Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 20:55

Palmes-d-Or-1998.JPGRobe jaune or, brillante et lumineuse. Bulles fines et persistantes.

 

Nez riche, épanoui, concentré et particulièrement complexe et subtil, à dominante d'agrumes confits, de pruneaux et de brioche, expression du parfait équilibre entre le Chardonnay et le Pinot Noir. Puis ensuite, on a de délicieuses nuances de cacao, miel, cire d'abeille.

 

Attaque vive et fraîche, élégante. Effervescence raffinée.

La bouche est sur l'onctuosité soutenue par une pointe discrète de minéralité (craie).

La finale est acidulée et épicée (poivre, moka, café torréfié, ...), ponctuée par des senteurs de griotte, en harmonie avec le nez. Belle longueur en bouche.  

 

Une très jolie bouteille qui a parfaitement accompagné notre repas du nouvel an.

 

Avec cette "Palmes d'or vintage 1998", élaborée avec 50 % de Chardonnay et 50 % de Pinot Noir, le Champagne Nicolas Feuillatte et son Chef de cave, Jean-Pierre Vincent, signent une grande Cuvée, épanouie et émouvante, qui mérite à n'en pas douter, de jouer dans la cour des prestigieuses Cuvées de Champagne.

A déguster sans hésiter à l'apéritif, avec des toasts au foie gras, ou au cours du repas, avec des fruits de mer et autres plats raffinés.

 

Le champagne palmes d'or 1998 est la cuvée de prestige des champagnes Nicolas Feuillatte.
Ce champagne représente l'apogée du savoir faire de Nicolas Feuillatte.
Ce champagne palmes d'or 1998 Nicolas Feuillatte est proposé dans une bouteille unique et particulièrement réussie, elle même dans le coffret Diva métallisé habillé d'un élégant pochon en velours noir.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 12:36

Novembre-2011-0218.jpgA l’invitation du caviste l’Ilot vins à Cluny une petite dizaine d’amateurs a eu le plaisir de déguster deux très grands vins blancs de Bordeaux pour un superbe moment de partage, de plaisir et de convivialité.

Un grand merci au nom de tous à Pierre et son équipe (Sylvie, Delphine et Marc) pour leur gentillesse et passion partagée pour le vin.

 

« Le Blanc de Lynch-Bages 2007 »
une jolie robe jaune pâle aux reflets argentés, brillante et lumineuse
Nez sur les fruits exotiques (ananas, mandarine), une pointe de bois et minéralité.
La bouche est à l'identique du nez, très vive et dynamique, à attendre.

« Pape Clément blanc 2004 »

Une robe d'un jaune plus soutenu aux reflets verts
le nez est sur les fruits mûrs voire légèrement confits (ananas, abricot, citron) des épices (poivre blanc) du boisé et de la minéralité.
La bouche est sur la finesse avec du gras et de la fraîcheur, de la minéralité, des fruits, du bois et de la droiture.

Un vin de grande classe qui est déjà fort agréable à boire aujourd'hui mais qui sera magnifique dans quelques années.

 

Château Lynch-Bages

Aux portes de Pauillac, le Domaine de Lynch-Bages doit une partie de son nom au très ancien hameau de Bages, qui abrita pendant des siècles des générations de vignerons.

La terre de « Bages » se trouve mentionnée dès le XVIe siècle.

Le domaine viticole est créé, puis agrandi, par la famille Déjean, lignée de notables pauillacais, notaires, juges et marchands.

Novembre-2011-0224.JPG 

Sa grande histoire viticole commence au XVIIIe siècle, quand il devient en 1728 la propriété du chevalier Pierre Drouillard, trésorier général de Guyenne, qui l’acquiert de Bernard Déjean.

 

A sa mort en 1749, Pierre Drouillard lègue le domaine à sa fille Elisabeth, qui est alors l’épouse de Thomas Lynch. La propriété entre ainsi dans la famille Lynch. Elle y demeurera pendant soixante-quinze ans.

 

Placée sous la gérance de son jeune fils André-Louis, elle est classée parmi les Cinquièmes Crus lors du prestigieux Classement de 1855.

 

Dans les années 1930, le vignoble est donné en fermage à Jean-Charles Cazes, déjà fermier du Château Ormes de Pez à Saint-Estèphe.

 

Celui-ci achètera les deux propriétés à la veille de la deuxième guerre mondiale. Depuis lors, Lynch-Bages est dirigé par la famille Cazes.

 

Château Pape Clément

Le Château Pape Clément, situé à Pessac, aux portes de Bordeaux, doit son nom à son plus célèbre propriétaire : le pape Clément V.

 

Né à Villandraut en 1264, Bertrand de Goth est nommé le 28 Mars 1295 évêque de Comminges, dans les Pyrénées, jusqu’en 1299, date à laquelle il est nommé archevêque de Bordeaux par le pape.
C’est à cette occasion qu’il reçoit en cadeau une propriété plantée en vignes à Pessac, alors appelée vignoble de La Mothe (dénomination indiquant une élévation de terrain). Les comptes de l’archevêché nous fournissent de nombreux détails sur le souci permanent que manifesta Bertrand de Goth et sur sa forte implication pour avoir, tant dans le vignoble que dans son cuvier, l’équipement le plus rationnel qui soit. Son travail sera poursuivi par l’Eglise qui fera du domaine du pape Clément une propriété modèle.

 

Le 5 Juin 1305, les cardinaux réunis en conclave à Pérouse, choisirent Bertrand de Goth pour succéder au Pape Benoît XI, mort en 1304 après onze mois de règne.

 Chateau-Pape-Clement.jpg

Le domaine de Château Pape Clément appartient à l'appellation d'origine contrôlée Pessac-Léognan et plus généralement, à l'aire viticole des graves.

Basés sur un sol aux composantes exceptionnelles, les 32,5 hectares de ce vignoble consacrent la rencontre de la passion et du travail. Chaque parcelle, chaque pied, chaque baie est choyée puis transformé selon des règles dignes d'un orfèvre.

 

Le Château Pape Clément est l'un des fleurons du large éventail de vignobles que possède Bernard Magrez de par le monde.

l'Ilot Vins

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 11:17

Gevrey-Chambertin-vs-Beaucastel-95.JPG

Gevrey-Chambertin 1er cru Les Cazetiers - Bruno Clair

Robe rouge rubis à grenat, à peine orangée en bordures, peu marquée par les années, dense et profonde.

Nez  de fruits rouges mûrs (cerise, griottes), puis torréfaction, café grillé.

Bouche équilibrée sur la finesse et le soyeuse avec encore de l’acidité et de la fraîcheur, belle longueur, de la droiture, ensemble plutôt soyeux mais qui est loin d’atteindre son maximum. Un vin déjà fort agréable à boire mais avec un beau potentiel d’évolution.

 

Avec l'aide de son complice, l'œnologue Philippe Brun, Bruno Clair a ressuscité cette belle propriété de 18 hectares résultant de l'éclatement de l'ancien domaine Clair-Daü.

On y produit, avec la même ferveur et le même souci du détail, du Marsannay rosé, rouge ou blanc à des prix très raisonnables, tout comme quelques-unes des cuvées les plus prestigieuses des deux côtes.

Le style du domaine, tout en équilibre et en élégance naturelle, sert à juste titre de modèle à nombre de vignerons de la nouvelle génération.

Bien qu'ils ne soient pas les plus noirs et les plus charpentés, les Gevrey-Chambertin Clos Saint-Jacques, Cazetiers ou Fontenys, le prestigieux chambertin Clos de Bèze ou le merveilleux Savigny-lès-Beaune La Dominode sont destinés à un long vieillissement (de 8 à 20 ans) qui en épanouira la race.

Le domaine réussit tout aussi bien les blancs, dont un rare Morey-Saint-Denis et un corton-charlemagne austère et minéral à souhait.

 

Château de Beaucastel – Chateauneuf-du-Pape – Famille Perrin

Robe rouge grenat noire, foncée et dense mais bordures orangées

Nez cassis, olives noires, tapenade, huile d’olive, minéral et torréfaction, superbe

Bouche dans le même registre, superbe, de la finesse, des arômes de torréfaction, café grillé, fumé, complexe, la finale est sur la fraîcheur et la minéralité, la longueur et la persistance sont monstrueuses. Un très grand vin à attendre

 

Les résultats des efforts et de l'innovation de trois générations de la famille Perrin sont évidents quand on a le plaisir de goûter un Château de Beaucastel à son apogée. Si un mot peut décrire les vins rouges de Beaucastel, c’est « pureté », parce qu'ils sont l'expression exacte de la terre et des raisins dont ils sont issus.

Dans ce cas le vignoble de 70 hectares est un mélange de chacune des 13 cépages autorisés. Le sol est constitué d’une couverture poreuse et aérée de diluvium alpin (galets), sur une base de pierre à chaux marine du miocène, qui existe partout sur le domaine. Les vignes ont en moyenne 50 ans et les rendements ne sont jamais supérieurs à 30 hectolitres par hectares, et souvent beaucoup moins. C'est un vignoble vibrant et sain grâce aux années de cultures organiques.

 

Deux très grands vins dans des registres différents, mais ce soir notre préférence est allée au Beaucastel, plus puissant, complexe, soyeux. Une autre dimension !!

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 16:59

Chablis 1er cru « La Forest » - René & Vincent Dauvissat 2005

Robe blanc clair, reflets vert-argent, brillante et lumineuse

Nez superbe, expressif, avec toasté et de la brioche, du beurre et surtout des fruits de la passion.

Bouche beaucoup de gras et élégance, de la finesse, belle longueur, finale sur la minéralité et l’acidité avec une belle persistance les fruits de la passion.

Un très grand Chablis qui se révèle déjà mais qui demande surtout à être oublier en cave pour donner tout son potentiel dans cinq ans ou plus.

Le mariage réussi avec un carpaccio de marlin au citron et à l’aneth lui a apporté de la rondeur et du volume.

Une-trilogie-de-coeur.JPG 

Château Calon-Ségur 1975 – 3ème Grand Cru Classé Saint-Estèphe

Robe rouge rubis claire, orangée marquée par l’âge.

Nez très agréable de fruits rouges mûrs, de havane, de bois précieux, de sous bois et torréfaction qui devient de plus en plus complexe avec l’aération.

La bouche est soyeuse et souple car les tannins et la matière sont fondus mais le vin reste équilibré. Il n’est pas très long mais possède une belle persistance sur le fruité et la torréfaction. Un très beau vin. Un Saint-Estèphe assagit mais qui a encore du répondant.

 

Château Mouton Rothschild 1991 – 1er Grand Cru Classé Pauillac

Robe rouge grenat, foncée et dense. Pas de trace de l’âge (20 ans) sur la robe.

Au nez aussi avec ses arômes de fruits noirs, de bois neuf et végétal, le vin fait très jeune.

En bouche, on est sur la puissance maîtrisée avec encore des fruits, du boisé et des épices poivron et une belle longueur.

La finale est même un peu dure. Il faut l’attendre et avec l’aération et l’évolution dans le verre ce 91 s’assoupli mais il faut l’oublier en cave au moins cinq à dix ans.

 

Encore un joli moment de partage pour le départ d’un ami qui va nous manquer. Merci, une fois de plus, à Richard pour son accueil.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 16:41

Chateau-Leoville-Poyferre.JPGLa robe est d’un rouge cerise tuilée, orangée, très marquée par l’âge.

 

Le nez est marqué par des arômes de sous bois, de champignons, de végétal, tabac blond, du bois précieux, expressif et complexe.

 

En bouche, on retiendra que l‘ensemble est plutôt mince car les tanins et le corps sont totalement fondus. On retrouve des notes de champignons, de sous bois, de fumée. C’est un peu court avec une finale sur l’acidulé.

 

Un vin qui fallait boire car s’il n’y a aucune trace d’oxydation, il a largement atteint son apogée.  

 

Ce cru de très ancienne célébrité possède un des plus beaux vignobles du Médoc, au nord de Saint-Julien.

 

Le sol de graves y est profond et le sous-sol argileux protège en partie le vignoble de la sécheresse, autorisant ainsi une maturation aromatique et tannique des raisins remarquable.

 

Didier Cuvelier a donné beaucoup de lui-même pour convaincre sa famille d’investir. Désormais, les équipements techniques de Poyferré égalent ceux des premiers crus.

http://www.leoville-poyferre.fr/

 

 

 

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 12:33

La Mouline – E. Guigal – Côte-Rôtie

Robe rouge grenat, tuilée en bordures, dense et profonde.

Nez  de fruits rouges mûrs (cerise), sous-bois, truffe, champignons puis torréfaction, café grillé.

Bouche puissante avec encore beaucoup de matière et de tannins, belle longueur, de l’équilibre et de la droiture, ensemble plutôt soyeux mais qui semble atteindre son maximum. Un vin à boire.

 La-Mouline-vs-Latour.JPG

Le Domaine GUIGAL vinifie et élève dans ses caves à Ampuis les Appellations septentrionales de la Vallée du Rhône. L’élevage des grandes appellations méridionales Chateauneuf-du-Pape, Gigondas, Tavel et Côtes-du-rhône est également assuré dans ces même caves.
Aujourd'hui, Philippe Guigal, œnologue, est la troisième génération à poursuivre l'œuvre familiale au service des grands vins de la vallée du Rhône.

 

Château Latour – 1er grand cru classé – Pauillac

Robe rouge grenat noire foncée, dense.

Nez superbe, puissant et complexe avec une multitude d’arômes allant du sous-bois,  havane, torréfaction, en passant par le cacao, le café, des champignons, de la minéralité.

Bouche très équilibrée, matière et corps présents mais fondus, très grande longueur, finale sur la torréfaction, le café grillé et persistance sur la torréfaction. Les goûts se développent au fur et à mesure de l’aération. Un très grand vin qui peut encore évoluer sur au moins une dizaine d’années.

 

De tous les premiers crus du Médoc, Latour passe pour être le plus régulier et donc le plus complet en année difficile.

Il doit ce privilège au microclimat particulier, propre au bord de Gironde, qui ne connaît pas le gel et ne craint ni la sécheresse ni l’excès d’humidité.

Les graves profondes et grosses autorisent un écoulement immédiat des eaux de pluies, tandis que le sous-sol argileux conserve l’humidité pendant les canicules de l’été.

Repost 0
Published by Bacchus & Dionysos - dans Moments exceptionnels
commenter cet article

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche