime qui en plus, a fait un très joli mariage avec une quiche lorraine.

 

Royaume des blancs secs, l’aire d'appellation des Savennières est limitée à trois communes du sud d’Angers sur la rive droite de la Loire : Savennières, Bouchemaine et La Possonnière.

Au sein de l'appellation, on distingue deux dénominations particulières: La Roche aux Moines et La Coulée de Serrant.

Coulée de Serrant produit probablement l’un des plus grands vins blancs au Monde. Nicolas Joly, bio dynamiste de la première heure, cultive avec passion et raison un vignoble aux pentes mythiques, excluant l'utilisation d'engrais chimique, de pesticides et autres désherbants. Coulée de Serrant est un domaine de grande qualité, véritable figure de proue des vins du Val de Loire.

La Coulée de Serrant est à elle seule une appellation contrôlée de 7 hectares seulement. Située sur des coteaux très raides, dominant la Loire, les vignes issues du cépage Chenin ont plus de 35 à 40 ans d’âge moyen.

Les plus vieilles âgées plus de 80 ans donnent le bois pour faire des nouveaux pieds de vigne porteurs de l’originalité du lieu.

 

Pour continuer........

Château de Beaucastel 2001

Robe rouge grenat noire, foncée et dense mais bordures orangées

Nez cassis, olives noires, tapenade, huile d’olive, minéral et torréfaction, superbe

Bouche dans le même registre, superbe, de la finesse, des arômes de torréfaction, café grillé, fumé, complexe, la finale est sur la fraîcheur et la minéralité, la longueur et la persistance sont monstrueuses.

Un très grand vin à attendre.

Se suffisant à lui-même et pour l’accompagner sans lui faire de l’ombre, mais cela aurait été bien difficile, un simple poulet rôti quelques champignons et des pommes sautées ont très bien fait l’affaire.

 

Les résultats des efforts et de l'innovation de trois générations de la famille Perrin sont évidents quand on a le plaisir de goûter un Château de Beaucastel à son apogée. Si un mot peut décrire les vins rouges de Beaucastel, c’est « pureté », parce qu'ils sont l'expression exacte de la terre et des raisins dont ils sont issus.

Dans ce cas le vignoble de 70 hectares est un mélange de chacune des 13 cépages autorisés. Le sol est constitué d’une couverture poreuse et aérée de diluvium alpin (galets), sur une base de pierre à chaux marine du miocène, qui existe partout sur le domaine.

Les vignes ont en moyenne 50 ans et les rendements ne sont jamais supérieurs à 30 hectolitres par hectares, et souvent beaucoup moins. C'est un vignoble vibrant et sain grâce aux années de cultures organiques.

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 12:24

Afin de partir l’esprit tranquille, le cœur léger et le palais contenté, et ne sachant pas qui viendrait après nous fouiller dans nos caves, afin de célébrer dignement la fin du monde, nous avons donc débouché quelques flacons « mythiques » dégustés en toute convivialité entre amis.

 

Au programme :

 

Château Grillet 2002, superbe de finesse et d’élégance, avec des notes de fleurs et fruits à chair blanches. Une très belle longueur, de la minéralité, de la persistance fruitée, encore jeune et à attendre. Un grand vin.

Vins-de-la-fin-du-Monde.JPG

Le Blanc de Lynch-Bages 2007, toutes les caractéristiques du beau Sauvignon bordelais avec ses arômes de buis et d’agrumes, de la fraîcheur, trop jeune, un potentiel à laisser s’assagir.

 

Crozes-Hermitage d’Alain Graillot 2001, on connait le talent d’Alain Graillot, ce 2001 confirme tout le bien que l’on pense de ses vins. Des arômes de tapenade et olives noires, des notes de torréfaction, truffe et sous-bois qui montrent que le vin entre dans sa phase tertiaire. Tout est en place entre la matière et les tannins. Un très beau vin à boire mais pouvant encore évoluer sur les 3 prochaines années (si on est là !!!).

 

Château de Beaucastel « Hommage à Jacques Perrin » 2001, que dire de ce vin si ce n’est que l’on touche là au Graal. Phénoménal, rien à dire de plus si ce n’est merci Ruddy.

 

Château Raymon-Lafon 1978, les Sauternes ont besoin du nombre des années pour exprimer toutes leurs valeurs. Ce 1978 en fut la parfaite expression. Des arômes d’abricots confits, de mandarine, de miel et une bouche superbe avec de gras et de la fraîcheur.

 

Et avec tout cela dans l’assiette, des toasts de pain d’épices au foie gras et confiture de surettes, une tarte au poisson (un chouia trop pimentée), côtes de bœuf et frites avec une sauce aux cèpes et pour finir un cheese cake aux fruits rouges.

 

Et maintenant patience…..jusqu’à la prochaine….

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 01:00

Pavie-et-Dme-de-Chevalier.JPGDomaine de Chevalier 2008 – Blanc – Grand cru classé de Graves

Robe couleur blanc or vert pale aux reflets argentés.

   

Nez sur la finesse, agrumes (pamplemousse) et les fleurs blanches avec un léger boisé.

   

Bouche sur la finesse où l’on retrouve les arômes d’agrumes du nez (citron) et de la minéralité. Une très bonne longueur. Il y a de la fraicheur et du gras du boisé de l’élevage.  

   

Déjà superbe, ce vin est à attendre afin qu’il nous dévoile prochainement tout son fabuleux potentiel.

 

Le Domaine de Chevalier est niché d’un seul tenant de 37,5 hectares au cœur de la forêt bordelaise. Il est classé grand cru dans le classement des vins de Graves.

   

70 % de sauvignon et 30 % de sémillon. L'âge moyen des vignes est de 25 ans et elles sont plantées à une très forte densité allant de 10000 pieds/ha.

 

Cette propriété de l’appellation Pessac Léognan, datant du XVIIe siècle, a bénéficié d’un agrandissement progressif à partir de 1985 et a subi deux étapes de rénovation architecturale en 1984 et 1991.

 

Le Domaine de Chevalier dispose d’équipements techniques à la pointe du progrès et d’un cuvier unique en son genre alliant modernisme, esthétisme et fonctionnalité.

 

Les vins ont depuis sa collaboration gagné en finesse, en équilibre et en potentiel de garde. Outre ses cuvées de blanc et de rouge, le Domaine de Chevalier produit un second vin blanc et rouge nommé l’Esprit de Chevalier.



Château Pavie 1975 – Grand cru classé de Saint-Emilion

Robe rouge grenat, tuilée, orangée

Nez tout en finesse et élégance, sur le chocolat, le bois précieux, le havane, le fumé, complexe et expressif.

Bouche à l’identique du nez, jouant sur le registre de la finesse et de la classe, très belle longueur, corps et matière fondus mais équilibrés, du havane, du bois précieux de l’élevage, du minéral et de la fraîcheur, de la jeunesse qui nous donnent le sentiment que ce vin peut encore attendre un peu.

 

Un vin qui a superbement évolué qui approche de son apogée mais qui a encore une belle réserve de puissance.

 

Après des années de sommeil, le domaine connaît une seconde vie, à l’arrivée de Gérard Perse, transfuge de la grande distribution.

Le nouveau venu fit grincer le microcosme bordelais mais, 10 années plus tard, force est constater que Perse a porté Pavie très haut dans le panthéon de Saint-Émilion.

 

Moderne, indubitablement, Pavie l’est. Ce vignoble « de côtes » abrite aujourd’hui un cru défini comme un saint-émilion puissant, fruité et racé.

Un style, une maîtrise, une identité forte qui font de ce château l’un des crus les plus observés et attendus à chaque millésime. Depuis 1998, tous les millésimes de Pavie se sont situés entre 95 et 100, sommet absolu de l’échelle de Robert Parker.

Chateau-Pavie.jpg 

Lors du dernier classement des crus de Saint-Émilion en 2012, Château Pavie a été promu au sommet de la hiérarchie, premier grand cru classé A.

 

Le château Pavie est un domaine viticole de 37 ha, sis sur la plus belle côte de Saint-Emilion, avec des sols argilo-calcaires et, en pied de pente, des argilo-sableux.

Encépagement   : 60% Merlot, 30% Cabernet Franc, 10% Cabernet-Sauvignon

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche