Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 10:55

Dimanche 2 Février, c’est la chandeleur. La journée mondiale de la crêpe !!

A cette occasion, nous vous invitons à découvrir une recette fort sympathique de BLOMMA du blog"Une plume dans la cuisine".

 

Elle a imaginé une façon tout à fait originale de présenter la crêpe, tout en apportant une touche de surprise et d’émerveillement avec ses fabuleux baluchons de crêpes à la mangue.

Effet de surprise garanti et des saveurs qui raviront vos papilles.

 

Toujours pour les plus grands et avec modération, je vous propose d’accompagner votre baluchon d’un verre de gewurztraminer en vendanges tardives ou d’un Pacherenc du vic-bilh moelleux.

les-baluchons-de-crepes-a-la-mangue.jpg 

Pour 5 à 6 crêpes

 

Pour la pâte à crêpes

300 g de farine
3 œufs entiers
3 cuillères à soupe de sucre
1 cuillère à soupe d’huile
30 g de beurre fondu
Lait (environ 70 cl), à doser jusqu’à la ce que le liquide épaississe
Un petit verre à liqueur de vanille ou cannelle

 

Mettre la farine dans une terrine et former un puits. Mettre les œufs entiers, le sucre, l’huile et le beurre fondu.

 

Mélanger délicatement avec un fouet en ajoutant au fur et à mesure le lait. La pâte ainsi obtenue doit avoir la consistance d’un liquide légèrement épais.

 

Laisser la pâte reposer au réfrigérateur 1 ou 2 heures.

 

Mangues au sirop
2 mangues mûres
30 cl d’eau
100 g de sucre roux
Quelques gouttes de jus de citron
Cannelle en poudre
Un « bouchon » de rhum vieux

 

Faites bouillir l’eau, ajoutez le sucre roux et mélangez. Laissez bouillonner puis réduisez un peu pendant 3 minutes pour obtenir un sirop.

 

Coupez les mangues en gros cubes. Faites-les pocher dans le sirop avec quelques gouttes de jus de citron.

 

Hors du feu, ajoutez le rhum.

Baluchons de crêpes

  

Faites cuire les crêpes aussi finement que possible.

 

Disposez-les dans une assiette individuelle, y mettre au centre les mangues tièdes sans le jus. Saupoudrez de cannelle. Formez un petit baluchon et attachez-le avec un ruban de votre choix.

 Le-baluchon.jpg

Arrosez avec le sirop ou en mettre un peu sur le côté.

 

NB de Blomma : N’oubliez pas de préciser que le ruban n’est pas comestible (on ne sait jamais!!).

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vin et cuisine
commenter cet article
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 20:41

Ce sandwich est un must des vacances. Il est frais et délicatement épicé. Un vrai petit bonheur à savourer entre amis. Servez-le avec une salade verte et voilà un casse-croûte complet qui plaira à coup sûr aux grands et aux petits.

 

Avec un verre de vin blanc des Côtes du Rhône (Saint-Joseph ou Châteauneuf-du-Pape) mais seulement pour les grands !!

 Club-sandwich.jpg

Pour 4 sandwiches
Préparation : 15 minutes

 

Les ingrédients

 8 tranches de pain de mie
 200g de miettes de morue
 75g de fromage frais nature
 2 cuillères à soupe de crème liquide
 2 branches d’oignons pays
 2 branches de persil frais
 3 piments végétariens
 2 gousses d’ail dégermé
 1 concombre
 1 citron vert
 Thym frais
 Poivre
 Sel

 

La recette

Rincez les miettes de morue à l’eau froide puis plongez-les 5 minutes dans de l’eau bouillante. Egoutter.

 

Dans un mixeur, disposez tous les ingrédients : la morue, l’oignon pays, le persil, le piment émincé, le thym, le fromage frais et le jus du ½ citron vert.

 

Mixez le tout pour obtenir un mélange souple. Ajoutez la crème liquide si nécessaire. Poivrez et salez légèrement. Réservez au réfrigérateur.

 

Pelez le concombre puis coupez-le en fines tranches dans le sens de la longueur.

 

Toastez les tranches de pain de mie.

 

Sur une première tranche de pain, disposez la crème de morue puis le concombre. Recouvrez d’une deuxième tranche de pain.

Savourez bien frais.

 

« Picante!! » : Ajoutez quelques gouttes de piment confit pour une saveur 100% créole !

 

Recette proposée par Prisca de "ma cuisine créole".

 

L’accord :

·         Un Saint-Joseph blanc

·         Un Châteauneuf-du-Pape blanc

·         Un Château Simone

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vin et cuisine
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 00:21

La galette des Rois, un incontournable du début d’année. Pour un accord "parfait", nous vous conseillons de la choisissir légère, garnie d’une fine couche de frangipane et surtout pas trop sucrée, si c'est possible!!

 

Mais alors que boire avec cette fameuse galette ?

 

Pour l’accompagner le choix est vaste.

Galette-des-Rois.jpg

Un champagne, bien sûr, mais plutôt "vineux" pour pouvoir résister à la frangipane et faire un beau mariage.

 

Vous pouvez vous orienter également vers les vins moelleux ou demi secs de la Vallée de la Loire, comme ceux des Appellations Montlouis, Vouvray ou Coteaux du Layon.

 

On peut réaliserer un accord intéressant avec un jurançon. Sa belle acidité alliée à une grande fraîcheur se marieront idéalement avec la galette, d’autant que de nombreuses cuvées affichent une sucrosité raisonnable.

 

Les inconditionnels des vins d’Alsace ne résisteront pas à une vendange tardive, mais attention à la teneur en sucre.

 CidrePoire.jpg

Pensez aussi à un cidre ou, plus délicat encore, un poiré*.

Là encore, leur acidité délicatement sucrée se mariera parfaitement avec la frangipane.

 

A vous de faire votre choix et belle dégustation.

 

 

* Le poiré est une boisson alcoolisée effervescente, similaire au cidre, de couleur jaune pâle à jaune doré, obtenue par fermentation du jus de poire issu de variétés spécifiques de « poires à poiré ».

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vin et cuisine
commenter cet article
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 21:45

Une belle viande saignante classique comme celle de cette recette se marie à tous les bons vins rouges, de vieux millésimes de Bordeaux de Bourgogne ou de Châteauneuf-du-Pape, mais aussi avec des vins plus jeunes de ces mêmes appellations.

 

Préparation : 10 min
Cuisson : 30 min

Pour 6 personnes

 Boeuf-en-croute.jpg

Ingrédients

1 pâte feuilletée étalée en carré
1 rôti de bœuf de 1,2 kg dans le filet
1 jaune d’œuf
500 grammes de cèpes (ou de girolles ou de champignons de Paris).
Quelques brins de persil
Sel et poivre du moulin

 

Préparation

Sortir la viande du réfrigérateur deux bonnes heures avant de la cuisiner.

Colorer le rôti sur toutes ses faces dans une poêle avec très peu d’huile.

Préchauffer le four à 220°C.

 

Déroulez la pâte feuilletée. Si elle n’est pas carrée, découpez-la de façon à en obtenir un.

 

Hacher grossièrement les champignons crus avec un peu de persil plat.

Essuyez le rôti coloré avec du papier absorbant, salez et poivrez sur toute la surface de la viande puis posez -sur la pâte feuilletée.

 

Placez la moitié des champignons sur la pâte.

Déposer le rôti au centre de la pâte et recouvrez-le du reste des champignons.

 

Fermez la pâte autour du rôti. Collez bien les bords de la pâte avec un peu d’eau et en serrant bien avec les doigts.

Badigeonnez la pâte feuilletée avec le jaune d’œuf. Salez et poivrez sans excès la pâte puis percez-la en haut en créant une petite cheminée.

Enfournez votre rôti de bœuf à 220°C pendant 25 minutes.

 Domaine Monpertuis -CDP- 2001

Au terme de la cuisson, éteignez votre four, et laissez reposer votre rôti en croûte pendant également 10 bonnes minutes.

 

Servez accompagné d’une bonne purée maison ou de pommes de terre sautées.

 

Vins :

Château Monbousquet 2000

 

Château Haut-Marbuzet 2009

 

Savigny La Dominode 2006 - Domaine Chanson

 

Domaine de Monpertuis 2001

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vin et cuisine
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 14:26

Ce superbe dîner des chefs s’est tenu dans le cadre du premier Festival International de Cuisine Créole organisé par MADIN’ANC (Madinina Académie Nationale de Cuisine).

Voici quelques photos des savoureux plats qui ont été servis pour faire saliver de regret, tous ceux qui, comme moi, étaient absents !!

 

J’aurai volontiers accompagné le tartare de daurade d’un verre de Chablis de chez William Fèvre ou René et Vincent Dauvissat.

Le Velouté de « ti-nain » ferait bon ménage avec un Sancerre blanc de chez Pascal Jolivet ou un Riesling des sœurs Faller.

   

Pour la crème brulée d’oursin, un rosé de Provence s’impose tandis qu’on retournerait en Alsace avec un Gewurztraminer pour accompagner le mi- cuit de marlin.

   

Changement de couleur avec un Margaux pas trop jeune (2004 ou 2001) pour se marier avec le suprême de pintade.

   

Pour le final avec le dessert, on pourrait partir sur Jurançon comme le Ballet d’Octobre du Domaine Cauhapé, une petite merveille de vin moelleux.

 

Tartare-de-daurade.jpg

« Tartare de daurade au lait de coco, marinade de titiris façon tante Arlette et croustillant de foie de volaille flambé au rhum vieux »

 

Velouté de ti nain                                  « Velouté de ti-nain fouetté de crème au hareng fumé »

 

Creme-brulee-d-oursin.jpg

                       « Crème brulée d'oursin, verdure a la vinaigrette pistache nou »

 

Mi-cuit-de-marlin.jpg

« Mi- cuit de marlin beurre de maracuja biscuit de kan manioc, petit flan de carotte au manja »

 

Supreme-de-pintade.jpg

                « Suprême de pintade vanille et sa duchesse de patate douce chou coco »

 

Sable-coco.jpg

« Sablé coco, julienne de giraumon compotée, mousse de cristophine, coulis de tamarin »

 

 

Photos MADIN’ANC

 

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vin et cuisine
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 15:47

Du 12 au 20 octobre, la Martinique accueillera le premier Festival International de Cuisine Créole.

Cet événement, organisé par l’association « Madini’ANC » - délégation Martiniquaise de l’Académie Nationale de Cuisine - soutenu par la Région Martinique, aura pour vocation de favoriser la promotion de la cuisine créole et des produits du terroir en Martinique et à l’international.

 

Un voyage inoubliable au cœur des senteurs et des saveurs de la Cuisine Créole, la Martinique transformée en un vaste espace gustatif et festif.

Du village culinaire du Lorrain au salon de la cuisine et des métiers de bouche au palais des Congrès de Madiana, partout on fera bouillir les marmites.

Affiche.jpg

Le Festival International de la Cuisine Créole présidé par Gabriel Paillasson deux fois Meilleur ouvrier de France Glacier Pâtisser et Tante Arlette, présidente effective, légende vivante de la cuisine martiniquaise, accueillera des invités Internationaux, tel que Frédéric Jaunault MOF primeur ou encore YOUSS, le Bartender mais également des cuisiniers et chefs venus de la Nouvelle Orléans, du Mexique, de la Guyane, de la Guadeloupe et la France, ils travailleront dans l’esprit de la cuisine créole avec les chefs et cuisiniers de Martinique.

 

Le Festival International de la Cuisine créole se déroule du 12 au 20 en plusieurs lieu :

 

- Samedi 12 octobre, Lancement du Festival avec le Village culinaire du Lorrain (de 10h à 18h).

 

- Lundi 14 au Mercredi 16 octobre, Ateliers de Formation Ils s’adressent aux professionnels en priorité et s’ouvre au grand public le mercredi 16 octobre. Il concerne le volet professionnalisation de la profession que Madin’ANC souhaite mettre en avant à travers ce Festival.


Mardi 15 et jeudi 17 octobre, « De la Terre à l’assiette » (de 7h à 16h) Concept crée par le Maître restaurateur Jean Charles Bredas, s’appuie sur la maxime suivante « On ne fait du bon (sous entendu Plat) qu’avec du très bon (sous entendu Produit) ». Il s’agira pour les participants d’allier découverte et pratique.

Déroulé :
- Visite d’une exploitation agricole commentée par des techniciens
- Récolte de produits et épices
- Echanges autour de leur consommation et recettes
- Participation à la préparation de plats
- Partage du déjeuner tous ensemble 


- Mardi 15, Conférence sur « l’histoire de la cuisine créole » (18h30 à la Bibliothèque Schœlcher). Cette Conférence sera introduite par Jean-Charles Bredas et animée par William Rolle Anthropologue, Geneviève Leti Historienne, André Lucrèce Sociologue et Jacques Charrette Président adjoint de l’Académie Nationale de Cuisine.


- Vendredi 18 au Dimanche 20 octobre, Salon de la cuisine créole et des métiers de bouche au Palais des Congrès de Madiana (de 9h à 18h les vendredis et samedi et de 9h à 17h le dimanche)


- Vendredi 18 au Dimanche 20 octobre, les Tables du Festival

Durant les trois jours du Salon, une trentaine de restaurants participants à l’opération, répartis aux quatre coins de l’île, vous proposeront des menus « Festival » à 25€ pour une entrée, un Plat et un dessert.


- Les Concours Toujours dans l’optique de professionnalisation des professions des métiers de bouche, les concours volet à part entière du festival, permettront également de découvrir de nouveau talents. Certains seront ouverts au public (Concours de sculpture sur fruits et Concours de Cocktails) et d’autres à huit clos, dans les conditions strictes des concours Internationaux (Concours des Chefs –Concours des Apprenants ) – Concours de Pâtisserie

 

L’objectif de Madin’ANC est de travailler à la notoriété de cette cuisine créole qui nous est si chère.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vin et cuisine
commenter cet article

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche