Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 14:59

Royaume des blancs secs, l’aire d'appellation des Savennières est limitée à trois communes du sud d’Angers sur la rive droite de la Loire : Savennières, Bouchemaine et La Possonnière.

Au sein de l'appellation, on distingue deux dénominations particulières : La Roche aux Moines et La Coulée de Serrant.

 

La superficie totale du vignoble est d'environ 124 hectares. Le terroir est ancré sur les coteaux perpendiculaires à la Loire, admirablement exposés. Les sols peu profonds sont composés de schistes gréseux, de filons volcaniques, ainsi que de sables éoliens.

 

L’influence climatique de la Loire permet l’élaboration de vins blancs secs de haute maturité. Ainsi, les orages passent le plus souvent sur la rive gauche de la Loire, épargnant Savennières.

« Savennières Les Vieux Clos 2005 - Nicolas Joly »

Nicolas Joly magnifie le Savennières

Coulée de Serrant produit probablement l’un des plus grands vins blancs au Monde. Nicolas Joly, bio dynamiste de la première heure, cultive avec passion et raison un vignoble aux pentes mythiques, excluant l'utilisation d'engrais chimique, de pesticides et autres désherbants. Coulée de Serrant est un domaine de grande qualité, véritable figure de proue des vins du Val de Loire.

 

La Coulée de Serrant est à elle seule une appellation contrôlée de 7 hectares seulement. Située sur des coteaux très raides, dominant la Loire, les vignes issues du cépage Chenin ont plus de 35 à 40 ans d’âge moyen.

En partie cultivé au cheval, ou à la main, le rendement moyen est de 20/25 hectolitres par hectare.

Le sol très peu épais est posé sur un fond de schiste rouge oblique qui draine parfaitement les vignes de Savennières Coulée de Serrant.

L’orientation des pentes est surtout sud/sud-est. Les vendanges se font en 5 fois sur 3 à 4 semaines pour obtenir la maturité la plus colorée possible et la plus marquée par le botrytis.

 

Robe jaune or avec des reflets dorés. Brillante et lumineuse.

 

Nez de pain grillé, brioche, beurre, fruits mûrs, ananas, puis de pamplemousse.

 

Bouche avec encore la fraîcheur malgré ses 10 ans, de la minéralité et des fruits mûrs, une très belle longueur avec une finale sur un boisé délicat et une persistance fruitée.

Un très joli vin qui est à son apogée et exprime tout le savoir-faire du Domaine Joly.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 14:36

La robe est d’un beau jaune pâle avec des reflets dorés, lumineuse et brillante

 

Le nez s’ouvre sur des arômes de fruits blancs (Poire et pêche) mais aussi de beure et pain grillé (caractéristique du Chardonnay) puis des fruits confits. Nez expressif.

 

La bouche est tendue et profonde avec du gras, du fruit et une touche boisée légère. Superbe d’équilibre, de finesse et d’élégance avec encore une réserve d’évolution.

Une très belle réussite de Domaine Fèvre

« Chablis Grand Cru Les Preuses - William Fèvre - 2006 »

Issu d’une famille présente dans la région de Chablis depuis plus de 250 ans, le père de William Fèvre était déjà un important viticulteur après la seconde guerre mondiale. Son fils William fonda le Domaine de la Maladière et déclara sa première récolte en 1959.

 

Pendant de longues années, William Fèvre, qui jouit encore aujourd’hui d’une très bonne réputation en tant que défenseur des terroirs historiques, a exploité chaque parcelle avec compétence et attention afin de produire des vins de Chablis dont la personnalité reflète l’authenticité du terroir dont ils sont issus. Depuis 1998, une très ancienne famille champenoise lui a succédé.

 

Pour poursuivre les efforts développés, le Domaine a été repris avec un constant souci de produire des vins d’une authenticité et d’une qualité indiscutable, et surtout une volonté indéfectible de rester fidèle au terroir, tout en y apportant une expertise très personnelle du Chardonnay. Tous ces efforts dans un seul but : exprimer au mieux les plus subtiles variations des meilleurs climats de Chablis.

« Chablis Grand Cru Les Preuses - William Fèvre - 2006 »

Le climat « Les Preuses » est le plus vaste des Grands Crus du Chablis. Le domaine William Fèvre y exploite 4,11 hectares en plein soleil, dans les hauteurs, sur un sol argileux dense et profond reposant sur une compression calcaire, où ce vin trouve ses notes épicées.

 

Les vendanges sont manuelles et les raisins triés sur table avant la vinification. La cuvée est ensuite élevée 12 à 15 mois en fûts de chêne, avec un bâtonnage adapté à chaque millésime.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 10:41

La robe est d’un joli rouge rubis grenat assez foncée

 

Le nez joue sur la finesse. Il développe des notes d'épices douces, de fraise, et de torréfaction (Bois de l’élevage.

 

La bouche est plutôt charnue sans trop d’acidité, bien équilibrée (les fruits mûrs apportent de la gourmandise) et on a une bonne longueur. La finale est acidulée. Une bouteille déjà bien agréable à déguster et qui peut attendre.

 

Un joli cadeau d’anniversaire pour me permettre de découvrir une Maison que je ne connaissais pas. Merci à Madame !!

 

« Vosne-Romanée 1er Cru "Les Rouges du Dessus" 2006 - Lupé Cholet »

Maison Lupé Cholet

Tout commence en 1903 à Nuits-Saint-Georges, quand Alexandre de Mayol de Lupé et Félix de Cholet unissent leurs efforts et créent la maison qui porte encore leur nom.

Aujourd'hui, en plus d'achats auprès de vignerons, elle exploite deux domaines : le château de Viviers avec ses 17 hectares de Chablis et le Château Gris à Nuits-Saint-Georges, avec 7 hectares en Côte d'Or.

 

La Maison développe également des partenariats solides avec plusieurs vignerons sur l’ensemble de la Bourgogne. C’est dans les vignes que l’équipe sélectionne les meilleurs raisins qui sont vinifiés puis élevés dans les caves, au Château du Clos de Lupé.

« Vosne-Romanée 1er Cru "Les Rouges du Dessus" 2006 - Lupé Cholet »

La parcelle « Les Rouges du Dessus » de 0,1932 Ha se situe au sud de la commune de Vosne-Romanée, en haut du coteau, juste au-dessus des Echezeaux.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 15:40
« Gigondas 2009 - Maison Bouachon - Une agréable découverte »

La robe est d’un rouge foncé et dense.

 

Au nez, un boisé discret s'associe harmonieusement aux arômes de fruits (cerise) à l'eau-de-vie.

 

On retrouve cette maturité dans la bouche, qui, après une attaque agréable, se montre ronde, intense, équilibrée. La réglisse et les épices referment doucement la dégustation pour la persistance alors que la longueur est très correcte. Ces quelques années de bouteille lui ont apporté de la souplesse.

 

Voilà une agréable découverte sur les conseils avisées de Gautier à InterCaves Cluny.

 

C’est au cœur du vignoble de Châteauneuf-du-Pape que fut fondée la Maison Bouachon en 1898. Aujourd'hui c'est la quatrième génération au service de ce célèbre nectar.

Ouvert tout au long de l’année, le Pavillon des vins Maison Bouachon vous invite à la découverte de ses chais d’élevage et de vieillissement en barrique ou en foudre de chêne.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 11:51

Couleur rouge grenat à orangée mais encore sombre et dense.

 

Très joli nez, plutôt élégant sur des notes de torréfaction, de café et sous-bois et bois précieux. A l’aveugle, on dirait un Bordeaux !! On est loin des vins typés « nouveau monde » sur les fruits sur muris et le sucre.

 

La bouche joue dans le même registre avec une attaque soyeuse, une belle matière sur des tannins fondus et de l’alcool qui donne un vin équilibré sans lourdeur. On a une belle longueur et la finale est légèrement sucrée (fruits noirs mûrs qui rappellent son origine) et une persistance boisée.

 

Les années ont fait le plus grand bien à ce Cheval des Andes qui exprime maintenant la plénitude de son potentiel et prouve que les vins dits du « nouveau Monde » peuvent jouer dans la cour des Grands.

« Cheval des Andes 2001- Mendoza Argentine »

Ce nom est né de la volonté de deux grandes signatures, Terrazas de los Andes en Argentine, et Château Cheval Blanc à Saint-Emilion, de produire un vin d’exception dans une région possédant un potentiel hors norme, Mendoza.

 

Le premier millésime, le 2001, a montré que la puissance du terroir de Mendoza pouvait se conjuguer à la finesse des meilleurs Bordeaux. Cheval des Andes a été créé pour être l’un des plus grands vins d’Argentine.

 

Le millésime 2002, encensé par la critique, a réalisé cette ambition et les suivants n’ont fait que confirmer son statut de vin d’exception.

Les vignes

Les vignes

Cheval des Andes provient d’un vignoble spécifique - Las Compuertas - située dans la sous-région de Vistalba et appartenant à la Bodegas Terrazas. Il couvre 38 ha plantés sur des sols argilo-limoneux et caillouteux, peu profonds et perméables.

 

L’encépagement se répartit entre Cabernet Sauvignon (20 ha), vieux Malbec franc de pied (16 ha) et Petit Verdot (2 ha), le tout avec une moyenne d’âge de 74 ans.

 

Les rendements, la durée de cuvaison (3 à 5 semaines) en cuve bois et l’élevage (15 à 18 mois), en bois neuf donnent un vin très concentré, puissant, particulièrement intense mais remarquablement dessiné, précis et élégant.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 11:46

La robe est d’un jaune paille à reflets verts, brillante & lumineuse.

 

Le nez développe des parfums expressifs et plutôt complexes avec de la violette, de l’abricot, de la pêche, mais aussi des notes sucrées de miel et fruits confits.

 

La bouche séduit par son exubérance aromatique (expressions du nez), son onctuosité́, ses saveurs riches et corsées et sa finale de fruits exotiques mais il lui manque (au moins pour moi) un peu plus d’acidité et de minéralité pour la fraicheur. A la longue mon palais sature. Sinon, on a là un Condrieu bien fait et qui se laisse boire.

Condrieu La Galopine 2009

Condrieu La Galopine 2009

La Maison Delas Frères, fondée en 1835, a aujourd'hui retrouvé tout son éclat et toute l’âme qui a contribué à sa renommée. Propriété de la maison Champenoise Deutz, la Maison Delas Frères a notamment fait l'objet d'investissements importants (nouvelle cuverie, restructuration complète du chai d’élevage) et s'est dotée d'une équipe extrêmement motivée, avec à sa tête Jacques Grange, qui participe fièrement au renouveau qualitatif de cette Grande Maison de négoce de la Vallée du Rhône.

 

Delas Frères exploite 30 hectares de vignes dans la Vallée du Rhône: 10 hectares sur l'appellation Hermitage, 2 sur l'AOC Saint-Joseph et 18 sur Crozes-Hermitage. Une sélection des meilleurs terroirs et un approvisionnement en raisin à maturité optimale complètent la production.

Maison Delas

Maison Delas

La Maison Delas Frères s’attache à respecter la spécificité de chaque terroir, que ce soit sur ses propriétés ou dans ses approvisionnements en raisins, les parcelles des meilleurs terroirs sont ainsi vinifiées et élevées à part avant d’être assemblées pour révéler le caractère profond des vins de chaque appellation de la Maison Delas Frères.

 

Les raisins sont vendangés manuellement à maturité optimale et égrappés dans leur totalité pour éviter des tanins trop durs et herbacés, les vinifications sont conduites de façon traditionnelle.

 

Les vins rouges, en fonction du millésime, sont élevés dans des fûts bourguignons entre 12 et 24 mois, les blancs sont quant à eux élevés sur lies fines entre 6 et 8 mois afin de développer gras et structure.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Vins - visite et découverte
commenter cet article

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche