750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 16:03

Et oui être amateur de vin et appartenir à un club réputé (je parle en nombre d’années !!) confère de lourdes responsabilités.

 

C’est pourquoi, malgré toutes mes appréhensions et préjugés négatifs, j’ai osé proposer aux Compagnons, lors de notre dégustation de juillet, de goûter à ce breuvage.

 

Et pour corser l’affaire, j’ai poussé la punition à le faire dans des verres opaques afin qu’ils ne soient pas influencés par la couleur.

« Passion Bleu Chardonnay, histoire de ne pas mourir totalement idiot !!  »

 

Peine perdue car le ramage et bien à la hauteur du plumage de cette boisson, à qui on peut donner tous les noms sauf celui de vin. Car bien plus qu’un abus de langage, il y a tout simplement tromperie.

 

Pour terminer et en guise de commentaire, je me contenterai de reprendre les mots du titre, il fallait le faire « histoire de ne pas mourir totalement idiot ».

 

 

La morale de cette histoire : c’est que j’aurais bien du mal à me faire pardonner par les Compagnons et que je devrais faire très fort, lors de notre dégustation de rentrée en septembre, pour leur faire oublier ce vilain tour.

 

 

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2019 2 16 /07 /juillet /2019 12:14
« Crozes-Hermitage 2017 – Domaine Pierre Dupond »

Une belle robe grenat profonde et intense
 

Un nez sur les fruits noirs et de notes d'épices, plutôt expressif mais pas très complexe
 

En bouche, on a un vin corsé et capiteux avec des tannins généreux mais soyeux ce qui donne un bel équilibre d’ensemble, agréable à boire. La persistance est sur les épices et la finale fruitée.
 

Une jolie découverte pour un bon rapport qualité/prix

« Crozes-Hermitage 2017 – Domaine Pierre Dupond »

 

Le Crozes-Hermitage est un vin d'appellation d'origine contrôlée produit sur dix communes autour de Crozes-Hermitage et de Tain-l'Hermitage, dans la Drôme.

 

Il s'agit d'une appellation du vignoble de la vallée du Rhône septentrionale, sur la rive gauche du Rhône, entourant l'appellation Hermitage, en face de la ville de Tournon-sur-Rhône et de l'appellation Saint-Joseph.
 

Avec ses 1 128 hectares et ses 43 103 hectolitres, c’est le plus grand vignoble des côtes-du-rhône septentrionales. Le rendement de ses vignes a été plafonné à 45 hectolitres par hectare.

 

Le cépage autorisé est la syrah pour les rouges (Cependant, il est toléré un apport de 15 % maximum de cépages blancs autorisés dans le décret d’appellation) et marsanne et roussanne pour les blancs.

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2019 2 19 /02 /février /2019 15:59
« Le Faîte – Saint Mont 2012 »

Ce flacon est habillé comme autrefois quand on transmettait les bouteilles à la génération suivante en les enfouissant sous l’argile.
 

La robe, sombre, à reflets violines avec des dépôts.

 

Le nez est sur des arômes de fruits noirs (mûre, cassis) et de réglisse soulignée par une pointe de toastée. Avec l’âge, on décèle aussi des notes de  sous-bois, de chocolat noir et de cuir.

 

Les tanins sont charnus et élégants. Ils confèrent une grande fraîcheur en bouche malgré la puissance, qui est renforcée par des notes épicées. Les 14,5° d’alcool ne se font pas sentir car bien intégrés dans la matière et le fruit.

La longueur et bonne et la finale fruitée rend le vin agréable à boire avec encore du potentiel d’évolution.

 

Une très jolie découverte du Château au Larenty.

« Le Faîte – Saint Mont 2012 »

Le Faîte est le vin icône de l’Appellation Saint Mont, en rouge et en blanc. L’assemblage de ce cru est un évènement incontournable chaque année, effectué par des grands noms du vin ou de la gastronomie.

Le Faîte avec son étiquette en bois rend hommage aux vignerons d’autrefois qui conservaient leurs cuvées d’exception sous l’argile, habillées d’une languette en bois.

 

Le Faîte rouge (Tannat, cabernet sauvignon et pinenc) est issu de différentes parcelles les plus qualitatives situées sur les terroirs d’Aignan, de Plaisance et de Saint-Mont.

Faite de Saint Mont 2017

Faite de Saint Mont 2017

AOC Saint Mont

Le vignoble de Saint Mont prolonge vers le nord et l'est celui de Madiran, sur les deux rives de l'Adour, se déployant sur 46 communes au sud-est du département du Gers.

 

Il tire son nom et son origine d'une abbaye bénédictine fondée au XI e siècle sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Les vins de Saint-Mont furent exportés par l'Adour dès les XIV e et XV e siècles.

Installés sur les coteaux du Piémont pyrénéen, les ceps occupent les meilleures situations, composant avec le maïs et d'autres cultures. Soumis à un climat océanique humide, ils bénéficient d'un été et d'un début d'automne chauds et secs.

Vignes de Saint Mont

Vignes de Saint Mont

Le Saint-Mont privilégie les cépages autochtones : en rouge, le tannat est la variété principale (50 % des assemblages), toujours associée au fer-servadou et au cabernet-sauvignon; en blanc, c'est le gros manseng, toujours marié à l'arrufiac et au petit courbu.

 

L'accession des vins à l'AOVDQS en 1981 (sous le nom de côtes de Saint Mont), puis à l'AOC trente ans plus tard consacre le renouveau de ce vignoble qui fournit des vins bien typés, dans les trois couleurs.

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2019 5 11 /01 /janvier /2019 11:43

Couleur rouge rubis grenat marquée par l’évolution aves des dépôts

 

Nez expressif de fruits rouges mûrs, de sous-bois et torréfaction, rose fanée

 

Bouche agréable sur la finesse avec une belle tenue entre fruité et acidité, longueur correcte et finale torréfiée.

 

Sans être exceptionnel, on a là une jolie bouteille plutôt bien représentative de son terroir, à boire pouvant attendre quelques années.

 « Château de Pommard 2005 »

Le château de Pommard est un château du XVIIIe siècle. Le domaine comprend un clos « Château de Pommard » de 20 hectares, des jardins à la française ainsi qu'un musée de la vigne et du vin à quelques kilomètres de Beaune.

 

En septembre 2014, le château est racheté par l'entrepreneur américain de la Silicon Valley Michael Baum séduit par cette locomotive œnotouristique de Côte-d’Or qui accueille 35 000 visiteurs par an.

 « Château de Pommard 2005 »
 « Château de Pommard 2005 »

Le Château de Pommard produit 80 000 bouteilles de Grand Vin du Château de Pommard et 20 000 bouteilles de Clos du Château, un assemblage complexe des différentes parcelles du clos.

Le Château réalise également un second assemblage pour créer un vin d'appellation Pommard Village.

 

En plus de son clos « Château de Pommard » commercialise également des vins de Chassagne-Montrachet, Meursault, Puligny-Montrachet, Volnay, Gevrey-Chambertin, etc.

 « Château de Pommard 2005 »
Partager cet article
Repost0
17 septembre 2018 1 17 /09 /septembre /2018 15:07

2007 a été un millésime délicat pour le Bordelais et en particulier pour les vins issus de la rive gauche et pourtant, grâce au savoir-faire du Château Smith Haut Lafitte, ce 2007 est une bien jolie réussite.

 

La robe est d'un rouge pourpre à grenat profond et on a quelques notes orangées.

 

Le nez est plutôt puissant sur des arômes fruits noirs  et notes de sous-bois, humus et torréfaction. Expressif et complexe, on est encore sur des arômes secondaires même si l’évolution pointe son…nez!!

« Château Smith Haut Lafitte 2007, une jolie réussite »

La bouche présente une belle matière, souple et soyeuse avec une bonne longueur. On retrouve les fruits et la torréfaction. Les tannins sont souples mais présents et la finale marie le fruité et le fumé.

 

Au final, on a un joli vin de Graves équilibré et souple fort agréable à boire mais qui peut être attendu (pas trop longtemps).

Partager cet article
Repost0
25 juin 2018 1 25 /06 /juin /2018 16:14

Coleraine est le plus fameux vin rouge de Nouvelle- Zélande. Produit pour la première fois en 1982, cet assemblage est élaboré à partir de Cabernet Sauvignon, Merlot et Cabernet Franc.

 

Le nom Coleraine provient du nom de la ville d’origine de John et Wendy Buck. Le Grand-père de John est né à Coleraine, en Irlande du Nord et ce nom a été repris pour le vignoble.

 

A l’origine, il s’agissait d’un mono-cépage mais à partir de 1989 le Coleraine est devenu un assemblage. Il est produit à partir des vignes les plus fines et les plus anciennes du domaine, chaque parcelle étant séparée et les raisins soigneusement récoltés à la main.

« Coleraine Te Mata 2009 - Nouvelle-Zélande »

La robe est rouge violacée avec quelques légères notes tuilées en bordure de disque.

 

Le nez est sur des arômes fruits noirs très mûrs (cassis et groseille), du pruneau, puis on passe sur des arômes grillés.

 

La bouche est sur l’équilibre et le soyeux, la puissance des tannins et de la matière est maîtrisée et on a une jolie finale sur les fruits mûrs voire

légèrement sucré comme souvent avec les vins dits du "nouveau monde", mais ici l'ensemble est bien intégré pour un résultat final fort agréable. 

 

J'avais, il y a quelques années, goûté un autre millésime qui n'avait nettement moins convaincu!!

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche