750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2021 3 03 /03 /mars /2021 11:59
 « Château de Pibarnon 2016 - Bandol »

La robe est d’un rouge grenat foncée, dense.

 

Le nez sur des notes fruits noirs (Cassis et myrtilles), d’olives et un peu de boisé. Expressif

 

La bouche est souple pour un 2016, même si les tannins et la matière sont présents mais bien intégrés et assouplis par la minéralité et la fraicheur du fruit. L’ensemble est très agréable. On a une bonne longueur et une finale fruitée.

 

Encore une fois, ce Château de Pibarnon fait honneur à l’appellation Bandol et sera plus impressionnant dans quelques années

Château de Pibarnon

Château de Pibarnon

Le Château de Pibarnon reste depuis plus de vingt ans une des, sinon « la référence » de Bandol. Très régulier, capable d’une garde phénoménale, voici un vin que doit posséder tout amateur voulant sortir des sentiers balisés du bordelais ou de la Bourgogne.

 

Pibarnon domine tout le vignoble et même les villages de La Cadière et du Castelet. C’est de cette vue extraordinaire qu’Henri et Catherine de Saint-Victor sont tombés amoureux, il y a près de 30 ans.

Avec l’énergie des nouveaux convertis, ils ont peu à peu agrandi le vignoble d’origine, qui ne comptait alors que 3 hectares et demi. Le domaine compte 50 hectares en exploitation.

 

Domaine de pierres et de roches, gagné sur la colline, le vignoble de Pibarnon s’accroche de restanque en restanque, ces murets de pierre sèche qui délimitent les terrasses, dans un vaste cirque abrité du mistral, orienté au sud-est.

Les restanques

Les restanques

Sur le terroir exceptionnel du château de Pibarnon, le cépage mourvèdre, qui entre à 90, voire 95% dans la composition du vin, donne toute sa mesure.

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2020 2 01 /12 /décembre /2020 10:06
« Gigondas 2015 - Aromanes - Une agréable découverte »

La robe est d’un rouge foncé et dense.

 

Le nez est séduisant et expressif sur des arômes de cerise griotte, d’épices et d’olives noires

 

La bouteille a été épaulée une heure et demie avant de passer à table, ce qui n’était pas de trop. Car la bouche est puissante sur des notes fruitées et de tapenade. Les tanins sont présents mais assez suaves. En étant très exigeant, on peut lui reprocher un petit manque de longueur mais qui est compensé largement par une belle persistance et une finale sur la cerise et la réglisse.

 

De mieux en mieux au fil du repas, ce vin a besoin de temps pour s’exprimer pleinement. Il a bien sûr un beau potentiel de garde.

 

Voilà une agréable découverte sur les conseils avisés de Monsieur "Pitou" et un beau mariage avec des côtes de porc flambées au rhum vieux, sauce moutarde à l’ancienne et pommes au four.

« Gigondas 2015 - Aromanes - Une agréable découverte »

Le village de Gigondas est adossé à l'un des plus beaux sites naturels de la vallée : le massif des Dentelles de Montmirail. Ce terroir a dû patienter pendant plusieurs siècles avant d'affirmer sa personnalité viticole en conquérant les anciennes oliveraies. 

 

L'orientation de l'encépagement vers le grenache noir, la faiblesse des rendements conduisent à l'élaboration de vins rouges solides, charpentés, très structurés et de longue garde.

Grâce à eux, le Gigondas a forgé son image; aussi les rosés ne représentent-ils qu'une infime part de la production. 

Avec les Châteauneuf-du-Pape, les vins rouges de Gigondas sont les seigneurs de la basse vallée du Rhône.Auau

Les Dentelles de Montmirail

Les Dentelles de Montmirail

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2020 5 13 /11 /novembre /2020 13:16

Et le vainqueur est …..2009.

Lors de la sortie de ce millésime, les dégustateurs disaient : « le millésime 2009 est «solaire» par ses températures et s’annonce «royal» par la qualité des vins, notamment des vins rouges et liquoreux, qui seront parfois même «d’anthologie».

 

« À l’inverse de 2008, qui fut surtout un millésime de vins blancs, cette année 2009 solaire favorisa les vins rouges mais aussi les vins liquoreux. Ayant donné de superbes résultats dans des régions emblématiques, comme le Bordelais, le millésime 2009, à ce titre, de sérieuses chances de s’inscrire dans la pléiade des millésimes de légende ».

« Mais derrière une apparente facilité, 2009 ne manqua pas de pièges dans lesquels vignerons et maîtres de chai durent éviter de tomber pour produire de grandes bouteilles ».

 « Domaine Chanson Beaune Champimonts 1er cru VS Château Haut-Marbuzet Saint-Estèphe cru bourgeois »

Le Bourgogne

 

Belle couleur rubis grenat aux bordures tuilées.

 

Nez sur des arômes de petits fruits rouges très mûrs et de réglisse avec une pointe chocolatée et note vanillée.

 

Bouche bien équilibrée et finesse. Combinaison aromatique très pure avec de l’acidité pour la fraicheur et le boisé est bien intégré. Les tannins sont élégants et fondus avec une belle longueur et une finale acidulée.

Une bouteille à déguster car à son apogée.

 « Domaine Chanson Beaune Champimonts 1er cru VS Château Haut-Marbuzet Saint-Estèphe cru bourgeois »

Cette très vieille maison de négoce beaunoise a été fondée en 1750. Elle dispose d’un remarquable vignoble de 45 hectares qui représente 25 % de ces approvisionnements en raisins, dont un monopole le Beaune Clos des Fèves.

A la vigne comme pour les vinifications, il s’appuie sur les conseils de Jean-Pierre Confuron qui bénéficie d'une cuverie moderne pour réaliser des vins nets et fins, qui reflètent bien les différents terroirs.

 

Le Bordeaux

 

La robe est d’un rouge grenat, tuilée, évolution.

 

Le nez est sur les arômes de fruits noirs très murs, du bois précieux de l’élevage, expressif et complexe

 

La bouche est sur une très belle concentration, corps et matière présents, arômes de bois précieux et cigare, belle longueur et persistance fruitée,

S’il est déjà fort agréable à boire, on peut patienter encore un peu.

 « Domaine Chanson Beaune Champimonts 1er cru VS Château Haut-Marbuzet Saint-Estèphe cru bourgeois »

Le château Haut-Marbuzet, est un domaine viticole de 61 ha propriété de la famille Duboscq, situé à Saint-Estèphe. 

Localisé au lieu-dit Marbuzet entre Cos d’Estournel et Montrose, le terroir est un sol fait de graves mêlées d'argiles calcaires, plantées de 50% merlot, 40% cabernet sauvignon, 10% cabernet franc.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2020 1 09 /11 /novembre /2020 11:56

La robe est d’un rouge grenat orangée, tuilée, marquée par les années.

 

Le nez est puissant et complexe sur des arômes tertiaires de sous-bois, havane, champignons et truffe, café grillé.

 

La bouche est soyeuse, équilibrée, corps et tannins sont fondus, superbe longueur et très belle persistance sur la torréfaction. Un Saint-Julien tout en finesse à boire pouvant encore patienter mais pas trop longtemps car proche de son apogée.

« Château Léoville Barton 1988, un Saint-Julien dans toute sa splendeur »

Le Château naît en 1826, lorsque l'irlandais Hugh Barton achète une partie du vignoble de Léoville.

Le domaine comprend 45 hectares en vigne. Jusqu'à aujourd'hui, Château Léoville Barton est resté la propriété de la famille Barton. Actuellement, Anthony Barton et sa fille Lilian en assurent la gestion.

Encépagement : 72 % cabernet sauvignon, 20 % merlot et 8 % cabernet franc.

Le vin séjourne 18 à 20 mois dans des barriques de chêne en moyennes neuves à 60 %.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 11:40
« Château Terre-Blanque - Les Cailloux - 2009 - Côtes de Blaye »

La robe est rouge brillant avec des reflets violacés et profonds

 

Le nez, intense et complexe, mêle des senteurs de confiture de fraises, de fruits noirs, d'épices douces, de cèdre et de pain grillé.

 

La bouche se révèle sur le gras et les fruits mûrs, légèrement sucrée mais contrebalancés et soutenus par des tanins souples et une agréable fraîcheur qui porte loin la finale et la persistance où l’on retrouve des notes de fruits confits et de boisé.

 

Si ce vin est déjà fort agréable à boire après onze années de bouteille, il a encore une réserve d’évolution qui incite à le garder en cave pour voir ce qu’il donnera dans quelques années.

« Château Terre-Blanque - Les Cailloux - 2009 - Côtes de Blaye »

Les vignobles du Blayais s’étendent sur la rive droite de l’estuaire de la Gironde, face au Médoc, à 45 km de  Bordeaux.

 

Le château Terre-Blanque est situé sur la commune de Saint Genès de Blaye, sur une superficie de 15 hectares, en plein cœur de l’AOC Blaye Côtes de Bordeaux.

Il doit son nom à la couleur du sol du lieu-dit Terre-Blanque, entièrement inclus dans la propriété.

 

Ce  terroir exceptionnel est constitué d’un sol argilo-calcaire filtrant possédant un sous-sol mélangé de calcaire rocheux parfois à fleur avec de l’argile grise, cette exclusivité agronomique confère à la vigne une maturité exceptionnelle.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2020 1 05 /10 /octobre /2020 08:53

La robe est d’un rouge violacée légèrement orangée, dense & foncée.

 

Le nez est sur des notes de fruits noirs mûrs, d’épices, de boisé, de cigare, fin et élégant, c’est déjà un bon présage pour la bouche.

 

La bouche est superbe entre finesse et équilibre, tannins et matière soyeux, très belle longueur avec une finale fruitée où on retrouve le boisé de l’élevage et persistance acidulée mais sans lourdeur.

Avec ce vin, on joue dans la cour des Grands et le Domaine Santa Duc nous livre là une petite merveille avec en plus du potentiel pour vieillir encore quelques années.

 « Châteauneuf-du-Pape "Habemus Papam" 2010 - Domaine Santa Duc »

Le Domaine Santa Duc est une propriété familiale aujourd'hui dirigée par Yves Gras. Cinq générations se sont succédées au Domaine.

Le maître-mot qui guide les décisions du vigneron au Domaine Santa Duc est respect.

Concevoir la plante comme un être vivant en équilibre avec son environnement, la soigner en douceur, maintenir la biodiversité.

Travail intégral du sol, souci et respect des surfaces foliaires, ébourgeonnage, vendanges en vert, effeuillage.

 

Les raisins mûrs sont ensuite cueillis à la main, doucement foulés. Puis ils macèrent longtemps d’être élevés en barriques ou en foudres.

Au Domaine, on sait rester simple en termes de vinification et d'élevage : macération à froid de la vendange, fermentation avec levures indigènes, élevage sur lies, mise en bouteilles sans filtration.

 « Châteauneuf-du-Pape "Habemus Papam" 2010 - Domaine Santa Duc »

C’est en 2009 que le Domaine, situé en Gigondas, a acquis cette belle parcelle de Châteauneuf-du-Pape de vignes, vieilles d’une quarantaine d’années, sur des sols sableux au nord-est de l’appellation.

Vendangés pour la première fois en 2010, millésime épanoui en Vallée du Rhône, les raisins ont été vinifié avec des levures naturelles et quelques raffles, avant de pouvoir se reposer et s’harmoniser pendant plus d’un an en foudre de chêne dans la cave de notre domaine.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : "Les Compagnons de la Grappe au Soleil"
  • : La vie d'un club de passionnés du vin en Martinique, nos dégustations, nos voyages, nos coups de coeur.
  • Contact

Recherche