750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 13:05

Cote-de-nuits-villages-2005.JPGRobe rubis clair avec quelques très légères notes orangées.

Nez sur les fruits rouges, groseille et cerise, ainsi que des notes chocolatées.

En bouche, C'est souple, l'attaque se fait en douceur, puis le vin prend du volume, sur une matière assez serrée et délicate, sur la violette, la pivoine.

Le milieu de bouche tient bien le coup. La finale est poivrée. Le vin gagne à être aéré.

 

C'est très digeste, plutôt agréable mais je dois avouer que je n'ai pas un coup de coeur.

 

Fils d'un vigneron réputé, Frédéric Magnien s'est investi dans une démarche d'exigence totale par rapport aux vins qu'il signe.

Connaissant parfaitement les terroirs de la Côte de Nuits, il suit avec minutie tous les travaux de la vigne depuis les vendanges vertes jusqu'aux vinifications, et produit des vins exprimant pleinement leur terroir et donnant toute sa noblesse au pinot noir.

Frédéric Magnien a d'ailleurs eu la distinction du coup de coeur de la Revue du Vin de France de Juin 2002 avec le titre : "Il est jeune mais quel talent".
 

Les commentaires disaient "Précipitez-vous pour lui réserver ses appellations les plus prestigieuses car d'ici deux ans il sera devenu une vedette à la production inaccessible car pré vendue".

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 17:00

H.-Remondo-2001.JPGRobe rouge violacé, foncée et dense

Nez empyreumatique, fumé, puissant, puis boisé, poivré et minéral

Bouche agréable, beaucoup de tannins et corps mais équilibrés, de la puissance, une pointe d’amertume finale qui casse un peu un équilibre général plutôt réussi.

 

L’ouverture est difficile, le bouchon trop sec se casse et s’effrite. Je filtre le vin avant de le passer en carafe pendant une heure et trente minutes avant de le servir.

Le problème du bouchon n’a pas entraîné d’odeur particulière.

 

La propriété est connue sous ce nom ou sous celui de Herencia Remondo.

La famille Palacios Remondo a un passé viticole qui remonte à 1651 mais c'est José Palacios Remondo qui a préparé ses enfants (actuels responsables) à conduire la propriété, l'un est oenologue de Bordeaux, et a planté les meilleures sélections de vignes des cépages traditionnels de la Rioja.

 

Il ne faut pas oublier, non plus, le lien de parenté qui existe avec le célèbre Alvaro Palacios du Priorat. Le domaine, de 100 ha, se situe à l'est de la Rioja à une altitude d'environ 550 m, et bénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables au développement qualitatif du Grenache en particulier (40% de l'encépagement).

 

Le Tempranillo occupe lui 45% des vignes. Malgré les moyens modernes qui équipent le domaine, l'accent est mis sur le facteur humain, décisif, de l'entretien des vignes au choix crucial du moment de parfaite maturité des raisins ou durant la vinification. Chacun des vins produits par le domaine possède sa propre personnalité.

 

 

Partager cet article
Repost0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 16:53

Château Grand-Pontet 95Robe rouge noir violacé, dense, foncé

Nez champignons, sous bois, humus, évolution.

Bouche équilibrée, tannins et matière présents, belle concentration et longueur, finale sur les fruits murs et le sous bois, déjà très bien à boire mais pouvant encore évoluer.

 

Ce vin se présentait en magnum. Il a été ouvert et épaulé 1heure30 avant le service.

 

Grand Pontet occupe un vignoble voisin de Beauséjour mais ses sols, plus riches en argile, donnent des vins plus colorés, plus charpentés, bien qu’un peu moins subtils et élégants de bouquet.

 

Sous la direction de Gérard et Dominique Bécot, un gros travail a été accompli pour optimiser la vendange, ainsi que la vinification. Château Grand Pontet offre aujourd’hui un des bons rapports qualité-prix en cru classé.

Superficie : 14 h

 

Encépagement : 75% de Merlot – 15% de Cabernet Franc et 10% de Cabernet Sauvignon

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 16:44

Blanchots 2000 Domaine LarocheRobe jaune or allant vers le doré

Nez miel, abricots confits, brioche, noisettes grillées, puis mandarine, une petite pointe de poussière (bouchon !)

Bouche de la finesse et du gras, du boisé, très bonne longueur, persistance et finale sur les agrumes, belle minéralité et des fruits confits.

Un grand chablis avec encore du potentiel.

 

Petit Chablis, Chablis, Chablis Premier Cru, Chablis Grand Cru, les vins du Chablisien forment une pyramide dont le sommet est le grand cru reconnu le 13 janvier 1938.

 

Il se trouve sur la commune de Chablis et sur la rive droite du Serein (petite rivière qui arrose et traverse le paysage), au nord-est de la cité, entre 100 et 250 mètres d'altitude et bénéficie d‘une excellente exposition au soleil.

 

Ces grands crus se déclinent successivement sur la partie haute de la vallée du Serein : Bougros au nord-ouest, Preuses, Vaudésir, Grenouille, Valmur, Les Clos et Blanchot au sud-est.

L'appellation Chablis Grand Cru est unique mais elle se répartit en 7 climats, inscrits sur l'étiquette, à la personnalité affirmée, mais nuancée, où le Chardonnay réussit de merveilleuses variations sur un même thème.

 

Superficie en production : Blanchot : 12,68 ha - Bougros : 15,07 ha - Les Clos : 25,87 ha - Grenouilles : 9,38 ha - Les Preuses : 10,81 ha - Valmur : 10,55 ha - Vaudésir : 15,43 ha - (Moutonne : 2,35 ha).

 

Domaine Laroche

Cet immense domaine produit deux familles de vin. Le Chablis Saint-Martin et les premiers crus Vaudevey constituent le plus gros du volume. Ces deux vins bien faits, nets et réguliers, semblent s'être un peu standardisés depuis cinq ans.

 

En revanche, les premiers crus, Vaillons et Fourchaume, et les grands crus, Blanchots et Clos, obéissent à une philosophie complètement différente de la vigne à la mise en bouteille, les vins sont d'une finesse et d'une pureté remarquables et vieillissent admirablement, particulièrement les cuvées vendues sous le nom de réserve de l'Obédiencerie (nom de la magnifique vieille maison au cœur du vieux Chablis, propriété du domaine).

Issues de vignes amoureusement cultivées, au rendement très contrôlé, elles atteignent une qualité d'expression du terroir remarquable.

Partager cet article
Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 16:11

Gevrey-Chambertin D. Mortet-copie-1Robe rouge foncée, dense, noir profond

Nez superbe, finesse, fruits rouges et noirs puis avec l’aération commence à apparaître une légèrement pointe de sous bois, champignons.

 

Bouche puissante avec du corps et des tannins, du bois de l’élevage mais le tout en bien équilibré, avec une bonne longueur, de la minéralité qui apporte de la fraîcheur et une finale où se mélange des fruits mûrs et du fumé.

Encore une belle réussite à mettre au crédit de Denis Mortet. A attendre 10 ans en cave.

 

Appellation Village de la Côte de Nuits, en Côte d’or. Gevrey-Chambertin comporte vingt-six climats classés en Premier Cru.

Communes de production : Gevrey-Chambertin et Brochon.

La commune de Gevrey-Chambertin produit également neuf Grands Crus

 

Les appellations Gevrey-Chambertin et Gevrey-Chambertin premier cru peuvent être suivies ou non du nom de leur climat d’origine.

Vins rouges exclusivement, cépage Pinot Noir.

 

Denis MORTET : Un vigneron de talent trop tôt parti

Un matin de janvier 2006, Denis MORTET a décidé de nous quitter. Ce grand vigneron perfectionniste et méticuleux aura marqué de son empreinte les quinze dernières années en Bourgogne. Grâce à un travail acharné à la vigne et à un style de vinification moderne, il a contribué à fixer de nouvelles normes à des pinots noirs trop souvent maigres, dilués et insipides.

Ses 2004 en témoignent une fois encore. Ses efforts portaient alors sur le travail du bois, avec pour objectif de gommer au maximum la signature de la barrique au profit de l'expression du terroir.

Denis MORTET aura été un modèle pour de nombreux vignerons bourguignons, qui se sont inspirés de sa vision de la Bourgogne. Après un intermède assuré par Claire Forestier, c'est désormais à son fils, Arnaud, que revient le privilège de poursuivre son oeuvre.

 PPELLATIOE L I E

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 13:04

Auxey-Duresses 2005Robe : Claire, brillante, couleur or pâle à reflets vert argent.

Nez : Développé, agrumes, minéral, floral, aubépine.

Bouche : Equilibrée et structurée, sur des arômes des pommes vertes ce qui lui apporte une jolie fraîcheur, du gras, belle finale légèrement boisée.

A attendre en cave pour que les arômes se développent et que le vin prenne plus de complexité.

 

Cet Auxey-Duresses 2005 est un vin franc, ciselé avec de la minéralité et une belle acidité.

Ce vin s’apprécie dès aujourd’hui et prendra avec les années davantage de rondeur et complexité.

2005 est un très bon millésime pour les blancs de Bourgogne.

 

La Maison Deux Montille Sœur Frère est la jeune société de négoce d’Alix et Étienne de Montille.

Enfants du célèbre Hubert de Montille, vedette du film Mondovino, les deux associés ont à cœur de proposer des vins de très haut niveau tout en mettant en avant des appellations peu médiatisées.

 

Étienne est en charge de la direction de la maison tandis qu’Alix est en charge de la vinification.

Alix a appris la vinification des blancs avec l’un des plus grands vignerons de Bourgogne, Jean-Marc Roulot.

 

Les vins de la Maison Deux Montille privilégient la pureté aromatique sur tout le reste.        

Cette fratrie vinifie ses vins de manière traditionnelle avec peu voire pas de chêne neuf.

Il en résulte des chardonnays parmi les plus subtils et les plus purs de Bourgogne. Auxey-Duresses est une appellation méconnue mais sur laquelle il est possible de réaliser de grands vins de Bourgogne.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche