Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 15:58

Bien sûr, tous les amateurs quand on parle de millésimes en 1 pensent automatiquement au mythique 1961, mais que valent, à Bordeaux, les autres années en 1.

Sans chercher, à tirer des principes gravés dans la pierre, voici nos impressions et sentiments sur quatre bouteilles dégustées.

 

Château Calon-Ségur 1991 - 3ème grand cru classé - Saint-Estéphe

Robe rouge grenat, tuilée en bordures, dense et profonde, un peu trouble.

Nez  discret de fruits confits, puis des champignons et du sous-bois, mais peu expressif.

Bouche sur la finesse et plutôt soyeuse, matière et tannins fondus mais équilibrés, bonne longueur avec une persistance et une finale sur l’acidulé, le fruité. Un vin qui commence à être marqué par les années. Bien mais à boire.

Note : 14,5/20

 Les-millesimes-en-1.JPG

Château Mouton Rothschild 1981 - 1er grand cru classé - Pauillac

Robe rouge noire foncée, aucunes traces d’évolution

Nez minéral, terre, champignons, chocolat. Un nez qui a du mal à se révéler et qui devient plus expressif avec le temps et l’aération (un carafage lui aurait fait du bien).

Bouche puissante avec encore beaucoup de matière et de tannins, mais la longueur est moyenne et le vin ne se développe pas en bouche. Il manque de complexité et de grandeur pour son rang et la finale sur l’acidulé laisse perplexe. Faut-il l’attendre en cave ou a-t’ il déjà atteint son maximum. Il nous faudra suivre son évolution.

Note : 13,5/20

 

Château Cos d’Estournel 1971- 2ème grand cru classé - Saint-Estéphe

Robe rouge grenat tuilée à orangé, marquée par l’âge.

Nez poivron, poivre blanc, très cabernet sauvignon, puis café grillé, torréfaction.

Bouche, la première attaque est assez agréable entre puissance et équilibre mais le vin est très court et la finale un peu desséchante. Dommage.

Note : 13/20

 

Château Batailley 1961 – 5ème grand cru classé – Pauillac

Robe rouge grenat tuilée, trouble, beaucoup de dépôts, vin bas épaule, bouchon correct.

Nez confituré, torréfaction, finesse, café grillé, bois précieux, havane qui exprime toute la palette aromatique des grands vins âgés.

Bouche sur le même registre, de la liqueur de fruits, de la finesse, de la minéralité, de la fraîcheur, du soyeux tactile, des feuilles mortes, du bois précieux, de la droiture, de la longueur. Un grand vin. A boire car il a atteint son apogée même s’il se conservera encore quelques temps.

Note : 17/20

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 15:26

Pommard-2007-Dme-de-la-Vougeraie.JPGRobe rouge rubis à grenat, foncée dense

 

Nez est surtout sur les fruits rouges et noirs, mais il y a aussi un côté animal avec du boisé.

 

La première bouche, comme souvent pour moi avec les bourgognes jeunes, est dominée par l’acidité et la minéralité, puis avec l’aération elle prend du corps et de la rondeur grâce au fruité très présent accompagné du bois de l’élevage.

La longueur est correcte et la finale est sur des notes de fruits mûrs.

 

Un vin de bonne composition, à attendre pour qu’il se dévoile davantage.

 

Le Domaine est né de l’assemblage de plusieurs domaines acquis au fil du temps, et des premières vignes de la famille Boisset unis sous une même bannière, symbolique d’un renouveau, d’une même philosophie.

 

Le Domaine de La Vougeraie naît en 1999, mais son histoire remontre à 1964 avec la première vigne, "Les Evocelles". C’est le père qui l’a acquise à ses tous débuts.

Ici, c’est dans son village qu’il aura ses premières terres, ces cinq hectares sur Gevrey-Chambertin, de l’appellation village aux grands crus, la palette est multicolore.

 

Les vins du Domaine de la Vougeraie sont disponibles à l’îlot vins à Cluny.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 22:57

Pommard-Rugiens-2000.JPGRobe rouge grenat orangée à tuilée en bordure du disque

 

Nez sur le fruité (fruits noirs très mûrs), confiture de pruneaux, de la finesse, du boisé. Un nez complexe été expressif qui se développe avec l’aération.

 

Bouche superbe avec un bel équilibre sur des arômes de fruits et champignons, légèrement animal, avec de la minéralité.

Le vin possède une belle matière soyeuse et une bonne longueur qui demandent du temps pour se dévoiler malgré une heure d’ouverture avant le service.

La finale est agréable et persistance sur des notes torréfiées et épicées.

 

Un grand Bourgogne mais qui est encore sur la réserve et qui devra être attendu.

 

Ce vin a merveilleusement accompagné un rôti de veau avec une sauce au foie gras et champignons et un gratin de pommes de terre.

 

Bouchard Père et Fils fût fondée en 1731, ce qui en fait l’une des plus anciennes maisons de Bourgogne. En proie à des difficultés financière, la maison fût vendue en 1995 à la Maison Champagne Henriot.

 

Bouchard Père et fils possède une impressionnante collection de propriétés en Côte d’Or : Corton, Corton-Charlemagne, Chevalier-Montrachet Beaune Les Grèves La Vigne de l’Enfant Jésus ou encore Clos Vougeot.

 

En outre, la société est propriétaire de petites parcelles de Gevrey-Chambertin, Aloxe-Corton, Savigny Les Beaune, Pommard, Meursault et Nuits-Saint-Georges.

 

Depuis le rachat par la Maison Henriot, une attention particulière est portée à tous les détails, vignes, sols et vinification sont surveillés améliorant encore la qualité des vins proposés.

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 22:45

Pouilly-Fume-2006-Ladoucette.JPGLe château de Nozet abrite les caves qui donnent naissance au quasi institutionnel pouilly-fumé de Ladoucette.

 

Pour parvenir à cette reconnaissance officielle, il a fallu croire en ce vignoble qui mûrit avec difficultés chaque année et mettre au point la vinification d’un vin sec et épicé, nerveux mais sans agressivité, et discrètement parfumé.

 

Le baron de L. a constitué la première cuvée de luxe de vin de Sauvignon en France. Les derniers millésimes sont excellents. Pas de vente directe à la propriété.

 

Couleur jaune doré avec des reflets verts, brillante et lumineuse.

 

Nez sur les agrumes citron en premier, pamplemousse et mandarine, assez expressif.

 

Bouche agréable sur le citron et le pamplemousse, beaucoup de fraîcheur, persistance sur l’acidité et la minéralité, pas très long mais bon équilibre.

A boire pouvant attendre.

 

Vin bu sur 24 heures et qui a pris plus de corps et de gras avec l’évolution.

Très agréable le premier jour avec un thon au chou et le deuxième jour avec des crevettes sautées.

 

http://deladoucette.net/la_poussie/la_poussie_accueil.html

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 15:33

Bodega-1927.JPGRobe rouge grenat orangée, assez dense. En versant le vin, on se constate qu’il est « lourd », sirupeux presque huileux.

Nez sur la confiture, le pruneau, légèrement empyreumatique, sans plus.

 

La bouche est très sirupeuse, sur le pruneau et un peu courte, la finale est sur  la confiture et  le sucre et manque de complexité.

 

J’espérais un vin au niveau du Maury ou d’un Rivesaltes mais on est bien loin et je n’aie pas retrouvé le même plaisir, ni la même harmonie avec le gâteau au chocolat (Un Royal).

 

La Bodega Alvear fut créée en 1729. C'est la plus vieille maison de vins d'Espagne. Elle produit différentes cuvées avec le cépage Pedro Ximénez.

Ce vin doux naturel est le résultat des raisins de Pedro Ximénez. Après la récolte, les grappes sont étendues sur les tapis d'herbe d'alfa, où les raisins sont doucement séchés au soleil.

La fermentation partielle est réalisée dans des cuves inox à température contrôlée.
Dès que la fermentation est finie, le vin est placé dans des fûts de chêne américains, où il vieillira selon la méthode traditionnelle impliquant des rangs de fûts connus comme le Criadera et le Solera.

Le système de solera : les barriques sont disposées les unes sur les autres, sur quatre ou cinq niveaux (parfois jusqu'à huit). Les barriques du niveau inférieur, appelé Solera, contiennent le vin le plus âgé. Trois ou quatre fois par an, on procède au soutirage d'une manière très particulière : tout vin soutiré de la Solera est immédiatement remplacé par le vin du second niveau, appelé "Criadera Primera".
Ce vin est lui-même remplacé par celui du troisième niveau, appelé "Criadera Segunda", et ainsi de suite.

L'objectif du système de Solera est de fournir des vins de qualité constante, échappant aux fluctuations inhérentes aux millésimes. A cette fin, la quantité extraite annuellement de la solera est limitée à 30% (souvent beaucoup moins dans la pratique).

 

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 15:43

Santenay-Clos-de-Malte-2006.jpgRobe rouge rubis à pourpre.

 

Nez délicat et complexe d’arômes de petites baies noires et d'amandes.

 

Bouche ronde et avec un beau volume sur des notes balsamiques, de fruits mûrs, d'épices et finement boisées.

 

Cette bouteille a été bue en accompagnement du « Blanc de dinde aux champignons » avec un réel bonheur.

 

Louis Henry Denis Jadot fonde la Maison Louis Jadot en 1859.

Son fils Louis Jean Baptiste lui succédera en 1900 et poursuivra le développement en achetant de nombreuses vignes, dont le Corton Charlemagne et le Chevalier Montrachet Les Demoiselles.

 

Les domaines de la Maison s'étendent aujourd'hui sur 154 hectares en Côte d'Or, dans le Mâconnais et dans le Beaujolais.

Sa réputation a depuis longtemps dépassé les frontières hexagonales, une véritable référence.

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche